Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Earthquake
1981 Fire Wind
 

- Membre : Fair Warning
- Style + Membre : Uli Jon Roth , Scorpions

ELECTRIC SUN - Beyond The Astral Skies (1985)
Par GEGERS le 31 Janvier 2017          Consultée 1341 fois

Beyond The Astral Skies, ou le jusqu'au boutisme assumé d'Uli Jon Roth. Ce troisième et ultime album d'ELECTRIC SUN voit le maestro pousser encore plus loin ses expérimentations, et affirmer encore un peu plus son univers musical teinté de psychédélisme et, c'est une nouveauté, d'une grandiloquence assumée. Quatre ans après le chef-d’œuvre Fire Wind, le guitariste renouvelle son entourage et s'offre les moyens de ses ambitions. Désormais distribué par EMI, l'artiste dispose en effet de moyens financiers plus conséquents qui lui permettent de recruter des musiciens supplémentaires, et de passer plus de temps en studio.

Ce troisième album est également le premier enregistrement sur lequel figure la célèbre Sky Guitar, qui deviendra bien vite l'unique instrument d'Uli. Originellement constituée de 30 frets afin de se rapprocher le plus possible du son de violon, cette guitare en forme de goutte d'eau ouvre en effet de nouvelles possibilités pour le musicien, qui se laisse totalement guider par son instrument sur cet album complexe et ambitieux. Plus que d'un album rock psyché, il semble évident que l'artiste a ici désiré créer une œuvre musicale à part entière, dotée d'une progression, et qui trouve son climax sur le titre "Eleison" (près de 7' au garrot), qui voit de nombreuses pistes de guitares se superposer à de (très nombreuses) pistes de chant, ainsi qu'à des instrumentations pompeuses, le tout donnant en effet l'impression d'écouter une petite symphonie.

L'album n'est pourtant pas aussi bon que son prédécesseur. Deux raisons à cela : Uli, bien que voguant dans son univers, se voit influencé par le son des années 80, et propose notamment sur la première partie de l'album des morceaux rock qui se veulent efficaces et à la recherche de la mélodie qui fait mouche. Des titres tels que "The Night The Master Comes" ou "Icebreaker" se voient ainsi engoncés dans des habits étriqués, qui ne semblent pas à la hauteur de leurs ambitions. La deuxième raison est à chercher dans le trop plein d'éléments. Comme galvanisé par ses nouvelles possibilités, Uli met des chœurs et des harmonies vocales partout, pour un résultat très sucré que la beauté naturelle de la Sky Guitar ne parvient pas à contrebalancer. C'est une impression de trop-plein qui se dégage de l'écoute de cet album, dont on ne parvient pas à retenir grand chose si c'est n'est les sublimes "Why ?", introduit par un piano et des bruits d'oiseaux bucoliques, et agrémenté de la présence du chanteur Michael Flexig, ainsi que "I'm a River", également introduit par des bruits de nature, qui propose une véritable démonstration de force de la Sky Guitar, et bénéficie de quelques influences folk-psyché qui peuvent rappeler l'univers de Jethro Tull.

Beyond The Astral Skies est, dans sa globalité, un album réussi que l'on apprécie. Pourtant, il faut ici se raccrocher aux branches, tenter de percer la beauté dans un océan de complexité, là où la beauté de la musique d'Uli se faisait évidente sur les deux albums précédents. D'ailleurs, cet album divise, certains le jugeant comme le plus réussi de sa discographie. D'autres, comme votre serviteur, jugeant qu'il souffre d'un trop-plein d'éléments pour réussir à convaincre pleinement. Cet opus pose néanmoins les bases de ce que le guitariste proposera en solo à partir du début des années 90.

A noter, la splendide pochette réalisée une nouvelle fois par Monika Danneman.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


BLUE CHEER
Outsideinside (1968)
La bande son d'un discours de Timothy Leary.




PRIMUS
Primus & The Chocolate Factory With The Fungi Ensemble (2014)
Quel monde de fous, toubedi dou.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Uli Jon Roth (guitare, chant)
- Ule Ritgen (basse)
- Clive Bunker (batterie)
- Robert Curtis (violon)
- Michael Flexig (chant)
- Nicky Moore (harmonies vocales)
- Elizabeth Mackenzie (chant alto et soprano)
- Jenni Evans (harmonies vocales)
- Dorothy Patterson (harmonies vocales)
- Zeno Roth (harmonies vocales)
- Rainer Przywara (harmonies vocales)


1. The Night The Master Comes
2. What Is Love?
3. Why?
4. I'll Be There
5. Return (chant Of Angels)
6. Icebreaker
7. I'm A River
8. Angel Of Peace
9. Eleison
10. Son Of Sky



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod