Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK-PROG FM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jethro Tull
- Membre : Alan Simon

ANGE - Vu D'un Chien (1980)
Par MARCO STIVELL le 30 Janvier 2012          Consultée 2110 fois

Bon an, mal an, malgré les déconvenues et changements de line-up, ANGE continue son chemin et après un hiatus d'un an, pénètre dans les années 80... on peut le dire avec la plus grande assurance. Les frères Descamps et Jean-Pierre Guichard recrutent un nouveau guitariste, Robert Defer, et un nouveau bassiste, Didier Viseux. Attachez vos ceintures, car si Guet-Apens était encore plus ou moins empreint de la magie des grands classiques du groupe, Vu D'un Chien est lui bien décidé à tourner la page.

"Les Temps Modernes". Dès l'intro à la batterie, on sent que quelque chose a changé. Et alors lorsque rentre la grosse guitare, plus de doute : ANGE a décidé de passer à un son nettement plus rock et n'ayons pas peur des mots, sa musique s'est FMisée. Même si "Les Temps Modernes" dure plus de cinq minutes, on reste dans un univers direct dans le fond comme la forme. La basse est lourde, même Francis semble avoir troqué son orgue personnel pour des claviers plus "communs". C'est tout juste si le texte délirant de Christian nous rappelle qu'ANGE a été un conteur d'histoires. Qu'à cela ne tienne, la chanson est très bonne et les soli de Robert Defer (qui semble être un sacré technicien lui aussi) sont vraiment puissants. Rien de très progressif là-dedans, bienvenue dans l'ère des années 80. Avec "Les Lorgnons", le groupe nous sort un orgue Hammond de poche et tente de développer une ambiance particulière. Seulement à la fin du premier couplet, les autres instruments rentrent et amorcent un retour vers une chanson plus conventionnelle. La réalisation arrive à rester prenante, et la montée vers les refrains réussie. La guitare se taille encore une fois la part du lion avec un gros solo qui dure presque jusqu'à la fin de la chanson. Excellent.

"Foutez-moi la Paix", là c'est sûr, ça va chauffer dans les chaumières. Déjà dans le studio ça devait être toute une affaire. Prenez l'ambiance de "Reveille-Toi !" sur Guet-Apens, diminuez l'intensité du texte (qui n'a rien à voir ici), mais avec cette accélération, le son est ici trois fois plus lourd à cause de la rythmique. En tout cas ça envoie, et l'on ne peut que sourire face au solo de synthétiseur Prophet. Allez, encore un bon point. "Je Travaille Sans Filet" est enchaînée avec elle et après un début ambiancé, se révèle calquée sur le même modèle que "Foutez-moi la Paix". Les choeurs derrière Christian sur le refrain donnent une dimension supplémentaire au morceau, qui apparait comme le plus progressif de cette première face (six minutes). Il alterne courtes accalmies et ambiance d'enfer, le meilleur résidant dans le milieu avec la guitare harmonisée digne d'un Thin Lizzy (non, vous ne rêvez pas). La progression vers le final est magistrale.

Voici que "La Suisse" débarque en début de seconde face, avec une ambiance... disco. Pour un voyage au pays des coucous, voilà un choix curieux. En tout cas, tout est amusant dans ce titre, le texte, la basse, la guitare rythmique, le refrain, les choeurs féminins sur ce même refrain, le solo de synthé, le saxophone sur le final de la chanson... Ca aurait pu faire un bon tube pour ANGE à l'époque. Le groupe se fait plaisir et ça se sent, tant pis pour les grincheux. Reprise d'un thème plus rentre-dedans avec "Personne au Bout du Fil". Christian fait le fou, sur une lancée hard-rock assez joussive. Bon sang, j'arrête pas, mais est-on sûrs qu'on parle du même ANGE qu'avant ? Non, et c'est ça qui est bon. Le piano joue comme pour un rock de bar. Solo de guitare démentiel encore une fois...

"Pour un Rien" nous offre une ambiance plus acoustique fort bienvenue dans cet album très rock. Pas de grosse guitare ici, même si ce sont la basse et les synthés qui se taillent la part du lion. Le texte est joli, la musique aussi, on se laisse prendre. Le morceau-titre, "Vu D'un Chien" reprend l'esprit disco de "La Suisse", avec au moins autant d'efficacité. C'est vraiment trop marrant de voir en ANGE un nouveau groupe à dancefloors, manque plus que les coupes afro pour chacun des membres. Le groupe, pour mieux affirmer son propos, embraye sur un hard-rock dans la deuxième partie à la manière d'un enregistrement live, avec public. Ils sont forts quand même, réussir à s'éloigner autant d'un "La Route aux Cyprès" ou "Jour Après Jour" et de faire aussi bien. Fin d'album démentielle, magistrale...

Disco, Thin Lizzy, synthés, FM, saxophone sur "La Suisse", dancefloors, je crois qu'avec de tels qualificatifs, on ne peut que constater l'importance du virage pris en deux ans, pour un ANGE qui est décidé une nouvelle fois à coller avec son époque. Mais ils le font bien, cet album reste l'un des meilleurs de la période qui s'ouvre. Vu D'un Chien est très inspiré pour un groupe qui a des burnes, et qui se réinvente totalement.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


REM
Reckoning (1984)
Plus mélodique et tubesque




FISH
Internal Exile (1991)
A la croisée des chemins


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Christian Décamps (chant, guitare acoustique, claviers)
- Francis Décamps (claviers)
- Robert Defer (guitares)
- Didier Viseux (basse)
- Jean-pierre Guichard (batterie)
- + Marc Fontana (saxophone alto)


1. Les Temps Modernes
2. Les Lorgnons
3. Foutez-moi La Paix
4. Je Travaille Sans Filet
5. La Suisse
6. Personne Au Bout Du Fil
7. Pour Un Rien
8. Vu D'un Chien



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod