Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK éCOSSAIS/BLUES/JAZZ  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Dire Straits, Bap Kennedy

Mark KNOPFLER - A Shot At Glory (2002)
Par MARCO STIVELL le 16 Mars 2019          Consultée 117 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

A Shot at Glory (Un But Pour la Gloire) de Michael Corrente est un film de série B peu connu mais plutôt bien réalisé. Consacré au monde du football, il met en scène Robert Duvall (Bullitt, Le Parrain I & II, Apocalypse Now, etc...) en entraîneur d'une équipe écossaise pour qui il rêve de gagner le championnat national. Seulement, les rapports avec son joueur principal, qui est aussi son gendre, ancienne star en pleine errance, sont pour le moins tendus. En outre, le président de l'équipe (Michael Keaton, bien loin des Batman de Tim Burton) veut la "déraciner" pour l'envoyer jouer en Irlande, ce à quoi Duvall, écossais jusqu'au bout des ongles, s'oppose catégoriquement...

Assez touchant et pourvu d'un casting solide, le film se laisse agréablement regarder, en partie aussi, pour ceux qui ne suivent pas le foot comme votre serviteur. Sa part féminine légère, pleine de douceur et de grâce (Kirsty Mitchell, ancienne Miss Écosse, et ses yeux magnifiques !) dans un monde ultra-masculin, y contribue. Les prises de vue pendant les matchs sont splendides (regard typiquement profane !), mais il y a aussi celle de la campagne écossaise, pendant les entraînements... Et la musique, donc.

Si vous n'aimez pas la part celtique de Mark KNOPFLER, passez votre chemin. Près de vingt ans après Local Hero, les origines écossaises de l'ancien leader de DIRE STRAITS remontent à la surface pour une petite quarantaine de minutes musicales, bien dispersées sur l'heure cinquante du film. Ce dernier ne laisse pas autant de place à la poésie et l'humour que l'oeuvre de Bill Forsyth en 1983, et la bande sonore se trouve, elle aussi, moins "colorée".

Bien sûr, "Mac" KNOPFLER n'a pu s'empêcher d'incorporer un peu de blues, notamment à travers la chanson "He's the Man", dans le style malicieux de "Wag the Dog" (1998), avec des éléments rétro notamment pour le son de la voix. "Say So Much", quant à elle, nous renvoie à Metroland (1999) grâce à son empreinte jazz-bossa, et la participation du tandem Chris White/Steve Sidwell aux cuivres. Une belle ambiance !

Seulement, en plus d'être des moments fugaces au cours du film, ce n'est pas le vif du sujet. KNOPFLER, épaulé par Guy Fletcher comme au temps de Cal, Princess Bride etc, s'entoure de musiciens écossais réputés comme le harpeur Billy Jackson, la fiddler/violoniste Catriona MacDonald, originaire des îles Shetland... La valeur ajoutée, c'est que même si A Shot at Glory reste moins créatif que Local Hero, il ne sépare pas, comme KNOPFLER le faisait en 83, les musiciens locaux des claviers et des guitares, au contraire.

À l'écoute de "Wild Mountain Thyme", on pense naturellement à "Wild Theme", bien connu depuis longtemps. Une mélodie très belle portée par la six-cordes du maître, la harpe, le tin whistle et la cornemuse du Northumberland (scottish small pipes). Le reste du temps, Iain MacInnes utilise la grande cornemuse traditionnelle de l'Écosse (bagpipes), on l'entend d'ailleurs en soliste sur le début de "Hard Cases" pour l'ouverture des matchs.

Sur ce titre et la jig "Training" (entraînement à la campagne), le travail de Guy Fletcher est reconnaissable aux claviers brumeux, élégants, sauf qu'il rajoute des programmations électroniques, les mêmes que l'on peut entendre parfois sur les albums normaux de KNOPFLER, de quoi créer un style inédit. "Four in a Row" vire carrément en eurodance celtique, et tout kitsch que cela peut paraître dit ainsi, c'est franchement excellent. Les musiciens s'amusent à incorporer les instruments folk qui jouent en ternaire sur des rythmes binaires, formant ainsi un décalage net et envoûtant.

Se rapprochant du style de Richard THOMPSON ou de Dan AR BRAZ, Mark KNOPFLER à la guitare prend un plaisir certain à suivre la cornemuse de près ("Four in a Row"), à tisser de beaux arpèges ou de grands accords de Gretsch saturée pour marquer les temps sur des mélodies amples. L'angélique "It's Over", la marche de "Sons of Scotland" ainsi que sa variation berceuse, et la crépusculaire "All That I Have in the World" avec l'accordéon de Iain Lothian très présent (une des plus belles chansons de KNOPFLER en solo !) nous émeuvent grandement pour tout cela.

Le film comme la musique, au succès mineur dans la critique comme la rentabilité, ferment la boucle d'un travail démarré vingt ans plus tôt. En accord total avec ses racines et des peintures vivantes d'une société choisie (classe modeste, ville moyenne), KNOPFLER reste campé dans ses habitudes et continue de fournir une musique désormais plus riche que ses albums normaux, entièrement chantés. Elle n'est pas taillée pour le football a priori, encore moins un championnat (pensez à toutes les Gloria GAYNOR, les SHAKIRA...), mais comme sur Wag the Dog, on aime cette idée de tempo décalé. Sa dernière BO avant longtemps !

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Alan STIVELL
Symphonie Celtique / Tir Na Nog (1979)
A part et grandiose




The CHIEFTAINS
8 (1978)
Folk irlandais.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Mark Knopfler (guitares, basse, chant)
- Guy Fletcher (claviers, programmations)
- Chris White (saxophones ténor et soprano)
- Steve Sidwell (bugle)
- Danny Cummings (percussions)
- Catriona Macdonald (fiddle)
- Iain Lothian (accordéon)
- Iain Macinnes (cornemuses)
- Billy Jackson (harpe celtique, bodhrán, tin whistle)


1. Sons Of Scotland
2. Hard Cases
3. He's The Man
4. Training
5. The New Laird
6. Say Too Much
7. Four In A Row
8. All That I Have In The World
9. Sons Of Scotland – Quiet Theme
10. It's Over
11. Wild Mountain Thyme



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod