Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CELTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Glenmor
- Membre : Pat O'may , René Werneer , Michel Santangeli , Gabriel Yacoub , Mor, Ys, Keris, Pierre De Grenoble, Malicorne, Dan Ar Braz
- Style + Membre : Angelo Branduardi , Nuit Celtique
 

 Site Officiel (478)
 Musique Progressive Bretonne (360)

Alan STIVELL - E Langonned (1974)
Par MARCO STIVELL le 31 Mars 2010          Consultée 3820 fois

Après un album (Chemins de Terre) et une tournée couronnés de succés l'année précédente, on pouvait s'attendre à ce que Alan continue de battre le fer tant qu'il était chaud, en surfant toujours sur la vague "pop-rock celtique" qu'il a lui-même lancé. Lorsque parait E Langonned tout le monde est cependant pris à revers.

La formule est simple. Alan a d'abord choisi de se laisser pousser la moustache et la barbe, ce qui vient lui donner un air plus "sage", comme un prophète. Ensuite, il s'est acheté une maison dans le village de Langonnet, en Cornouaille de Basse-Bretagne, département du Morbihan. C'est elle que l'on voit sur les photos de ce nouveau disque. Pour celui-ci, Alan a souhaité une sorte de retour aux sources, une musique épurée et la plus proche possible des répertoires et arrangements traditionnels, sans aucun artifice électrique donc.

De son groupe mythique (à présent amputé de Gabriel YACOUB qui est parti fonder MALICORNE), on ne retrouve que Dan AR BRAZ (à la guitare acoustique donc) et René WERNEER, ensemble sur un seul titre, celui qui ouvre l'album. Une occasion pour le Barde de prouver qu'il est opposé à toute répétition ou comme il le dit bien, à tout systématisme. De même, il est parfois bon de revenir aux origines de la musique pour mieux en faire ressortir son essence.

Le passage au CD et donc la suppression de la double face n'empêche pas la reconnaissance immédiate d'une distinction entre les deux parties de l'album. La première est très, très diversifiée. On y trouve de la chanson-fable moraliste et répétitive "E Parrez Langonned", un "Dans Fisel" entraînant et mélangé avec un reel irlandais, puis on passe de musiques pour bombardes ("Gavotenn Pourled") à des chansons a cappella ou aux arrangements plus qu'épurés - Alan ne s'accompagnant que d'une flûte ou, comme pour "Planedenn" d'un biniou-kozh (vieux biniou au son suraigü et strident). Sans oublier les chansons bretonnes ("Ne Bado Ket Atao" en kan ha diskan / chant et déchant, il faut écouter pour comprendre ce que c'est) ou galloises (la magnifique "Bwthyn fy Nain") et, pour couronner le tout, une suite écossaise avec cornemuse et caisses claires. Le Barde fait une fois de plus le tour des pays celtes tout en retirant l'essentiel et, malgré les différences de style et d'ornementations instrumentales, réussit à faire du tout un ensemble solide, toujours agréable pour des oreilles averties, ou qui ne craignent pas cette formule.

La seconde perd en diversité ce qu'elle gagne en homogénéité. En effet, après le savoureux bien que trop court "Bal Fisel" où la flûte traversière d'Alan KLOATR (que l'on retrouve sur le Pierre de Grenoble de Gabriel et Marie YACOUB justement) rejoint la harpe, Alan est seul et bien seul avec cette dernière. La plupart du temps il chante des histoires d'amour dramatiques ("Faili Faili Oro" et "Jenovefa", deux des sommets de l'album) ou des titres aux textes à connotations religieuses ("Diougan Gwenc'hlan", ou la prophétie de l'un des derniers druides les plus farouchement opposés au christianisme) ou traitant de situations quotidiennes difficiles comme celle des marins pêcheurs ("Ar Voraerion"). On peut noter que cette face débute et finit par deux magnifiques instrumentaux. Justement, à propos de "Oye Vie", il faut en profiter car Alan n'est jamais allé et n'ira jamais trop pêcher dans le traditionnel manxois (relatif à l'île de Man, le moins connu des pays celtes).

E Langonned est encore un excellent album, même si très différent des autres et c'est celui-ci qui sonne le plus "ancien" parmi tous. A moins d'être en présence du fan le plus ouvert, il n'est vraiment pas le plus recommandable. Il n'en reste pas moins un magnifique album de musiques traditionnelles. Notons qu'il a quand même obtenu le statut de disque d'or au moment de sa sortie, ce à quoi bonne partie des futurs albums d'Alan n'a (malheureusement) pas pu accéder.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


The CHIEFTAINS
7 (1977)
Nouveau tambour et disque plus collectif




MOR
Stations (1973)
Unique album du groupe...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alan Stivell (chant, harpe celtique, bombarde, flûte irlandaise,)
- Yann-jakez Hassold (chant)
- Dan Ar Braz (guitare acoustique)
- René Werneer (fiddle)
- Alan Kloatr (flûte traversière, binioù-kozh, bodhran)
- Liam Weldon (bodhran)
- Yann-fanch Ar Merdy (batterie écossaise)
- Loeiz Roujon (batterie écossaise)
- Yann-lug Fauchon (batterie écossaise)
- Youenn Sicard (bombarde)


1. E Parrez Langonned
2. Gavotenn Pourled
3. Planedenn
4. Ne Bado Ket Atao
5. Bwthyn Fy Nain
6. Fearwel I Aberystwyth
7. Briste Leathair Pheadair / Mairseal A' Chearc
8. Dans Fisel / Gavotenn Ar Menez / An Sagart Cheolnh
9. Bal Fisel
10. Deus Ganin Me D'am Bro
11. Jenovefa
12. Sagart O Donaill
13. Diougan Gwenc'hlan
14. Ar Voraerion
15. Faili Faili Oro
16. Oye Vie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod