Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (38)
Questions / Réponses (4 / 28)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mark Knopfler , David Knopfler
- Style + Membre : John Illsley

DIRE STRAITS - Brothers In Arms (1985)
Par JOVIAL le 4 Septembre 2011          Consultée 1582 fois

Ce qu'il y a de pratique avec cet album, c'est que les trois premières chansons occultent tellement tout le reste qu'on prendrait presque Brothers In Arms pour le meilleur album de DIRE STRAITS. Bien que "Money For Nothing" traîne quelquefois en longueur, il faut bien reconnaître que ce triptyque d'entrée demeure remarquable. "So Far Away" , aux mélodies toutes en douceurs et retenues, se déguste avec délectation, toute comme la très dansante "Walk Of Life" d'ailleurs, hymne à la joie communicatif et convaincant. La mythique "Money for Nothing" enfin, qui comme je l'ai dit, mériterait peut-être d'être plus courte, reste bien entendu le must de l'album, avec ce son de guitare à vous taper la tête contre le mur, jouissif à l'excès, malgré une composition un peu bateau.

Et puis ? A part l'immense "Brothers in Arms", morceau à la fois simple et poignant, l'album est d'une qualité navrante. "Your Latest Trick" retombe aux bouts d'un couplet, "Why Worry" ne décolle jamais et endort son auditeur, tout comme l'horripilante "Ride Across The River, qui ne sonne pas du tout DIRE STRAITS. La plus funky "One World" n'arrive justement pas à ce compromis voulu entre funk et rock plus classique, et s'évanouit bien vite sans avoir réussi à nous persuader de quoi que se soit. Et puis tous ces morceaux sont tellement interminaaaaaaables ... "The Man's Too Strong" par exemple aurait pu faire un excellent petit folk, intense et souriant, mais non, il faut que l'on se farcisse ces deux minutes en trop qui gâche tout.

Brothers in Arms, c'est de bonnes idées, mais finalement mal exprimées. Ou sans le même panache qu'autrefois. Je ne reproche rien aux nouveaux chemins que tentent d'emprunter DIRE STRAITS, je reproche juste la façon dont ces derniers les parcourent.

Bien dommage. 2,5/5

A lire aussi en ROCK par JOVIAL :


THIS HEAT
Made Available: John Peel Sessions (1996)
Âpre et tranchant.




STORLOK
Stok Ha Stok (1979)
Premier groupe breton de rock


Marquez et partagez





 
   WILD THING

 
   CAMEO172
   JOVIAL
   MARCO STIVELL

 
   (4 chroniques)



- Mark Knopfler (voix et guitares)
- Alan Clark (claviers)
- Guy Fletcher (claviers et voix)
- John Illsley (bass et voix)
- Omar Hakim & Terry Williams (batteries)


1. So Far Away
2. Money For Nothing
3. Walk Of Life
4. Your Latest Trick
5. Why Worry
6. Ride Across The River
7. The Man's Too Strong
8. One World
9. Brothers In Arms



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod