Recherche avancée       Liste groupes



      
HOUSE  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Justice

DAFT PUNK - Alive 1997 (1997)
Par CHIPSTOUILLE le 10 Avril 2007          Consultée 6382 fois

On ne peut pas vraiment dire que je sois un expert en ce qui concerne les live d'Electro. Il faut dire qu'on a du mal à concevoir l'enregistrement intéressant. Au mieux, on s'imagine bien Tom Jenkinson de SQUAREPUSHER, joueur de basse très influencé Jazz sous un stroboscope devant une foule en délire, mais DAFT PUNK? C'est à dire qu'ils sont rigolos, les DAFT PUNK, ils ont découpé tout plein de petits bouts de musique pour en faire leur truc à eux après filtrages divers, mais on peine à se les figurer en train de pianoter sur clavier devant un écran d'ordi pour reconstituer leur puzzle Disco-Funk-New wave-House devant un parterre de fans en délire...

Bienvenue donc, dans le monde des DJ ou "pourquoi s'embêter à jouer d'un instrument alors qu'on a ces bons vieux disques vinyles sous la main?". Non, c'est vrai, avouez le ridicule de la chose : pourquoi les musiciens réitéreraient l'impossible avec leurs petits doigts boudinés sur des instruments inconfortables avec des cordes qui lacèrent les doigts ou des touches trop écartées dans une salle enfumée pleine de gens qui hurlent et couvrent le son de votre instrument chéri sans compter que la seule lumière existante vous est rétribuée à toute puissance en pleine poire? Franchement, on est bientôt en l'an 2000 (à l'époque de la sortie du disque, je précise...), il faut arrêter de prendre les artistes pour des esclaves. Donc chez les DJ, on ressort le tourne-disque de tatie Jeannette (cherchez pas, le tourne-disque c'est "has been", donc c'est avant-gardiste, donc c'est "in"...), on a même été piquer celui de tonton Robert histoire d'en avoir deux au cas où l'un d'entre eux viendrait à lâcher (c'est que c'est pas très high tech comme matos, acheté il y a 20 ans au carrouf' en promo, "médintayouwane" et tout et tout en plus...) et puis on enfile les disques les uns à la suite des autres...

Mais attention, ils ne se foutent pas de nous, ils connaissent leur métier tout de même les DAFT PUNK. Aucun temps mort déjà, parcequ'il ne faudrait pas prendre le public pour des jambons non plus. Pas d'instruments dit pas de pause, c'est plutôt logique. Ensuite, histoire de raviver un peu l'intérêt des spectateurs pendant la soirée (et étant donné que les DAFT PUNK n'ont à l'époque encore sorti qu'un seul album) on évite de ne passer qu'Homework, qui dure tout de même 70 minutes. Les DAFT PUNK ont donc eu la bonne idée de passer d'autres disques (de eux?) et de les enchaîner avant même d'avoir attendu la fin du précédent. Il y a donc quelques parties qui n'étaient pas sur leur premier album, histoire de nous prouver leur bonne foi.

Il me semble, d'ailleurs, qu'à certains moments, les deux DJ s'amusent à superposer les disques entre eux. Cela donne un effet particulier, assez sympathique au demeurant, mais ces passages sont assez courts finalement, on entend d'ailleurs beaucoup plus le public hurler à chaque nouveau disque "NON NON PAS CELUI LA VOUS L'AVEZ DEJA PASSE! HEIN? QUOI? AH NON C'EST PAS LE MEME C'EST BON VOUS POUVEZ Y ALLER!". Malheureusement, tout le monde hurle en même temps, donc on ne comprend rien. En tous cas, pas de disque en double, même si ce n'est pas l'impression globale que l'on garde à l'écoute pourrait vous faire penser le contraire.

Le grand paradoxe, finalement, c'est quand les DAFT PUNK enregistrent leurs passages de disques sur disque pour que des gens comme moi aillent l'écouter installés tranquillement dans leur canapé. En fait, pour résumer Alive 1997, ça serait l'histoire d'un disque (1) où l'on entend des gens qui passent des disques (2) contenant les morceaux d'autres disques (3) dont la provenance reste un mystère enchaîné avec ceux de leur premier disque (4) lui même composé à partir d'autres disques (5) mais pas enregistrés par les mêmes personnes. Enfin si, le disque (4) a été enregistré par les mêmes personnes qui passent les disques (2) durant la soirée, de même que celles qui nous proposent l'écoute de ce disque (1). Par contre les personnes qui ont enregistré les disques (5) sont différentes.

Bon, je sens que je vous ai embrouillés, je ne sais pas si vous m'avez bien suivi...

Peu importe, retenez juste qu'Alive 1997 est une version d'Homework résumée en moins de 50 minutes, ce qui aurait pu être intéressant étant donné la longueur assez éprouvante du disque d'origine. Toutefois, l'impression de répétition est toujours présente, on entend des gens parler dessus et enfin il n'y a pas de découpage par pistes qui vous permettrait de zapper les parties ennuyeuses... Notons juste les quelques morceaux inédits qui parfois proposent de jolies choses mélodiques. Mon avis définitif reste toutefois très mitigé, vous aurez sans doute compris pourquoi...

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


Motoi SAKURABA
Star Ocean The Second Story: Arrange Album (1998)
Ainsi parlait sakuraba




RADIOHEAD
I Might Be Wrong Live Recordings (2001)
Quand le live dépasse l'album studio

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Thomas Bangalter
- Guy-manuel De Homem-christo


1. Alive 1997



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod