Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION FUNK ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


FFF - Blast Culture (1991)
Par JASPER LEE POP le 16 Avril 2016          Consultée 1215 fois

Parce que vingt-cinq ans se sont écoulés depuis la sortie de cet album, il convient de remettre les pendules à l'heure et de rappeler une vérité scientifiquement établie : avant de faire le juré dans les télé-crochets, Marco Prince était le sautillant chanteur du meilleur groupe live français des années 90. Et c'est sans appel. Les lumières se sont à peine rallumées à la fin de ce qui est quasiment leur première prestation en public aux Trans Musicales de Rennes en 1990 que les agents des maisons de disque font déjà la queue dans l'escalier qui mène à leur loge pour les signer. C'est Epic/Sony qui fera la meilleure offre. L'album sort l'année suivante et est produit à New York par l'illustre Bill Laswell. Son altesse funkyssime George Clinton adoube littéralement la funky french family sur les marches du Sacré-Cœur dans leur premier clip. Leur seconde vidéo sera réalisée par Spike Lee. Toutes les bonnes fées se sont décidément penchées sur le berceau des parisiens.

FFF, c'est un acronyme interactif ouvert à toutes les interprétations et il en existe des dizaines. La plus connue et la plus éloquente est Fédération Française de Fonck, un mot valise carambolage de Funk et de Rock qui annonce la couleur d'une fusion incendiaire et inédite en France où peut-être encore plus qu'ailleurs on aime bien ranger les artistes dans des cases bien distinctes et étanches. Le groupe est constitué de fortes individualités apportant chacun sa pierre à l'édifice musical. Marco Prince est un frontman charismatique à souhait, crooner funky et rockeur bondissant, qui joue aussi du trombone. Nicolas Baby dit Niktus est un extra-terrestre avec ses longs manteaux à plumes ou en fourrure. Le voir sortir de sa fidèle Vigier des lignes de basse groovy et onctueuses dans une quasi transe est un spectacle à part entière. Yarol Poupaud est un chien fou, aussi à l'aise dans des rythmiques funky façon chicken scratch que dans des riffs métalliques plombés. Christian « Krichou » Monthieux apporte au tout un groove à la fois lourd et chaloupé à grand renfort de cymbales china. Philippe Niel dit Felix est le grand manitou des claviers. Et à cette époque, Philippe De Lacroix-Herpin (ancien Marquis de Sade) alias Prof Jah Pinpin complète encore le quintet aux saxophones.

Le premier morceau de l'album « New Funk Generation » donne tout de suite le ton avec un joyeux bordel sonore où tous les instruments se montent les uns sur les autres dans une orgie façon P-funk. La formule chimique est hautement volatile et le pari est osé mais ça marche du feu de Dieu. La basse ronronne comme chez Larry Graham, la guitare alterne son clair funky et grosse saturation tranchante, le clavier se prend pour un Hammond B3 et les cuivres pimentent le tout de façon bien musclée. Voilà un cocktail stimulant qui met en appétit et la suite ne décevra pas. « Marco », le morceau, calme temporairement le jeu avec sa basse aquatique. « Devil in Me » remet les gaz avec une guitare bien agressive. Le morceau est chanté dans un anglais pas totalement convaincant avec un accent parfois presque jamaïcain et annonce le virage que prendra le groupe sur le deuxième album. Beat électronique nappé de synthé et chant rapé sur l'intro de « Tout pour le kifff ». On rajoute ensuite des sonorités orientales, des solos de sax, de trombone, une guitare tronçonneuse... La tambouille est improbable mais la mayonnaise prend et le morceau sera une tuerie en live. Reggae up-tempo avec « La complainte du Plombier » (faut trouver le joint!). « Maman Krié » berceuse couleur caribéenne chantée en créole par Krichou finit en déluge sonore quand le groupe enclenche sa sixième vitesse, véritable arme secrète. « Ac2n » déboule à toute trombe avec son discours rassembleur et antiraciste. C'est l'époque Touche pas à mon pote et on s'émeut encore des chiffres réalisés par le FN. « Mama Fonck » et « Santa Claus » convainquent beaucoup moins, la recette devenant un peu systématique. Et puis arrive « Requiem pour un con » et là, on est fébrile. C'est qu'ils ne sont pas nombreux ceux qui osent se frotter au grand Serge, figure écrasante de la chanson française. Et là encore, ça marche. Emmené par un Krichou impérial, le morceau retrouve une seconde jeunesse et offrira une belle montée en puissance sur scène. « Kamarad » est le faux pas qui alourdit inutilement un album déjà long et « Trash a Muffin » ne sert à rien.

On a pu reprocher ici et là un manque de profondeur aux textes de Marco Prince, un procès qui en dit surtout long sur la chape de plomb qu'exerce encore la chanson à textes en France. Non parce qu'on parle de rock, là. De funk. De musique faite pour sauter en l'air dans la joie et la bonne humeur. Et en l’occurrence le contrat est rempli. D'autant qu'ils ne sont pas déshonorants les textes de Marco, souvent empreints d'humour et d'une fraîcheur bon enfant.

Ce premier album est indéniablement une réussite et c'est un vrai bol d'air frais dans le paysage musical français de l'époque. Seul reproche à lui faire, et ce sera malheureusement une constante dans la carrière du groupe, le disque ne restitue pas suffisamment l'énergie et la folie que FFF déploie sur scène. Faut-il incriminer Bill Laswell réputé pour travailler en dilettante? Pas sûr, le côté brouillon de la production est certainement volontaire et est typique des albums de Clinton et de ses cliques P-funk. Le mixage peut-être. Toujours est-il qu'on a beau monter le volume, tout est comme étouffé et rien ne jaillit véritablement des baffles. Il se dit que la démo avait plus de relief.

A lire aussi en ROCK par JASPER LEE POP :


ULTRAPHONIX
Original Human Music (2018)
Combinaison gagnante.




JANE'S ADDICTION
Nothing's Shocking (1988)
Jane's Addiction, c'est...


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Marco Prince (chant, trombone)
- Yarol Poupaud (guitare)
- Nicolas 'niktus' Baby (basse)
- Philippe Niel 'felix' (claviers)
- Christian 'krichou' Monthieux (batterie)
- Philippe De Lacroix-herpin 'prof Jah Pin (saxophones)


1. New Funk Generation
2. Marco
3. Devil In Me
4. Tout Pour Le Kifff
5. La Complainte Du Plombier
6. Maman Krié
7. Doctor Love
8. Ac2n (acid Rain)
9. Mama Fonck
10. Santa Claus
11. Requiem Pour Un Con
12. Kamarad
13. Trash A Muffin



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod