Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The FIXX - Phantoms (1984)
Par ARP2600 le 3 Juillet 2017          Consultée 182 fois

Peu d'européens se souviennent de The FIXX, et leur peu de renommée par chez nous est avant tout dû à Reach the Beach. Certains amateurs de post-punk/new wave ont découvert leur très intéressant premier album Shuttered Room, mais qui connaît les suivants ? Il semble qu'aux États-Unis, leur célébrité se soit par contre prolongée pendant encore deux voire trois albums, jusqu'à la fin des années 80, et ce n'est pas tout-à-fait injustifié.

Phantoms, leur troisième LP, est sorti en 1984 et complète clairement leur première époque, qu'on peut qualifier de new wave funky. On est dans la ligne de Reach the Beach, ce que la pochette de George Underwood montre également (remarquez par exemple les mêmes vagues, sur la gauche du dessin). On peut déjà affirmer que ce disque vaut le coup si on a aimé le précédent, même s'il est nettement moins accrocheur.

C'est un fait, il peut falloir du temps pour aimer cet ensemble de chansons, et ce pour plusieurs raisons. Il importe de relativiser le jugement un peu hâtif qui avait été annoncé dans la chronique (déjà un peu ancienne) de Reach the Beach. Tout d'abord, il y a douze chansons relativement courtes ici, c'est beaucoup : d'une part, il peut être plus difficile d'avoir une vision d'ensemble, d'autre part il y a un plus grand risque de remplissage. On n'y coupe malheureusement pas, cet album est assez inégal. Néanmoins, les meilleurs moments sont fort intéressants, présentant une composition un peu moins évidente mais plus serrée que sur le tubesque Reach the Beach.

On peut aussi parler du son, qui est peut-être le meilleur qu'ils aient jamais proposé. Du côté des instrumentistes, on remarquera surtout la qualité de la guitare de James West-Oram, qui a gagné en finesse, ainsi que la plus grande présence de la basse, Dan K. Brown étant maintenant pleinement intégré au line-up du groupe. Côté chanteur, Cy Curnin semble un peu plus dynamique que par le passé. Il est également moins exposé, ce qui était le principal problème de la production de Reach the Beach. Les quatre premiers albums des FIXX ont été produits par Rupert Hine, mais c'est sans doute ici qu'il a obtenu le plus beau mélange.

Quelques plages un peu faibles empêchent toutefois qu'on s'emballe trop. La ballade « Wish » est vraiment un problème, elle casse d'un coup la très bonne série du début du disque avec ses rythmes simplistes. L'autre titre romantique, « I will », ne vaut guère mieux, malgré les efforts du guitariste. Deux titres taillés pour le marché américain, pour sûr... Ensuite, « Lost in Battle Overseas » est incohérente, on se passerait bien de ces parties aux accents exotiques ; « Facing the Wind » et « Phantoms Living » sont quant à elles un peu creuses. On préférera nettement l'ouverture « Lose Face », très typique de leur style, l'élégante « Woman on a Train » et la dense « Question ». Quel dommage qu'aucune des trois n'ait été single... À la place, c'est surtout « Are We Ourselves ? » qui a cartonné, une chanson qui perpétue leur proximité avec The POLICE.

Pour terminer : un point intéressant, déjà remarqué sur Shuttered Room, est une certaine proximité avec RUSH. On pensera bien sûr à Presto et Roll the Bones, ces albums produits par Rupert Hine, mais aussi au contemporain Grace Under Pressure. Bien que RUSH soit hard rock et The FIXX new wave, on peut faire un parallèle, ils ont des approches semblables au niveau de l'orchestration, que ce soit pour la guitare ou les synthés. Le fait que The FIXX propose en général des textes recherchés est un autre point commun. Le plus curieux est finalement qu'il y a pu y avoir influence dans les deux sens.

Note : 3,5

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


SPARKS
Angst In My Pants (1982)
A mustache on every lip!




The FIXX
Reach The Beach (1983)
Spécial Semaine Boîte à Demandes !


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Dan K. Brown (basse)
- Cy Curnin (chant)
- Rupert Greenall (claviers)
- James West-oram (guitare)
- Adam Woods (batterie)


1. Lose Face
2. Less Cities, More Moving People
3. Sunshine In The Shade
4. Woman On A Train
5. Wish
6. Lost In Battle Overseas
7. Question
8. In Suspense
9. Facing The Wind
10. Are We Ourselves?
11. I Will
12. Phantom Living



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod