Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BIG BIG TRAIN - Grimspound (2017)
Par BAKER le 8 Octobre 2017          Consultée 259 fois

Battons le fer pendant qu’il est chaud ! Groupe plutôt discret, BIG BIG TRAIN était récemment sur une lancée clairement réussie : un album, FOLKLORE, qui non content d’être excellent est entré dans le top 200 anglais (oui oui, le même que pour MAJOR LAZER. Ou des musiciens.), puis un DVD live surprise avec un son 5.1 de toute beauté et surtout une joie de vivre qui faisait plaisir à voir. Il est donc naturel d’en profiter avec ce qui est une suite directe de FOLKLORE, concept de pochette incluse. Mais la foudre tombe rarement deux fois au même endroit.

GRIMSPOUND reprend donc les ingrédients clefs du groupe : une très grande classe naturelle toute Britannique, un refus presque total du metal et de la fureur, un son cristallin, une diction furieusement anglaise (incroyable ce que la voix se Peter GABRIELlise). Tout bon ? Pas exactement : dès le premier titre, quelque chose cloche. C’est superbement fait, ces rythmes changeants sans heurts, ce symphonisme latent, cette retenue, ces guitares douces, ces mélodies de partout, mais il manque une réelle passion. C’est un peu “prog by the numbers”. Ô combien agréable, mais...

L’album ne manquera pas de belles choses cependant. Déjà ce n’est pas une pâle copie de FOLKLORE, mais une extension, avec des mélodies savamment reprises et qui se baladent d’un disque à l’autre, d’un morceau à l’autre. On retrouve aussi un côté un peu plus jazz et fusion : le très beau violon est sans conteste la star du disque avec des interventions toujours à-propos, "On The Racing Line" possède une intro diablement Canterbury, et le long mais sympa "Mead Hall" donne dans les gros solos de synthé et d’orgue rappelant les folies de THE TANGENT. "Mead Hall" qui se termine, c’est assez original, par un lâcher de baguettes en direct live, qui rappelle qui c’est l’patron : c’est NDV !

Cependant, et bien que cela donne naissance à quelques-uns des meilleurs passages du disque, on voit que l’inspiration a été quelque peu forcée par endroits, au vu des nombreux emprunts à la galaxie GENESIS qui étaient moins voyants avant : la voix donc, mais aussi "Meadowland" qui est exactement ce qu’aurait donné GENESIS s’ils avaient été Irlandais, ou "Ivy Gate" reprenant des éléments cruciaux du Steve HACKETT récent. Au milieu de ce mélange de bons passages et de ventres mous, trône la meilleure chanson du disque qui à elle seule le représente parfaitement : "Experimental Gentlemen". Une première et troisième partie jolies et rêveuses mais pas spécialement intéressantes, et au milieu un bon gros single plein de peps et d’optimisme, encore GENESIé (on dirait une face B du premier Peter GABRIEL solo), le tout sans perdre une once de classe. Album de trop ? Non, album à apprivoiser. Il y a à prendre et à laisser : faites le tri, en attendant le prochain mouvement du groupe, qui risque d’en surprendre plus d’un...

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BAKER :


ANATHEMA
The Optimist (2017)
Un voyage un peu facile mais charmant




MARILLION
F.e.a.r. (fuck Everyone And Run) (2016)
Un album qui frappe fort à tous les niveaux.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- David Longdon (chant, choeurs, piano, flute, luth, banjo, celesta)
- Nick D'virgilio (batterie, percussions, chant, choeurs)
- Dave Gregory (guitares)
- Rachel Hall (violon, violoncelle, chant, choeurs, arrangement d)
- Danny Manners (claviers, contrebasse)
- Andy Poole (guitare acoustique, claviers, choeurs)
- Rikard Sjöblom (claviers, guitares, choeurs)
- Greg Spawton (basse, pédales)
- Philip Trzebiatowski (violoncelle)
- Judy Dyble (chant)


1. Brave Captain
2. On The Racing Line
3. Experimental Gentlemen
4. Meadowland
5. Grimspound
6. The Ivy Gate
7. A Mead Hall In Winter
8. As The Crow Flies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod