Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ozzy Osbourne , Mad Season

ALICE IN CHAINS - Mtv Unplugged (1996)
Par TWISTER le 12 Octobre 2017          Consultée 219 fois

Le contexte autour de ce MTV Unplugged est à l'image de ce live : incroyablement pesant. Pour l'histoire, ALICE IN CHAINS est un des groupes piliers du grunge, mené d'une voix inimitable (Layne Staley) et d'une main de maître (Jerry Cantrell). Après trois albums studio et deux EP, le groupe a progressivement déserté les scènes de concert, l'addiction à l'héroïne de Staley ayant progressivement anéanti son état de santé. A tel point que la sortie du troisième album du groupe ne fut accompagnée d'aucune tournée Live, celui-ci étant devenu incapable d'offrir une prestation de plus de dix minutes derrière un micro. Du moins, c'est ce qu'il était possible de penser avant l'arrivée de ce "MTV Unplugged".

Les musiciens pénètrent dans l'ambiance tamisée et intimiste de la scène MTV. Dans l'ombre, se cachent les membres de METALLICA, fans du groupe et ne souhaitant en aucun cas manquer la reformation live d'ALICE IN CHAINS. Tout le monde est en place sauf Layne Staley qui, après quelques secondes insoutenables d'absence, apparaît soudainement, le teint blafard et portant d'immenses lunettes noires.
Le groupe commence par l'un de ses grands classiques 'Nutshell' paru sur leur EP acoustique "Jar of flies". La magie opère mais on sent clairement un Layne Staley fébrile, prêt à chavirer à tout moment. Son chant manque parfois de justesse et Jerry Cantrell observe attentivement du coin de l'œil son acolyte : va t-il tenir ? "Brother" est le deuxième morceau à venir dans ce live. Encore une fois, le groupe pioche sans prendre de risque dans ses EP acoustiques afin d'étoffer ce "MTV Unplugged". C'est à nouveau une réussite mais qui demeure sans grande surprise, de même pour le titre suivant "No excuses". Il faut attendre la quatrième prestation live afin de voir débarquer la première reprise acoustique d'un de leurs morceaux grunge du dernier album "Sludge Factory". Layne Staley se plante et inverse les paroles du refrain et du couplet en ponctuant d'un "fuck" bien senti. Le public rigole mais Jerry Cantrell s'inquiète. Cette version acoustique est agréable et bien posée mais l'absence de guitares heavy plombe clairement le rythme du morceau.

Puis arrive "Down in the Hole", une reprise à couper le souffle, la composition coup de poing de ce MTV. La version acoustique apporte un plus indéniable en émotion et renvoie, ironiquement, à l'état dans lequel se trouve celui qui la chante. Le public est en suspension, englué dans l'atmosphère sombre et pesante qu'ALICE IN CHAINS installe sur la scène. Les craintes de Cantrell sur Staley s'envolent définitivement et Cantrell se permet un sourire rassurant envers ses comparses de scène tandis que Staley ôte ses lunettes noires pour s'ouvrir au public.
La suite de live MTV est en dents de scie, "Rooster" est agréable tout comme "Got me wrong" et "Heaven Beside You", mais encore une fois l'aspect Unplugged fait clairement perdre de la dynamique à ces morceaux définitivement taillés pour des guitares overdrivées. "Would" est le dernier morceau surprenant de ce live, Alice in Chains reprenant leur classique sans pour autant le rendre ennuyeux. La fin de l'album est clairement soporifique et se fait absorber par l'acoustique trop mièvre de cet exercice Unplugged.
L'album live a tout de même un très grand succès auprès des fans tout en attirant un nouveau public séduit par l'aspect plus "lisse" offert par cette belle prestation. ALICE IN CHAINS semblait reparti de plus belle pour nous offrir de belles années de grunge. Mais l'addiction à l’héroïne frappe à nouveau Staley jusqu'à l'emporter dans la tombe, le 5 avril 2002, où il est retrouvé mort chez lui d'une overdose de "speedball" (mélange de cocaïne et d'héroïne).

Ce MTV Unplugged sonne plus que jamais comme le chant du cygne d'un groupe qui se reformera une dizaine d'années plus tard, dans l'ombre d'un Layne Staley irremplaçable. Doté d'une atmosphère à couper au couteau, ce disque figure sans hésiter parmi les moments les plus marquants de la scène grunge du milieu des années 90.

A lire aussi en ROCK :


SIR REG
Sir Reg (2010)
La valse des étiquettes




Hubert Felix THIEFAINE
Soleil Cherche Futur (1982)
Le sommet de HF


Marquez et partagez





 
   TWISTER

 
  N/A



- Jerry Cantrell (guitare acoustique, chant secondaire)
- Layne Staley (chant principal, guitare acoustique sur 'angry cha)
- Sean Kinney (batterie, percussions)
- Mike Inez (basse acoustique, guitare acoustique sur 'the kill)
- Scott Olson (guitare acoustique, basse acoustique sur 'the kill)


1. Nutshell
2. Brother
3. No Excuses
4. Sludge Factory
5. Down In A Hole
6. Angry Chair
7. Rooster
8. Got Me Wrong
9. Heaven Beside You
10. Would ?
11. Frogs
12. Over Now
13. Killer Is Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod