Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON INCLASSABLE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Les Ogres De Barback, Karpatt
 

 Forum Non Officiel Des Têtes Raides (949)
 Têtes Raides (1058)

TÊTES RAIDES - Bing Bang Boum (2021)
Par RAMON PEREZ le 30 Décembre 2021          Consultée 1046 fois

L’ami, je suis embêté. J’ai beau l’avoir écouté plusieurs fois maintenant, et même avoir vu le groupe en concert – toujours aussi grandiose, je ne sais pas vraiment quoi penser de cet album. Commençons alors par le début, c’est-à-dire par la joie de retrouver le collectif francilien après sept années d’absences passées depuis la parution des Terriens ; un tunnel prolongé de près de deux ans par cette histoire de covid. Surtout, ce ne sont pas n’importe quelles têtes que celles-ci. Le groupe s’était en effet peu à peu délité au fil des dernières années, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Serge et Christian sur l’album de 2014. TÊTES RAIDES réactive le canal historique lors de cette remise en route : on retrouve Jean-Luc à la batterie (il avait été le premier à partir, à la suite de Fragile), Cali et Edith (partis après Banco), mais aussi Anne-Gaëlle, Iso et Kropol qui, eux, n’avaient pas participé aux Terriens.

Le premier titre enregistré pour ces retrouvailles appelait à faire peur à 'La peur'. Il est paru sur la compilation des 30 ans de Ginette, anniversaire (prétexte à cette reformation) qui fut largement fêté en tournée, du moins lorsque cela fut possible. Un morceau d’une grande efficacité, reprenant les ingrédients que l’on aime tant dans la recette du groupe : une énergie assez rock, des instruments nombreux amenant couleur et relief à la musique, une poésie vivifiante et une voix abrasive. TÊTES RAIDES a ensuite laissé planer le mystère autour de son nouvel album, l’annonçant assez tôt mais le repoussant plusieurs fois pour mieux se concentrer sur sa tournée anniversaire, lorsque celle-ci put avoir lieu, durant laquelle fort peu de leurs nouveaux titres furent joués.

Tout venant à point à qui sait attendre, l’automne 2021 nous a donc amené ce Bing Bang Boum, enregistré sous la houlette de l’incontournable Edith Fambuena qui avait déjà aidé Christian Olivier à accoucher de son premier album solo en 2016. On comprend très vite que le groupe ne s’est pas reformé pour faire comme avant, tant le son et l’ambiance sont singuliers. Il y a quelque chose de sec, symbolisé en premier lieu par la pochette, plus généralement par l’art-work du disque, comme d’habitude un recueil d’ouvrages des Chats Pelés, dans une veine assez rêche cette fois.

L’accueil est spartiate : batterie martiale, violoncelle inquiétant, cuivres pesants. Une entrée en matière déroutante d'un disque qui ne l’est pas moins. Chaque titre exige de l’auditeur une capacité d’ouverture et d’adaptation, nos têtes ne faisant absolument rien pour être aimables. Par conséquent, j’imagine que chacun aura un jugement différent, en fonction de l’effort qu’il sera prêt à faire. J’imagine aussi qu’il est difficile d’être totalement convaincu par cette écoute. En ce qui me concerne, il y a quelques petites choses auxquelles je n’accroche pas, en particulier les effets de voix de Christian Olivier qui interprète une bonne partie des titres avec un chant voilé manquant de naturel. Aussi, on retrouve quelques expérimentations dans une veine bien d’époque qui, pour moi, ne colle pas tellement avec la musique du groupe. Je te rassure, ce n’est pas ici que tu trouveras de l’auto-tune. Mais il y a parfois quelques passages qui semblent vouloir faire moderne pour faire moderne. Faut aimer quoi.

Le disque est franchement ramassé (35 minutes en tout), avec très peu de passages instrumentaux. On y respire rarement. Aucun musicien ne se met longtemps en avant, le concept semblant plutôt être que chacun puisse apporter à son tour, par petites touches discrètes mais étonnantes. Finalement, celui que l’on entend le plus est sans doute le batteur, très présent. Il structure un disque par ailleurs très déstructuré, sans en faire jamais trop. Un disque où l’on entend de nombreux effets sonores, des explosions électriques régulières, des petites touches de violoncelle ou de clavier qui colorent discrètement, mais rarement confortablement. Tiens, le voici le bon mot pour qualifier cet album : inconfortable. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de jolis moments à dénicher, mais il faut aller les chercher.

Peut-être cela traduit-il l’humeur du collectif en cette époque troublée, va savoir. Les mots de Christian en rajoutent souvent un peu dans ce sens. Parfois volontaristes : En avant ! est le leitmotiv du disque qui connaît quelques répliques plus loin ("Are you ready ?"). Ailleurs, on retrouve le côté léger habituel chez TÊTES RAIDES, par exemple avec cet amusant 'Abcédaire'. Mais, le plus souvent, il y a une poésie assez brute, dans un degré sombre collant bien à la globalité du disque. Une obscurité sensible ("Le frisson") ou plus inquiétante dans laquelle se fond l’incroyable texte de Jean-Pierre Siméon ("Levez-vous du tombeau"), dont la mise en musique est parfaitement représentative du ton général de l’album.
Comme je le disais au début, j’ai du mal à émettre un jugement clair sur l’ensemble, bien qu’écoute après écoute je me familiarise toujours un peu plus. Il me paraît peu probable qu’une chanson de ce recueil prenne longuement ses aises dans le répertoire du groupe, mais d’un autre côté j’éprouve le plus grand respect pour la démarche consistant à proposer un disque aussi difficile dans le contexte d’une reformation. A chacun de tirer ses conclusions de cette expérience. En avant !

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par RAMON PEREZ :


Boby LAPOINTE
Boby Lapointe Chante Par... (2013)
Et toi aussi t'es un gamin...




Jacques HIGELIN
Higelin Enchante Trenet (2005)
Un trenet et ça repart


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Anne-gaëlle Bisquay (violoncelle)
- Christian Olivier (chant)
- Edith Bégout (claviers)
- Grégoire Simon 'iso' (saxophones)
- Jean-luc Millot (batterie)
- Pascal Olivier 'cali' (basse)
- Pierre Gauthé 'kropol' (trombone)
- Serge Bégout (guitares)


1. En Avant
2. La Liberté
3. Haut Les Mains
4. Le Frisson
5. Abcédaire
6. L'incendie
7. Are You Ready ?
8. Yaourt
9. Face à Face
10. Critik
11. Je Ne Veux Pas
12. Levez-vous Du Tombeau



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod