Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK éCOSSAIS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TANNAS - Oighreachd (heritage) (1994)
Par MARCO STIVELL le 4 Avril 2019          Consultée 207 fois

TANNAS reste à la fois l'un des groupes écossais les plus célèbres et les plus méconnus. Difficile d'expliquer une telle situation, sans doute liée au succès fort accompagnant un premier album qui le mérite bien, paru en temps et en heure au cours de la nouvelle vague celtique en ce milieu d'années 90, avant de disparaître aussi rapidement qu'il est arrivé.

Formé à Edimbourg, le groupe possède l'effectif singulier de trois filles (la fiddleuse Julia Lodge, les deux soeurs chanteuses Sandra (fondatrice de TANNAS) et Doreen MacKay, originaires de l'île de Lewis et deux garçons, Mike Garden aux guitares et Jason Dove aux claviers/accordéon. À dominante acoustique donc, mais pour autant, la formule se rapproche de celle de CAPERCAILLIE sur leurs deux ou trois premiers albums.

D'abord, peu de batterie ; ensuite, et quoique paru en 1994, le son est fortement nostalgique des années 80, on le remarque à la couleur réverbérée donnée à certains titres. Surtout, il y a une volonté évidente d'intercaler des chansons avec des danses instrumentales, mais avec un équilibre moins strict que chez CAPERCAILLIE. Il faut dire que là où Karen Matheson est unique, les soeurs MacKay sont deux : dit comme ça, c'est très bête, mais cela influe.

Elles chantent donc, largement, Sandra en tête. Et dès la nouvelle version de "Cànan nan Gàidheal", aussi connue sous le nom de "Language of the Gaels", un standard de la chanson écossaise (repris la même année par le Breton Dan AR BRAZ avec son Héritage des Celtes et Karen Matheson justement), le son TANNAS est déjà installé.

Celui-ci, quoique très convaincant sur le plan instrumental, un son de violon superbe sur fond de guitare, de synthétiseur planant ou d'accordéon festif, ne se distingue véritablement des autres groupes que grâce aux soeurs MacKay (il y a aussi les choeurs masculins, jamais trop présents et, chaque fois que cela arrive, sans qu'on le regrette). Leurs voix suaves, vraiment jolies, font l'attrait principal de ces chansons, qu'elles soient rythmiques joyeuses ou berceuses câlines.

Voilà pourquoi l'excellent "Abu Chuibhl'" (spin the wheel), avec son caractère latino délicieux et frais, est essentiel, aussi bien que le merveilleux "Eileen Beag Donn A' Chuain" (little lovely brown island in the ocean), dont l'ambiance est marquée par une incroyable magie. Sur un autre mode mélodique triste et enchanteur, typiquement gaélique, on remarque "Look Behind You" où le tempo se rapproche toutefois plus d'un western, avant de se fondre en une jig tout à fait séduisante.

On aime "Cha Téid Fionnlagh A dh'Eige" (Finlay will not go to Eigg) pour son swing, où les soeurs MacKay peuvent s'amuser davantage, "A Fhleasgaich Oig bi Furachail" (be attentive young man) pour son air glorieux, la reprise des copains RUNRIG, "Cearcall A' Chuain" (album The Highland Connection, autre pierre angulaire de la musique écossaise) parce que c'est une ballade épique et grandiose... On aime ce milieu du disque plus instrumental, faire-valoir pour le trio Legge/Dove/Garden, ces puirt-a-beul, chants de travail sur fond de percussions tribales...

D'ailleurs, plus près de chez nous, le morceau "Sabhal Ia'n 'ic Uisdean" (John MacEwans Barn) version TANNAS est longtemps utilisé comme générique et transition d'une rubrique à l'autre dans l'émission Thé ou Café présentée par Catherine Ceylac sur la 2 le matin. Peu de composition donc sur cet Oighreachd (Heritage), quasiment pas en fait, mais de l'arrangement de qualité avec un fort potentiel, une vraie identité. Et il est si rare de parvenir à un tel niveau pour un premier essai...

En Bretagne, Alan STIVELL est tellement séduit qu'en fin connaisseur de voix féminines, il fait venir les soeurs MacKay pour ce qui reste, dans un fourmillement de détails, l'effet le plus charmant de son morceau "Let the Plinn", sur l'album Brian Boru qui sort l'année suivante, en 1995.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Dan AR BRAZ
Douar Nevez (1977)
Un bijou instrumental




GWENDAL
En Concert (1981)
Folk-jazz fusion à la bretonne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Sandra Mackay, Doreen Mackay (chant)
- Julia Legge (fiddle, choeurs)
- Mike Garden (guitares, basse, choeurs)
- Jason Dove (claviers, accordéon, choeurs)
- Jimmy Macleod (batterie, percussions)
- Stevie Lawrence (percussions)


1. Cánan Nan Gaidheal
2. Sabhal Ia'n 'ic Uisdean
3. Abu Chuibhl'
4. Look Behind You
5. Tuireadh Iain Ruaidh
6. The Battle Of Waterloo
7. The Session Set
8. Eilean Beag Donn A' Chuain
9. A Fhleasgaich Oig Bi Furachail
10. Bodachan Cha Phos Mi
11. Cearcall A' Chuain
12. Cha Téid Fionnlagh A Dh'eige



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod