Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON BIEN FOUTUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Forum Non Officiel Des Têtes Raides (590)
 Têtes Raides (689)

TêTES RAIDES - Chamboultou (1998)
Par RAMON PEREZ le 24 Août 2019          Consultée 225 fois

Cinq albums ont permis à TETES RAIDES de se définir. Après bientôt dix ans d’existence discographique, il est temps de songer à se redéfinir. Chamboultou amorce un changement de direction et commence, par définition, à diviser. Il y a ceux qui sont directement touchés par les nouvelles idées du groupe et ceux qui préféraient avant. Ce qui est certain, c’est que ce disque est singulier. Il ne sonne comme aucun autre. Par exemple, la voix de Christian est légèrement différente. Un peu plus aigüe que d’habitude, plus claire. Plus froide aussi. Elle fait écho au ton général de l’album, plus inquiet, moins chaud. Automnal pourrait-on dire, à l’image de la conclusion faisant tomber les premiers flocons sur ces notes de piano qui ne tardent pas à s’éteindre.

Piano qui avait ouvert le disque avec vie, quoique déjà avec une certaine froideur. La mise en avant de cet instrument est un premier changement puisqu’il avait été jusqu’ici fort peu utilisé par le groupe. Une conséquence de l’arrivée dans le groupe d’Edith, la sœur de Serge, le guitariste. Elle démarre ici une présence d’une dizaine d’années, entre cuivres et clavier. Le reste de l’orchestre lui souhaite la bienvenue en mettant son piano au centre des premiers morceaux, avant que l’accordéon ou la guitare ne viennent le relayer.

Une autre différence, plus subtile, tient à l’architecture des chansons. Jusqu’ici, le groupe recherchait le plus souvent une façon de jouer collective, tous ensemble. Sur cet album, il utilise davantage la succession des instruments plutôt que l’assemblage. Les ambiances varient radicalement au cours d’un même morceau, que ce soit parce que l’accompagnement change (un couplet à l’accordéon, l’autre à la guitare, le troisième aux cuivres, etc…) ou parce que la mélodie elle-même change. Voir pour l’exemple le superbe « Ecris-moi », où c’est particulièrement réussi. A cet égard, Chamboultou est l’un des disques les plus recherchés du groupe, qui propose une peinture plus contrastée mais manquant parfois un peu de liant.

Les textes s’alignent sur cette nouvelle direction. Moins légère, la poésie de Christian s’éloigne un peu du surréalisme des précédentes livraisons pour aller vers davantage de gravité. Son écriture reste particulièrement exigeante, pour ne pas dire obscure. Les mots sont triturés, découpés par syllabes, mal orthographiés, associés selon des rapports parfois bien difficiles à trouver. Mais ils ont aussi parfois, paradoxalement, plus de sens ainsi. Mélancoliques ou fatalistes souvent, des fois amusants ou combatifs. En particulier, cet album interroge abruptement la notion de mémoire. « Elle est bien courte la mémoire, qu’elle a besoin d’un coup de pied dans le cul ». C’est le message de la dernière chanson, que l’on peut lier aux deux textes mis en musique sur Chamboultou. Le terrible « Dans la gueule du loup », de Kateb Yacine, que le son crépusculaire de l’accordéon éclaire douloureusement. Le magnifique « Le cœur a sa mémoire », écrit par une certaine Rachel Leibowitch, dite Mauricette ; figure parisienne qui, en son temps, chantait dans la rue pour le plaisir, refusant qu’on lui donne de l’argent. Elle était devenue Mauricette pendant la guerre, pour échapper aux rafles, auxquelles sa mère n’a elle pas survécu. C’est ce qu’évoque pudiquement ce texte superbement rehaussé par la mélodie de TETES RAIDES.

Car le travail mélodique du groupe est une dernière évolution à noter avec un effort particulier en ce domaine. En effet, Christian y chante bien plus que sur les autres disques. Les mélodies sont plus repérables, voire réutilisables que précédemment. Il y a sans doute un rapport ici avec sa voix plus propre, car elles sont plus exigeantes et ont sans doute besoin de davantage de précision. De la précision, il y en a partout. Entre autres dans l’utilisation des instruments qui n’est jamais anodine. Ainsi Iso choisit avec soin les différents saxophones qu’il utilise, Anne-Gaëlle use davantage du violon (en plus du violoncelle), Christian a plusieurs accordéons qui sonnent très différemment. Même la section rythmique est concernée par cet aspect, avec des sons ou des rythmes très particuliers. Cette recherche est la source de plusieurs moments surprenants qui parsèment l’album, comme l’étrange introduction de « Solde créditeur » ou l’orgue rétro de « Mon slip ».

Les qualités de l’album sont donc nombreuses. Nos Têtes ne se reposent pas sur leurs lauriers, qui pourtant commençaient à prendre de l’ampleur. Elles sortent au contraire un album ambitieux, exigeant. Avec l’une des meilleures pochettes faites par les Chats Pelés en prime. Le reste est affaire de goût. En ce qui me concerne, je n’accroche pas autant à ce côté plus froid, en un sens plus mécanique, qu’à ce que le groupe a pu faire auparavant et après. Peut-être que le côté plus punk du début, dont Chamboultou est probablement l’aphélie, me manque un peu trop. Du coup, j’ai tendance à mettre cet album un peu de côté, malgré tout l’intérêt que j’y porte à chaque écoute. Je le vois comme un disque de transition, un peu mineur. Peut-être aussi que les deux enregistrements qui l’encadrent dans cette discographie ne l’aident pas à s’affirmer à mes oreilles. Qu’en est-il aux tiennes ?

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


Les VRP
Vacances Prolongées (1992)
Une affaire rondement menée




Jacques HIGELIN
Higelin Enchante Trenet (2005)
Un trenet et ça repart


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Christian Olivier (chant, accordéon, guitare)
- Grégoire Simon Aka Iso (saxophones, flûtes)
- Pascal Olivier (basse, hélicon)
- Serge Bégout (guitares)
- Jean-luc Millot (batterie, percussions)
- Anne-gaëlle Bisquay (violoncelle, violon)
- Edith Bégout (piano, tuba, trombonne)


1. Du Boulot
2. Les Hirondelles
3. Les Roseaux
4. Chamboultou
5. Oublie Cette Chanson
6. Le Créditeur
7. Le Cœur A Sa Mémoire
8. Parazite
9. Dans La Gueule Du Loup
10. Guignol
11. Écris-moi
12. Mon Slip
13. Vent Chante



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod