Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : U2, The Silencers
- Membre : Big Country
 

 Simple Minds (1478)

SIMPLE MINDS - Good News From The Next World (1995)
Par ARP2600 le 28 Octobre 2017          Consultée 565 fois

On trouve bien peu d'informations sur la genèse de ce dixième album des SIMPLE MINDS, il faudra faire court et se contenter de conjectures... Quoi qu'il en soit, on peut déjà dire que Good News from the Next World est un opus mineur, bien trop proche du précédent Real Life sans en avoir la grande qualité mélodique. La faute à un gros coup de mou des deux membres historiques du groupe, manifestement.

Il faut d'abord signaler le départ provisoire du batteur Mel Gaynor dans le courant de 1992, qui a été suivi par deux ans de pause. Jim Kerr semble s'être enfoncé dans un certain marasme et Charles Burchill n'était guère plus motivé. Ils n'ont repris le collier que dans le courant de 94 et ont donc réalisé rapidement l'album qui est sorti en février 95. Étant donné que la production est énorme et qu'il a fallu employer divers requins de studio, on se doute que le temps de composition des chansons a été fort court, ce qui expliquerait en grande partie la pauvreté de ce matériel musical.

Les SIMPLE MINDS sont de vrais artisans du son, ce qui ne se dément que très rarement depuis Empires and Dance. On peut toujours au moins compter là-dessus. Sur Good News, ils ont opté pour un son très ample et rock, la guitare de Burchill est bien mise en valeur. Un peu plus rock que Real Life donc, mais c'est à peu près la seule différence qu'on puisse citer entre les deux disques au niveau de la production et des sonorités. C'est un assemblage à la fois beau, robuste et un peu éculé en 95.

Pour assurer le minimum de crédibilité, Kerr et Burchill ont réussi à écrire deux singles à peu près convaincants. L'ouverture « She's a river » est le titre le plus solide et a atteint le top 10 des charts. De là à dire qu'il est mémorable, ça... Le second, « Hypnotised », propose une belle harmonie et une mélodie décente. Pour le reste, il n'y a pas grand chose d'original à signaler. Jim Kerr est un bon chanteur et sa voix reste très agréable ici, mais il semble quand même en semi-improvisation permanente, en roue libre avec des lignes mélodiques téléphonées et impersonnelles. De même, le style de « 7 deadly sins » est sympathique, mais surtout parce qu'il rappelle un peu « New gold dream ». Enfin, il y a bien quelques instrumentations intéressantes sur « My life », mais c'est bien peu à retenir pour un album de 48 minutes.

Les critiques ont été mitigées et le resteront. Il semble que les Américains aient été plus indulgents que les Britanniques, ceux-ci pouvant il est vrai parfois être d'une grande cruauté (je recommande ce qui en a été dit dans Melody Maker). En tout cas, ce qui ressort conforte ma propre opinion : Good News from the Next World est une coquille vide, un son énorme pour pas grand chose. Il s'agit clairement d'un album dispensable, il n'est pas désagréable, mais totalement inutile, et je doute fort de le réécouter de sitôt après avoir achevé ce texte.

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


PEARL JAM
No Code (1996)
Testament artistique




RUSH
Grace Under Pressure (1984)
L'album le plus subtil de Rush


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jim Kerr (chant)
- Charles Burchill (guitare, claviers)


1. She's A River
2. Night Music
3. Hypnotised
4. Great Leap Forward
5. 7 Deadly Sins
6. And The Band Played On
7. My Life
8. Criminal World
9. This Time



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod