Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Manran, Coast, Runrig, The Paul Mckenna Band , Dougie Maclean

SKIPINNISH - The Seventh Wave (2017)
Par GEGERS le 20 Juillet 2017          Consultée 964 fois

Vous savez comme souvent, et c'est particulièrement mon cas, je le reconnais, nous autres chroniqueurs aimons à nous prêter à de bancales analogies paysagères pour évoquer les ambiances que nous inspirent les albums dont nous parlons. C'est bien naturel. Après tout, nous essayons de mettre des mots sur de la musique, alors tant qu'à faire, pourquoi ne pas essayer de provoquer des images ? D'autant plus que, si la musique n'est pas autant moteur d'imaginaire que la littérature, force est de reconnaître qu'un album peut provoquer chez vous la naissance de couleurs, de formes, d'ambiances, et même d'odeurs. Vous faire sentir vivant, en somme.

SKIPINNISH, donc, c'est l'Ecosse. Cela tombe bien, le groupe nous vient de cette région dite Gàidhealtachd, c'est à dire cette partie nord-ouest de l'Ecosse où le gaélique est encore parlé par une part importante de la population. Le groupe utilise majoritairement l'Anglais dans ses morceaux, mais n'hésite pas à balancer ci et là quelques phrases en gaélique, comme une preuve d'authenticité supplémentaire, si elle était nécessaire. Pour son huitième album, le groupe qui semble être devenu une véritable institution dans son pays natal (il a fondé sa propre maison de disques, et a donné son nom à une marque de whisky), a vu les choses en grand puisque The Seventh Wave, doté d'un superbe visuel maritime, compte 14 titres pour une heure de musique. Mais l'audace semble être un trait de caractère prédominant chez la formation. En effet, le groupe donne à sa musique une saveur épique, parfois grandiloquente, n'hésite pas à cumuler les instruments et les pistes de chant pour faire de ses morceaux de véritables épopées musicales.

Dès "Alive", les choses sérieuses commencent. Introduit par un piano mélancolique et des choeurs délicats, cette ballade chaude se transforme bien vite en titre folk guilleret et sautillant. La guitare électrique discrète mais qui ponctue le morceau de touches bien senties, le violon, l'accordéon la chaleur du chant, en font un titre qui tient la dragée haute à "Walking on the Waves", le fameux "tube" de l'album précédent. En fait, SKIPINNISH a gorgé son album de titres de ce genre. Tous n'ont pas la même forme, bien sûr, mais tous dégagent ce sentiment épique qui évoque (analogie paysagère oblige), une randonnée dans les landes à la fois austères et bucoliques d'Ecosse. D'ailleurs, c'est bien ce pays que la musique du groupe raconte. Comme le ferait Dougie MacLean, il est ici question du temps des récoltes ("Harvest of the Homeland"), de la vie dans les îles isolées ("The Island"), du repli sur soi hivernal ("December"), du quotidien du pêcheur ("Home on the Sea"). Le tout est narré sous la forme d'un folk à la fois traditionnel dans l'exécution, mais également moderne sur certains arrangements et mélodies. Quelques fulgurances viennent nous cueillir pour ne plus nous lâcher : "The Island" danse, sautille, s'ébroue, comme le nouveau chanteur du groupe, dont la voix chaude fait oublier instantanément son pourtant fort compétent prédécesseur.

Les instrumentaux, nombreux, participent à donner à l'album son identité, ancrée profondément dans la terre écossaise. On y ressent la beauté, la tristesse, la joie. Ces pièces ne sont pas que des intermèdes entre les morceaux chantés, mais de véritables morceaux à part entière, dotés d'une progression et de changements de rythmes et d'ambiances, qui font qu'on les apprécie tout autant que les autres. La filiation naturelle avec RUNRIG est toujours présente, même si le côté "traditionnel" de la musique écossaise est sans doute encore plus fort chez SKIPINNISH. Néanmoins, le groupe rend hommage aux pères du rock écossais en reprenant avec réussite leur titre "Alba", dans une version tout autant mordante et électrique que l'originale.

En fait, The Seventh Way est un voyage à moindre coût dans les Hébrides. Il manque le goût du haggis et la force des embruns, bien sûr mais, musicalement, tout est là. Sans faiblesse, varié tant dans l'exécution que dans sa construction, cet album est une incroyable carte postale d'Ecosse, qui fait de SKIPINNISH le digne successeur des RUNRIG vieillissants. Un album incroyable à se procurer pour prendre la pleine mesure de la richesse musicale venue de là-bas.

4,5/5

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Alexandre POULIN
Une Lumière Allumée (2010)
Folk ambitieux




Dougie MACLEAN
Fiddle (1984)
Tendresse instrumentale


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Alive
2. The Hag The Hag At The Churn – The Gathering – Dol
3. Harvest Of The Homeland
4. Ocean Of The Free
5. The Iolaire
6. December
7. The Old Woman The Soup Dragon – Jerrys Pipe Jig –
8. The Island Intro
9. The Island
10. Home On The Sea
11. Alba
12. Walking On The Waves
13. Macnab’s Set Macnab’s Quickstep – Devil In The Kit
14. Cro Chinn T-sàile



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod