Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vanessa Carlton
 

 Site Officiel (217)

Sara BAREILLES - The Blessed Unrest (2013)
Par MOONDREAMER le 7 Août 2013          Consultée 472 fois

Sara BAREILLES est et a toujours été une artiste avec de la ressource, une chanteuse talentueuse et une compositrice constante dans sa qualité. C’est déjà une certitude et ça ne pouvait que présager un quatrième album à la hauteur de ces espérances. Maintenant que c’est établi, commençons par un constat simple : au risque de tempérer les ardeurs passionnées de mon cher collègue, The Blessed Unrest n’est ni un chef d’oeuvre, ni le meilleur album que vous écouterez cette année.

Mais - restez ! - ce n’est pas une raison pour ne pas lui donner une chance : ce Trouble Béni reste un album bon, voire même très bon. Pour sa défense déjà, le genre du pop/rock à chanteuse dans lequel Sara officie a déjà été balisé en long en large et en travers par nombre d’artistes au pedigree déjà établi, de Fiona APPLE à Joni MITCHELL en passant par Alanis MORISETTE et Tori AMOS. Pas évident de se faire une place, 20 ans après les précurseurs, surtout dans une scène musicale aussi saturée de talents émergents.

Pourtant, BAREILLES est quand même parvenue à se creuser sa niche, à se trouver une audience fidèle et zélée (coucou Walter) et à maintenir une empreinte musicale distinctive depuis près de dix ans. Donc oui, je trouve « Manhattan » plat et lassant, le refrain de « December » trop répétitif et les synthés sur « Eden » sonnent un peu cheap. Certes.

Mais s’arrêter là serait une erreur et vous ferait passer à côté d’excellents morceaux comme « Brave », mon coup de coeur, dans lequel Sara se ré-approprie le patrimoine du R&B au service d’un refrain à la fois entraînant et puissant ou « Satellite Call », une incursion audacieuse et planante au delà des limites du pop/rock. Et puis je pourrais mentionner « I Choose You », petite perle de légèreté, « Chasing The Sun » et son ton très inspirant, « Cassiopeia » qui est un autre hymne inspirant ou encore l’ode touchante qu’est « 1000 Times ».

Note finale : 3.5/5, que les fans arrondiront au supérieur et que les autres maintiendront à un 3 somme toute très honorable.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


CATS ON TREES
Cats On Trees (2013)
Entêtant, frais et soigné !




CHAIRLIFT
Something (2012)
Un album ambitieux, prenant et dérangeant !


Marquez et partagez







 
   WALTERSMOKE

 
   MOONDREAMER

 
   (2 chroniques)



- Sara Bareilles (chant, claviers)
- Graham Finn (guitare)
- Rich Hinman (guitare, pedal steel)
- Michael Ward (guitare)
- Jason Blynn (guitare)
- Curt Schneider (basse)
- Chris Morrissey (basse)
- Kurt Uenala (basse, programmation)
- Sarab Singh (batterie)
- Aaron Sterling (batterie)
- Cochemea Gastelum (saxophone bariton)
- Neal Sugarman (saxophone ténor)
- Richard Underhill (saxophone alto)
- David Guy (trompette)
- Brian O'kane (trompette)
- Kevin Turcotte (trombone)
- Colette Alexander (violoncelle)
- Mary-katherine Finch (violoncelle)
- Cameron Stone (violoncelle)
- Csaba Koczo (violon)
- Lyn Kuo (violon)
- Yosef Tamir (violon)
- Todor Kobakov (arrangements des cuivres et des cordes)
- Mark Endert (claviers, programmation)
- Stacey Proffitt (choeurs)


1. Brave
2. Chasing The Sun
3. Hercules
4. Manhattan
5. Satellite Call
6. Little Black Dress
7. Cassiopeia
8. 1000 Times
9. I Choose You
10. Eden
11. Islands
12. December
- bonus Itunes
13. I Wanna Be Like Me
- bonus Japonais
14. Beautiful Girl
15. Parking Lot
- bonus Précommande
16. Root Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod