Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION FUNK ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


FFF - Free For Fever (1993)
Par JASPER LEE POP le 16 Octobre 2016          Consultée 576 fois

Encore un peu trop sous l'influence du P-funk de George Clinton sur leur premier album, c'est véritablement avec ce deuxième opus que FFF va trouver et graver son ADN dans la cire (le plastique?). Et de fait, le groupe pioche encore abondamment dans cette galette pour alimenter les setlists de leurs récentes réapparitions en concerts. Celle-ci a été enregistrée en Angleterre au Studio Ridge Farm, c'est le groupe qui l'a produite en compagnie de Mark Wallis (gros CV le monsieur) et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'à côté de cette nouvelle offrande, Blast Culture sonnait comme une vulgaire démo.

L'album est indéniablement bon, il faut commencer par le dire. Il contient son lot de tueries avec les « Stone To The Bone », « Silver Groover » et « Wiseman » qui feront décoller le public pour ne plus toucher terre. Avec ces morceaux, la formule FFF atteint un dosage idéal entre le groove funky et l'agression d'un rock flirtant avec le metal. Le tout est enrobé des claviers tour à tour psychédéliques et ludiques du sorcier Felix et zébré de façon ultra tonique par des cuivres impeccables et généreux. Le groupe s'est séparé de Philippe Herpin et s'est entouré en studio d'une section de cuivres et de la flûte de Magic Malik. La palette de styles est toujours aussi large puisque le combo taquine le reggae avec « Shot'im Down » et n'oublie pas la petite touche créole avec l'interlude « Wreye Sem », percu/chant signé Krichou. « La camisole (Drugs) » tape dans le mille avec son début atmosphérique et sa fin chaotique et « Free For Fever » fonctionnera en live comme « Tout pour le kiff » sur le premier album avec ce passage de sixième vitesse dont le groupe a le secret.

Adjugé, je m'arrête là, je décerne 5 étoiles et je demande un classement en album référence ?

Malheureusement non parce que le disque pèche par excès. Excès en studio avec une production trop ambitieuse. Il y a déjà beaucoup d'instruments mais on ne compte plus les pistes de guitares et de claviers. C'est à la fois sympa parce que chaque nouvelle écoute nous réserve son lot de découvertes mais le résultat est aussi vite claustrophobique. Beaucoup trop d'effets et de filtres sur la voix de Marco. Etait-ce pour masquer les faiblesses de textes pour la moitié chantés dans un anglais plus qu'approximatif, yaourt de composition mal retouché? Si la volonté du groupe était vraiment de s'attaquer au marché international, il aurait peut-être fallu s'en donner les moyens en co-signant les textes avec un auteur réellement anglophone, non ? Trop de chansons enfin, l'album atteint les 75 minutes et laisse l'auditeur éreinté. Un petit élagage bien senti (« Shot'im Down », « Emotion », « King Of Party » ?) aurait davantage dynamisé l'ensemble. C'est un classique de ces années-là, on croyait bon de charger le CD jusqu’à la gueule et ça durera encore très longtemps. Etait-ce une façon pour les maisons de disques de justifier le prix inexplicablement élevé des Cds à l'époque ? On peut le penser.

Je me rends bien compte que certains de ces reproches pourront passer au-dessus de la tête d'auditeurs touristes. La production trop lustrée et envahissante de Free For Fever décevra surtout le fan irréductible frustré de ne pas retrouver intacte sur disque la furie incendiaire du groupe sur scène. Si l'album aurait pu être meilleur, il est déjà bien bon, je le redis. Et les solides morceaux qu'il contient feront merveille lors d'une tournée encore dans les mémoires de ceux qui y ont assisté.

A lire aussi en ROCK par JASPER LEE POP :


CHEAP TRICK
Heaven Tonight (1978)
3e essai non transformé




Stevie SALAS
Back From The Living (1994)
Mélange des genres réussi.


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Marco Prince (chant, trombone, basse)
- Yarol Poupaud (guitare, percussions)
- Nicolas 'niktus' Baby (basse, ordinateur)
- Krichou Montieux (batterie, samples)
- Felix (claviers)
- +
- Eric Mula (trompette, bugle)
- Sébastien Jalier (saxophone)
- Malik Mezzadri (flûte)
- Antoine Pham (violon)
- Olivier Baby (chant lyrique)


1. Stone To The Bone
2. Des Illusions
3. Mouche à Miel
4. Silver Groover
5. La Camisole (drugs)
6. Positive
7. Wreye Sem
8. Wiseman
9. R U Real
10. Tout Semble Flou
11. Shot'im Down
12. Leave Me Alone
13. Où Tu Vas Aller
14. King Of Party
15. Free For Fever
16. Emotion
17. Back To The Bone



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod