Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Feder

Alan WALKER - Sing Me To Sleep (2016)
Par CHIPSTOUILLE le 2 Novembre 2016          Consultée 1844 fois

Alors ?

Alors on ne sait pas, on ne sait plus. Ce qui provoque l’engouement un jour n’intéresse guère les foules le lendemain. Des 730 millions de "Faded" aux 120 de "Sing me to sleep", les youtubeurs se sont montrés bien moins enthousiastes devant le dernier titre d’Alan WALKER. Une différence de score sonnant comme un désaveu. Espérons que l’artiste parvienne à rebondir, on attend toujours un premier album.

Pourtant, la recette est la même, de "Faded" à "Sing Me To Sleep" il n’y a qu’une mélodie de différence. Tout le reste est semblable, de la participation d’Iselin Solhein à ce beat écrasé affolant tous les équaliseurs au monde. L’un comme l’autre parent leur beat d’une nappe de claviers puissante, saupoudrée de cette ligne mélodique aiguë et acidulée, simple et cachy. "Sing me to sleep" est, tout comme "Faded" l’a été au préalable, imparable.

Mais ça ne prend pas. Les tables des lois du succès disent autre chose. La formule, cette formule, ne pouvait visiblement fonctionner qu’une fois. Ou peut-être sommes-nous trop gourmands. Après-tout, qui peut se targuer de parvenir à faire cliquer 120 000 000 de fois les internautes sur un même clip vidéo ? "Sing me to sleep" n’est certes pas parvenue à égaler "Faded", mais elle a tout de même fait son petit effet.

Conséquence directe du succès de Faded, le clip de "Sing me to sleep" en jette un peu plus, avec son Hong-Kong lumineux entaillé de glitches. Le clip suit Alan Walker et quelques comparses similairement cagoulés, dans un univers toujours à la frontière du jeu-vidéo, quelque part entre Sleeping Dogs et Assassin’s Creed, Tron et Watch Dogs. Rien qui n’ait un rapport, semble-t-il, avec les paroles de berceuse, puériles, qui sied tant à la voix envoûtante d’Iselin Solhein.

Quoi d’autre à dire ? Rien, strictement. Les deux titres sont réversibles, comme les deux faces d’une même pièce. La seule raison qui semble expliquer le manque d’intérêt relatif envers ce dernier single est l’ordre dans lequel les événements se sont déroulés. Si vous ne connaissez toujours pas Alan WALKER, alors vous pouvez foncer.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


VITALIC
Flashmob (2009)
Cocktail gagnant! Oui mais...




Hitoshi SAKIMOTO
Final Fantasy Tactics Ost (avec Masaharu Iwata) (1997)
A kind of magic


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Iselin Solheim (chant)
- Alan Walker (le reste)


1. Sing Me To Sleep



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod