Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Elvis Presley , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Eddie Cochran , Buddy Holly , Stray Cats

LITTLE RICHARD - Greatest Hits (1965)
Par ERWIN le 23 Avril 2020          Consultée 241 fois

Avec LITTLE RICHARD, on ne sait jamais vraiment où nous en sommes. Ce caméléon humain, tantôt diablotin tantôt pasteur, tantôt homo, parfois marié, sobre dans les fifties et complètement cramé dans les sixties, je vous passe les détails, on est là pour causer musique. Et allez savoir pourquoi, Vee Jay sa nouvelle boîte de disque - celle-là même qui l'a acoquiné à Jimi HENDRIX alors que LITTLE RICHARD trouve d'emblée que le jeune guitariste se met beaucoup trop en avant, au risque de voler la vedette à la grande diva ! - décide qu'il faut réenregistrer les grands classiques du pionnier du rock. Quand on dispose d'un paquet de standards, on n'a pas forcément envie d'en faire de moins bonnes versions. Et pourtant voici notre Petit RICHARD forcé d'entrer en studio pour se les refader, lui qui rêve déjà de soul et de funk.

Alors, c'est la catastrophe à tous les étages. Débutons par les classiques : l'opus débute par la reprise de "Good Golly Miss Molly" avec une énorme profusion de cuivres plus dorés les uns que les autres. Je regrette d'emblée le frustre des années cinquante, d'autant que la chanteur se donnait alors vraiment à fond. On retrouve un peu de la puissance passée sur "Tutti frutti", les "oouuh" sont toujours au sommet de la musique populaire, mais l'ensemble sonne bien plus confus que huit ans auparavant, l'orchestration n'est pas la plus séduisante qui soit. Ah il y a "Long Tall Sally" ! Quelle merveille cette chanson ! Enfin, la version originale s'entend car on est à des années lumières de la dynamique du classique, et je n'évoque pas la version flamboyante du king Elvis. Trop d'enrobage nuit, et Richard n'est pas des plus enthousiastes. Hélas la merveilleuse "Rip It Up" n'échappe pas à ce lynchage en règle. Richard semble s'essouffler sur chaque ligne de chant. On se perd en conjectures sur cette idée de reprendre ainsi ses plus grands succès.

Et ça continue, il en a fait des classiques, notre prêcheur ! "Lucille" n'est pas la plus vilaine du lot. La voix est cependant moins bonne, elle n'a plus la légèreté ni la grâce des années antérieures et tous ces cuivres me cassent les oreilles en plus de dénaturer le sens du classique. Et sur "Keep A Knockin", malgré les nombreux effets de voix superbes, on ne peut qu regretter cette mise en place, trop d'instruments gâche le plaisir et le piano sonne horriblement, un comble quand on s'appelle Richard Penimann. Cette version traînante de "The Girl Can't help It" touche vraiment le fond avec ses pauvres cuivres atones. Il semble que le monde entier agonise sur cette malheureuse resucée d'un titre pourtant assez pêchu. Dieu seul sait - ou RICHARD c'est possible – où les producteurs voulaient conduire tout ça et a qui ils voulaient plaire. Pas au jeune public des années soixante en tout cas, c'est sûr. LITTLE RICHARD lui-même y semble sur le point de dégobiller sa dernière hostie en permanence.

Et le reste me direz-vous ? "She's Got It" n'est pas la plus connue du lot, copie conforme de "Tutti frutti" et de "Ready Teddy" sans la classe, elle restera inconnue. Enfin, les slows n'ont jamais été sa tasse de thé. Alors, "Send Me Some Lovin" en tube des sixties, et bien ça ne passe pas mieux. "Slippin' and Slidin'" qui est si fluide au départ se retrouve engluée dans des couches multiples d'instruments et de mix. Un calvaire ! "Ooh My Soul" a moins souffert que ses consoeurs, mais peu importe on préfère la version originale. Tout ceci n'est qu'une énorme catastrophe.

Dieu merci, il manque à l'appel plusieurs de ses supers classiques, ainsi "Ready Teddy" ou "By The Light Of The Silvery Moon", vu les monstres il valait mieux ne pas tenter le coup car l'histoire ne retiendra pas une seule des versions ici présentes de toutes manières. En revanche, de nombreux amateurs de musique se sont cassés les dents dessus au milieu des sixties, une décision catastrophiques des patrons de Veejay. Donc pour tous ceux que cela intéresse, passez votre chemin et remontez le temps car LITTLE RICHARD qui reprend ses classiques en 65 dans de nouvelles versions, ça ne le fait pas du tout.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Gene VINCENT
Sounds Like Gene Vincent (1959)
Gene is back




Jerry Lee LEWIS
Sun 5 - Good Rockin Tonight (1958)
Le sommet qui précède la chute


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Good Golly Miss Molly
2. Baby Face
3. Tutti Frutti
4. Send Me Some Lovin
5. The Girl Can't Help It
6. Lucille
7. Slippin And Slidin
8. Keep A Knockin
9. Rip It Up
10. She's Got It
11. Oooh My Soul
12. Long Tall Sally



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod