Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oasis
- Membre : Monkey, Gorillaz, Damon Albarn

BLUR - Parklife (1994)
Par A.T.N. le 8 Janvier 2007          Consultée 5292 fois

Que reste-t-il de la britpop, quinze ans après ? Un vague sentiment d’arnaque marketing, de guitares brouillonnes, de grandes gueules, et quelques excellents albums. Dont Parklife est sans doute un des plus intéressants – et qui par conséquent échappe totalement à l’étiquette britpop, of course.

Les ingrédients de départ sont assez imparables : les mélodies accrocheuses (comme souvent chez BLUR), l’attitude désinvolte de Damon ALBARN au chant, son accent petit bourgeois, et un single d’enfer ("Girls and Boys") sur lequel il est impossible de ne pas sauter comme un cabri. En plus il démarre l’album.

La caractéristique de Parklife c’est la mosaïque. Styles, instruments, attitude : on est dans le bucolique, l’agressif, le mélancolique, la légèreté, le tableau social… Cet album trace des méandres dans l’Angleterre des années 90, cette Angleterre fin de siècle qui n’a « rien de spécial » ("End of a Century"). Ce sont donc les « girls and boys » qui vont en Grèce pour s’aimer euh… transversalement, cette « Parklife » de banlieue tranquille, les amours rapides et déchirées de Londres ("London Loves"), le rêve américain vu avec ironie ("Magic America"), les falaises de Douvres ("Clover over Dover")…

Il est plaisant d'énumérer toutes les petites touches qui rendent ce disque si chouette : les cuivres sur "Badhead", le superbe ensemble orgue/hautbois/flute/saxophone du "Debt Collector", sorte de valse pour dessins animés, le xylophone et les beaux violons de "To the End", splendide chanson, un chef d'oeuvre (reprise plus tard avec Françoise HARDY à la fin de l’album The Great Escape), le clavecin de "Clover over Dover", les bruitages de jeux video dans "Magic America"… sans oublier les riffs signés COXON sur le morceau-titre ou sur Jubilee. Quasiment rien n'est à jeter, les compositions sont à tomber. L'intelligence des orchestrations empêche cet excellent album de mal vieillir.

Quand on pense qu’on les a placés en rivalité avec OASIS, alors qu’ils ont une palette sonore et mélodique bien plus profonde, un regard sur le monde plein de flegme british, une vraie ambition musicale. Parklife en est un des emblèmes, et si ce n’est pas l’album du siècle, c'est sans doute un des tous meilleurs de la décennie, un kaléidoscope de pop particulièrement bien foutu, qui se termine par une géniale pirouette ("Lot 105").

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


DIRE STRAITS
Love Over Gold (1982)
On quitte le saloon de Nashville

(+ 1 kro-express)



FEU! CHATTERTON
Ici Le Jour (a Tout Enseveli) (2015)
Un miracle.


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Damon Albarn (chant, guitares, claviers)
- Graham Coxon (guitares)
- Alex James (basse)
- Dave Rowntree (batterie)


1. Girls And Boys
2. Tracy Jacks
3. End Of A Century
4. Parklife
5. Bank Holiday
6. Badhead
7. The Debt Collector
8. Far Out
9. To The End
10. London Loves
11. Trouble In The Message Centre
12. Clover Over Dover
13. Magic America
14. Jubilee
15. This Is A Low
16. Lot 105



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod