Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 27 Juin 2012 par POWERBEAUF

Je n'ai jamais écrit que c'était grave de voir des milliers de gens accepter de leur plein gré de payer pour voir et écouter leurs idoles. J'ai simplement écrit que je refuse de rentrer dans ce business (car c'en est un, avant tout).

Si la musique et la scène constituent l'alpha et l'oméga de la vie de certaines de nos idoles, alors je les plains. Pour moi, savoir vieillir, c'est accepter que lorsque l'on n'est plus capable de faire une chose, il faut tourner la page et passer à autre chose. En gros, c'est savoir se remettre en cause . Mais pour cela, il faut vraiment se regarder dans une glace et visionner avec un oeil critique ses propres prestations, de temps en temps... Désolé, mais s'extasier devant des zicos à 10 ou 20% de leurs capacités passées, sans moi ! Après, si certains y trouvent leur compte, grand bien leur fasse.

Par contre, je trouve que certaines de tes comparaisons sont bien faciles (pour ne pas dire simplistes) :

__ Bien sûr que l'industrie de la musique sent moins mauvais que celle de l'armement (bien que les liens entre majors et complexe militaro-industriel existent), bien sûr qu'il vaut mieux attraper un rhume plutôt que la peste... On sait bien que, dans l'absolu, la musique n'est pas grand chose à côté des grands problèmes de ce monde. On est bien d'accord, ce débat ne changera rien du tout.

__ Comparer nos idoles passées avec les groupes actuels qu'on essaie de nous vendre, c'est facile, mais également aventureux. Entre un Château-Latour qui a tourné au vinaigre et de la piquette du dernier millésime, quel breuvage préférerait-on boire ? Pas si facile de choisir... En ce qui me concerne, je préfère aller voir un groupe de qualité encore proche de son top (mais plus pour longtemps) comme MUSE, ou des groupes prometteurs comme FUN. ou BIFFY CLYRO plutôt que de chialer devant un quatuor ou un quintette de has-been. Après, comme je l'ai écrit, toutes les règles ont leur exception.


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 25 Juin 2012 par A.T.N.

Avec le temps, je suis moins sévère avec ces groupes. Je pense que c'est humain de ne pas pouvoir raccrocher. Il est difficile de se mettre dans la peau de musiciens qui ont vécu la folie des tournées, l'énergie de ces foules, les voyages, les rencontres... Le côté pathétique existe (bien montré dans "Spinal Tap"), mais que pourraient-ils faire d'autre ?

On les imagine dans leur immense baraque avec 12 salles de bains, 3 piscines... que faire de leurs journées ? Boire du thé en jouant au scrabble ? Ils doivent s'emmerder à mourir. Ce qu'ils adorent, ces gens là, c'est faire de la musique. Avec des gros amplis et une foule qui gueule leurs refrains. Je ne pense pas qu'ils aient besoin d'argent, tous ceux que tu cites. Bien sûr, ils pourraient faire le boeuf entre potes, jouer dans des petites salles, incognito, et continuer leur hobby. Mais il n'y pas besoin d'être très calé en psychologie pour savoir que ce succès, ces foules, agit comme une drogue et qu'il est très difficile de vivre sans quand on a connu tout ça. Certains y arrivent très bien, ils sont très équilibrés, sages... Ceux qui n'y arrivent pas, je ne leur jette pas la pierre. Personne ne m'oblige à aller les voir. Les milliers de gens qui vont les voir n'ont pas un flingue sur la tempe.

Ca permet à l'industrie de la musique d'engranger encore quelques millions (ça me paraît une industrie plus sympa que celle de l'armement, au hasard), ça permet à des milliers de gens de passer une bonne soirée en compagnie de leurs idoles passées... Rien de bien grave, si tu veux mon avis.

Et après avoir vu pas mal de groupes "jeunes" jouer une pop-rock poussive et consensuelle, franchement j'ai adoré voir les vieux Deep Purple et leurs cheveux gris me balancer un rock monstrueux en pleine gueule, joué par des musiciens qui partagent un plaisir évident d'être sur scène et de faire la seule chose qui donne un sens à leur vie.


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 14 Juin 2012 par POWERBEAUF

Bien vu, Gegers ! Il y a longtemps que j'ai choisi de boycotter toutes ces stars qui ont, pour certaines, superbement ignoré la France pendant leurs années de gloire. Franchement, payer la peau des fesses des billets pour voir des (pré-)retraités complètement à bout techniquement (et parfois physiquement) interpréter laborieusement le greatest hits de rigueur, très peu pour moi... Tant pis, je ne verrai jamais BLACK SABBATH, SCORPIONS, VAN HALEN, JUDAS PRIEST, QUEENSRYCHE, ou ELTON JOHN (j'en passe et des meilleurs) sur scène. Mais à tout prendre, je préfère me repasser des disques ou des images enregistrés à l'époque où ils étaient au top plutôt que de me déplacer, cracher au bassinet et repartir avec la nausée.

Bon, allez, si RUSH venait nous rendre visite durant un été, je ferais peut-être une exception...


Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS
Le 20/02/2011
Le 14 Juin 2012 par WALTER SMOKE

Ah ben, aucun doute, Hergest Ridge de Mike Oldfield est un choix on ne peut plus évident pour moi !!!


Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS
Le 20/02/2011
Le 03 Mai 2012 par LE MERLE MOQUEUR

Île Déserte ...Du sable et des cocotiers...?
Admettons.

Because des îles il y en a en ribambelle
à deux encablures de l'antarctique...
et là c'est pas du gâteau... il y caille ... si
froid d'ailleurs que l'idée même de becqueter
une île flottante... non non... c'est pas un truc à
imaginer... sinon on risque de se faire
sauter le caisson.

bien que... le choix des coordonnées sphériques
d'un point sur le Pacifique (mon île) s'avèrera
primordial pour la sélection de l'album.

Eh oui , la latitude et la longitude
ça joue un rôle... le climat même
complètement siphoné , c'est pas à
sous-estimer.

Donc une île peinarde pour
naufragé volontaire civilisé
et pantouflard , le temps
d'un questionnaire élaboré
par Gegers.

OK . du sable , des cocotiers
et de belles vahinés...
Pourquoi pas .

Vous avez deviné... ?


Le WITHE ALBUM des BEATLES

et la toute première écoute
dans la nuit naissante
bercé par le clapotis
d'une mer sereine...

sera...

BLACKBIRD ...


Chacun fait fait fait...
Par GEGERS
Le 08/04/2012
Le 16 Avril 2012 par HERJANN

Boycotter les fnac/virgin/and cie et acheter les albums directement aux labels (par leur site internet) ou à des bonnes distros (dur d'établir sur quels critères certe). Je ne vois que ça à faire actuellement. Et puis la musique non matérielle payante... Je ne comprend pas comment ils vendent (surtout au vu de l'ampleur de ce pan de l'industrie aux USA). C'est un mystère pour moi.


Le référendum de la rédaction 2011
Par GEGERS
Le 21/01/2012
Le 22 Février 2012 par LE OUISTITI

Bravo à Forces Parallèles pour ses excellents résultats, j’espère en effet que le site continuera à voir son affluence augmenter.

Mais serait-aussi que le frangin métallique se tasse quelque peu ces derniers mois, permettant à des visiteurs d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte?
Ce n'est pas un comparatif, juste ma propre expérience...

Suiveur devant l’éternel de Nightfall, Je me suis surpris à venir de plus en plus sur FP cette année, attiré par l’activité de ruche de votre rédaction et une offre de disques chroniqués très vaste, puisqu'allant même titiller le... hard ou le metal, et souvent pour des chroniques passionnantes ma foi.

C'est agréable de voir sur une même page Saxon et Madonna, sans injures, avec une ouverture d'esprit qui vous fait honneur.

Bravo à vous.


Le référendum de la rédaction 2011
Par GEGERS
Le 21/01/2012
Le 22 Janvier 2012 par GUY LIGUILI

Merci à tous les chroniqueurs qui font du super boulot pour faire découvrir des albums et des artistes que je n'aurais pas forcément connu sans eux,avec un merci spécial à A.T.N. et Red One pour m'avoir cité alors que ces temps-çi je n'ai pas écrit grand chose mais comme Schwarzy "I will be back!"


Une mondialisation musicale à plusieurs visages
Par MOONDREAMER
Le 18/12/2011
Le 03 Janvier 2012 par JE

Le web 2.0 n'apporte rien d'un point de vue musical, tout ce que j'en tire de ça revient toujours au même, des gens qui veulent montrer ce qu'ils écoutent comme musique et ce qu'ils aiment, leurs coups de coeurs ... quand c'est connu c'est bien, le gars un peu plus intéressé et osant poster chez la masse d'amis incultes en musique se contentant de l'éducation des radio libres, passe tout le temps inaperçu ... au temps déja loin où j'étais sur facebook, il suffisait que je poste une démo de l'alcoolo Mike Portnoy jouant Panick Attack de Dream Theater que les gens venaient commenter ... si je passais la face B de l'album You de Gong, j'ai rien eu ... la preuve que ça change rien, les gens disent juste leur avis, et ça change pas le monde.


Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS
Le 20/02/2011
Le 13 Décembre 2011 par BLACK CAT

Aie aie aie
En choisir un seul...
Je ne connais pas l'emission "desert island discs" mais je prefere en prendre 8.
Introduire une goutte d'anarchie:
Led Zeppelin - 1
Can - Tago Mago
King Crimson - Red
Nico - Desertshore
Deep Purple - Made In Japan
Mike Oldfield - Amarok
Jimmy Page & Robert Plant - No Quarter
Jacques Brel - Les Marquises

On part quand...


Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 07/10/2011
Le 05 Novembre 2011 par JEHRO

Le rock n'est pas mort. pas plus que le folk, la soul ou le jazz. Le spectre musical s'est élargi, ouvert au monde. Le rock n'est plus l'épicentre pour la jeunesse, ce n'est pas plus compliqué que ça.


Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 07/10/2011
Le 13 Octobre 2011 par SEB

La question se répond à elle-même en ce sens que le rock a un avenir. Lequel, je ne veux surtout pas essayer de le deviner, tout l'intérêt est justement de le découvrir. Allez, il vous arrive bien encore de compter les jours avant la sortie d'un album ? Oui ? Ben vous voyez que le rock n'est pas mort.
Le rock n'existe pas de toute façon, inutile de parler de "lui" comme d'une entité vivante, inutile aussi de lui donner des conseils comme "le rock doit se ressaisir".
Le rock, c'est la musique qu'inventent en ce moment même dans leur home-studio tous les groupes qu'on connaîtra demain. Vous croyez qu'ils se concertent pour choisir comment ils vont tous sonner en 2012 ?
L'industrie se fout pas mal de la plupart de ces groupes-là, par contre nime et fp les chroniqueront donc on les connaîtra. Le rock, c'est aussi ceux qui l'écoutent, le temps d'un été ou toute une vie, c'est une passion éternelle.
Pas d'inquiétude, le rock va bien, il me l'a dit ;)
Et aussi, je voulais dire que la musique évolue également autrement que par les instruments. Les technologies d'enregistrement, de mixage et de mastering, ce "son dans le son" joue souvent la réussite d'un album sans qu'on n'y pense. Réécoutez la discographie d'un groupe et demandez-vous pourquoi les derniers albums "sonnent" mieux, plus "moderne", plus "actuel" : c'est l'ingé du son qui ne s'est pas tourné les pouces depuis 1970.
Je prends le pari qu'on n'a pas fini d'en prendre plein les oreilles.


Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 07/10/2011
Le 09 Octobre 2011 par POWERBEAUF

Par-delà la question de la responsabilité des médias et des majors, il me semble que s'interroger sur l'avenir du rock revient d'abord à s'interroger sur sa capacité à évoluer et à se réinventer. En d'autres termes, est-il encore possible de faire quelque chose de neuf et de trippant à partir d'une guitare, d'une basse et d'une batterie ? Même si j'ai un avis sur la question, je suis incapable de donner une réponse catégorique. Mais ce dont je suis certain, c'est que tous les styles de musique sont mortels. La question est de savoir à quel moment le bestiau peut être considéré comme cliniquement mort...

A mon humble avis, les combinaisons d'accords et les gammes traditionnels du rock ont été surexploités. Quant à la mode du néo-rétro et du vintage dont on nous abreuve depuis quelques années, je pense qu'elle illustre l'incapacité de l'art occidental en général à se renouveler.


Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 07/10/2011
Le 09 Octobre 2011 par GEGERS

J'ai trouvé sympathique une remarque de Philippe Manoeuvre hier soir chez Ardisson : Le rock aujourd'hui doit se remettre en question, car il n'est plus la musique des records et des excès. Je ne suis pas spécialement fan du bonhomme, mais sa remarque est assez juste je trouve.


Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 07/10/2011
Le 07 Octobre 2011 par RED ONE

Hey, concernant les années 90, attention, je n'ai jamais dit qu'il n'y avait jamais eu d'excellents groupes durant cette période : je suis très fan de KYUSS par exemple, et j'aime bien PANTERA !

Simplement, les années 90 correspondent à une baisse de régime flagrante de l'innovation dans le milieu du rock (et pas seulement du metal), et surtout à une perte d'intérêt de la part du grand public pour cette musique (aidé en celà par les médias, telle est la question)



Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod