Recherche avancée       Liste groupes



      
BAGGY/DANCE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oasis
- Membre : Monkey, Gorillaz, Damon Albarn

BLUR - Leisure (1991)
Par WALTERSMOKE le 3 Juin 2016          Consultée 658 fois

La création d'un groupe de musique, la plupart du temps, c'est assez banal, et ce n'est pas le pourtant particulier BLUR qui fera dire le contraire. Le schéma classique est le suivant : un type veut faire de la musique, il en parle à un pote qui se dit intéressé, et tous deux cherchent des musiciens additionnels. Ladite formation est ensuite appelée à enregistrer des albums et donner des concerts, si possible dans tout le pays d'origine dans un premier temps.

BLUR a suivi ce parcours, et donc pouf Parklife ? Oh que non. Le fameux album de 1994 n'est jamais que le troisième opus d'un BLUR déjà bien rôdé depuis des années. Le groupe s'est formé en 1989, sur les cendres de Circus où officiait Damon Albarn. Il a très vite été rejoint par son ami Graham Coxon, ainsi qu'Alex James et Dave Rowntree. Un quatuor rock des plus classiques, pour une musique qui ne le sera clairement pas, en témoigne son premier opus, Leisure.

Sorti en 1991 mais déjà annoncé par de prometteurs singles, Leisure est une sorte de mal-aimé. Non seulement il souffre de l'ombre de Parklife, mais en plus il est décrit comme un premier album assez médiocre, notamment en comparaison de la brillante période britpop à venir. C'est pourtant faux, car BLUR livre ici un premier jet qui pue le bon goût et le talent déjà en place. D'abord, ce n'est pas tout à fait de la britpop qu'on entend là, mais bel et bien un rock alternatif mordant et nourri au bon shoegaze. Rien d'étonnant donc pour un groupe anglais du début des années 90. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un oeil sur la guitare énervée de Coxon sur "Slow Down" et "Fool", tous deux très bons au demeurant.

Leisure n'est composé que de très peu de fillers. Tout au plus peut-on virer le lénifiant "Birthday" et "Bad Day", ne serait-ce que pour raccourcir un album de toutes façons un peu trop long. En revanche, il paraît difficile de concevoir une vie musicale sans des pépites comme "She's So High", qui frappe d'emblée l'auditeur de par son écriture efficace, l'entraînant "Bang" ou encore "Come Together". Mais le vrai sommet de Leisure reste de loin "Sing". La plus longue chanson de l'album (6 minutes pile !) se paie également le luxe d'être un magnifique mid-tempo où Albarn sort son piano pour faire concurrence aux autres musiciens, tout en offrant une performance vocale particulièrement touchante. Quand on écoute une telle performance, il devient tout d'un coup dur de dire que Leisure n'est qu'un album de jeunes tâcherons sans songwriting. Et c'est également là que retentit la capacité de BLUR à exprimer des émotions sans chercher à se complaire dans la facilité ou le racolage.

Avec Leisure, BLUR peut prétendre occuper la place très enviée de groupe ayant eu un départ canon. Le rock énergique et dansant qu'il développe ne peut qu'attirer positivement l'attention, au moins. Dommage que les critiques ne l'aient pas entendu de cette oreille, surtout ceux des années ultérieures. Mais déjà à sa sortie, notre Damon pas national va s'orienter de manière plus conventionnelle – d'aucuns diront opportuniste – vers la britpop, et ce dès un deuxième album des plus ambitieux, d'un certain point de vue.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


PULP
His 'n' Hers (1994)
Le meilleur de la britpop ?




PULP
Different Class (1995)
Le triomphe de Pulp


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Damon Albarn (chant, claviers)
- Graham Coxon (guitares, choeurs)
- Alex James (basse)
- Dave Rowntree (batterie, percussions)


1. She's So High
2. Bang
3. Slow Down
4. Repetition
5. Bad Day
6. Sing
7. There's No Other Way
8. Fool
9. Come Together
10. High Cool
11. Birthday
12. Wear Me Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod