Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK PROVENçAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MONT-JòIA - Nautrei Siam Tres Bomians (noëls Provençaux) (1980)
Par MARCO STIVELL le 14 Avril 2019          Consultée 155 fois

Je ne sais quel mauvais a priori m'a fait craindre le pire concernant ce troisième disque de MONT-JÒIA, moins facile à dénicher que les autres. Peut-être l'idée que l'histoire du groupe touche déjà à sa fin amène-t-elle la crainte que les derniers efforts soient d'une qualité moindre.

Il n'en est rien, au moins pour celui-ci ! Toujours distribué par les éditions Le Chant du Monde, Nautrei Siam Tres Bomians, en provençal Nous Sommes Trois Bohémiens/Gitans, est un disque de Noël, ou plus explicitement dédié aux fêtes de Noël ainsi qu'on les célèbre sur la rive gauche du Rhône et au-dessous de Valence (ou Montélimar).

La présentation de l'album est beaucoup plus simple et classique, un recto (photographie d'art roman catalan du XIIème siècle lié à la Nativité), les paroles et traductions françaises de chansons ainsi que les crédits. Pas de pochette ouvrante, pas de notes explicatives (ou presque), pas d'illustrations. Nous sommes en 1980, le tournant de la décennie est comme un signal pour dire que ces choses-là n'ont plus cours désormais. MONT-JÒIA s'adapte avant de se laisser rattraper, comme tant d'autres.

On pense à MALICORNE, une fois de plus, pour le niveau global, la musicalité et toutes ces choses qui nous font regretter les craintes antérieures à la découverte. Il suffit d'écouter la polyphonie vocale "Pastres dei montanhas", sans instruments et magnifique, appel du 25 décembre annuel pour les bergers des montagnes. Sans parler des danses baroques frénétiques menées par les vielles, à roue ou à archet de Choà Dupont.

Il n'est pas rare que ce soit mêlé à des chansons lentes et contemplatives, à la manière de "Let gracias dei meissoniers" (la grâce des moissonneurs), avec des dynamiques fortes et poignantes. Aussi et mieux que jamais, on pense, sur certaines formes de chansons légères, "Li a quaucaren que l'a fach paur / Nautrei siam aici venguts" notamment, aux albums du troubadour italien Angelo BRANDUARDI, avec un rapprochement naturel au niveau de la langue. Après tout, on est juste d'un côté des Alpes ou de l'autre.

Nautrei Siam Tres Bomians s'élève au niveau de Cant e Musica De Provença (1976), sans toutefois retrouver complètement l'ambiance unique, le son d'un lieu de culte (les paroles sont fortement religieuses en revanche, Noël oblige) et ce petit quelque chose en plus qu'on ne saurait expliquer. La densité est là, tout comme la beauté et la cohésion de groupe, de trio même on peut dire puisque Conte, Dupont et Carlotti se plaisent bien dans cette formule. Le troisième, qui reste l'influence la plus forte, apporte davantage d'idées originales, au moins pour deux ou trois titres.

Du début à la fin, un athée sensible à ce genre de musique peut largement faire abstraction du contexte et adorer cet album, moins joyeux que le précédent, et dont la profondeur reste évidente, tout en gardant un contexte folk 70's. Les mélodies vocales sont prenantes, qu'elles soient rapprochées, en canon ou alors, comme sur "Sus sus companhons" (vite vite compagnons !) d'un débit rapide et foldingue. Le contraste entre ce morceau et, ensuite, l'intro liturgique de "Let gracias dei meissoniers", lente mélancolie sur bourdon, est saisissant, grandiose !

De façon régulière, le travail de Patrice Conte dans les arrangements de galoubets et autres flûtes, entre deux tours de chant, continue de nous enthousiasmer. Sur la ballade "Bon vespre dònas e dòumaisèlas" (bonsoir dames et demoiselles), on se délecte du thème royal, et plus loin, sur "Sus levem nos bregada / Nautrei siam tres bomians", le son du saz de Jan-Maria Carlotti nous prend aux tripes. "Sant-Jouse m'a dich" (Saint-Joseph m'a dit), un traditionnel provençal parmi les plus célèbres, raconte comment le Diable tente de s'immiscer en cette fête sainte et le dernier titre joue sur le versant épique, dépassant les six minutes. Encore un disque à avoir, mais de Noël ; on ne vous le dit pas souvent !

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Denez PRIGENT
Ar Gouriz Koar (1993)
Chant traditionnel breton




YS
Madame La Frontière (1976)
Unique album de cette formation...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Choà Dupont (chant, violon, vielles à roue et archet, rebec)
- Patrice Conte (chant, galoubet-tambourin, flûtes, tonton, cin)
- Jan-maria Carlotti (chant, guitare, saz, psaltérion)


1. Bon Vèspre Dònas E Domaisèlas
2. Li A Quaucaren Que M'a Fach Paur / Nautrei Siam Ai
3. Pastres Dei Montanhas
4. Sus Levem Nos Bregada / Nautrei Siam Tres Bomians
5. Anuech Nòstei Vesins
6. Anem Veire L'enfanton
7. Sus Sus Companhons
8. Lei Gràcias Dei Meissoniers
9. Auprès D'aquel Estable / Sant-jousè M'a Dich



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod