Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 Cheese
2013 2 Racine Carrée
 

 Site Officiel (499)

STROMAE - Racine Carrée (2013)
Par MASTCARD le 4 Octobre 2013          Consultée 1173 fois

Racine Carrée est marquée d’une cruelle faiblesse : les meilleurs morceaux de l’album sont les deux singles, connus de tous depuis plusieurs mois.

Car que peut-on reprocher à «Papaoutai» et à «Formidable» ? Ces deux tubes sont ce qui est arrivé de mieux en France depuis le début de l’année, et pas uniquement dans le domaine de la musique électronique. Textes réussis, mélodies touchantes, poignantes même (non j’ai pas pleuré au refrain de «Formidable», «allez vous faire...» comme dit l’autre). Et puis ces clips... Alors oui, ici, on s’en fout mais ils sont une preuve supplémentaire du talent de STROMAE. Bref, après ces deux gifles, on en attendait beaucoup, sans doute trop.

Reste «Bâtard», réussite, au chant rageur, et aux couplets excellents ; «Ta Fête» démarre l’album de manière mitigée, mais fait partie des morceaux dont on se souvient grâce à son refrain suivi du thème principal. «Tous les mêmes» s’avère plaisant si on fait un effort. «Quand C’est ?» est l’ovni sombre de l’album, intriguant et néanmoins intéressant. L’instrumental «Merci» s’écoute sans problème, la mélodie a toujours cet arrière-goût de tristesse et de mélancolie, caractéristique de STROMAE.

Le reste, si on s’en souvient, ne mérite pas de propos aussi complaisants. Commençons par la fin et le featuring «AVF», avec Orelsan, mais surtout Gims (n’espérez pas me voir l’appeler «Maître») qui n’a absolument rien à dire, je vous laisse apprécier : «Allez vous faire fooouuuutre, j’ai un match de fooooot !». Quel talent.
Heureusement que les deux autres et particulièrement STROMAE relève le niveau pitoyable de leur collègue.

«Humain à l’eau» est inaudible, tout le monde est d’accord là-dessus. «Ave Cesaria», on aura beau faire, je crèverai avant d’avoir compris son utilité. Idem pour «Carmen». Et la mélodie de «Sommeil» ne me touche pas, ça n’en fait pas un mauvais morceau remarquez... Reste «Moules Frites» qui est vraiment trop perchée.

Enfin voilà quoi, petite déception. Consolons-nous en attendant le troisième, «Intégrale Double».


2,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


CALI
L'âge D'or (2015)
De violence et de tendresse.




Mylene FARMER
L'autre (1991)
Plus mature et plus complexe...


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
   MASTCARD
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Paul Van Haver/stromae (voix, synthétiseurs, piano)
- Aron Ottignon (piano)
- Antonio Santos (piano, choeurs)
- Mauricio Delgados (choeurs)
- Schérazade (choeurs)
- Shameboy (guitare, basse)
- Papa Dizzi (guitare)
- Mauricio Delgados (guitare)
- Thomas Azier (basse)
- Noumoucounda Cissoko (kora)
- Vincent Peirani (accordéon)
- Bart Maris (trompette)


1. Ta Fête
2. Papaoutai
3. Bâtard
4. Ave Cesaria
5. Tous Les Mêmes
6. Formidable
7. Moules Frites
8. Carmen
9. Humain à L’eau
10. Quand C’est ?
11. Sommeil
12. Merci
13. Avf (feat. Maitre Gims & Orelsan)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod