Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The United States Of America
- Membre : Lou Reed , Eno/cale, John Cale

The VELVET UNDERGROUND - White Light/white Heat (1968)
Par JEREMY le 2 Mai 2004          Consultée 7211 fois

J’avoue que la première fois que j’ai mis ce cd dans le lecteur, je n’ai pas été très rassuré… Il faut dire qu’avec le son qui est sorti dès les premières secondes du disque, il y avait de quoi se poser des questions tant les guitares paraissaient lointaines et étouffées par une production vraiment… pas terrible. Mais un coup d’œil au dos du boîtier suffit à me rassurer : l’album a été produit en 1968 ! Alors forcement, le son dit « de garage » - qui s’est d’ailleurs perdu avec le temps – était tout ce qu’il y a de plus classique à l’époque, et pour cause, on ne pouvait pas faire autrement !

Bref, tout ça pour dire que me voici avec entre les mains un album de rock, un authentique, du vrai de vrai ! Celui qui inspira dans les décénies qui suivirent des milliers d’artistes de tout poils et de tout horizons. The Velvet Underground signait là son deuxième méfait : « White Light / White Heat », qui passa presque aussi inaperçu que son illustre prédécesseur, « The Velvet Underground & Nico », sorti deux ans plus tôt. Et pourtant ce disque contient des véritables petites merveilles, tels que « Lady Godiva’s Operation », et son riff de guitare devenu culte aujourd’hui, ou encore « I Heard Her Call My Name », un titre rock tout ce qu’il y a de plus simple, mais terriblement efficace (ce solo de guitare en ouverture de morceau ! ). Un morceau endiablé, facilement mémorisable, un Lou Reed qui se déchaîne sur sa guitare (notamment sur les deux dernières minutes où le bougre ne s’arrête plus, pour notre plus grand plaisir) , bref tout les ingrédients sont là pour en faire un grand morceau de rock.

On peut regretter que les deux premiers titres du disques n’aient pas été réellement convaincants ; et c’est à mon sens en parti à cause de cela que l’album n’a pas rencontré le succès escompté. Le disque met beaucoup trop de temps à se lancer réellement, « White Light / White Heat » est totalement insipide, et « The Gift », qui est déjà dans un ton plus rock n’roll, ne vaut guère mieux. Heuresement, « Sister Ray » conclut l’album sur une note très positive : on a encore le droit à un bon riff de guitare et à des mélodies au piano très agréable, même si les deux ont tendance à se noyer dans un bouillie sonore telle qu’il faut tendre l’oreille avec intention pour discerner les differents instruments (il me semble même avoir entendu du violon électrique au niveau des 14 minutes… bon oui j’ai un peu triché, c’est marqué dans le livret.). C’est là qu’on s’aperçoit à quel point un bon studio d’enregistrement a fait défaut au groupe, même si certains prétenderont que ce sont ces grésillements continuels dans nos enceintes qui font le charme de l’album, et donc du groupe.

Avec ce dernier très bon morceau, « Sister Ray », qui remplit presque à lui tout seul la moitié du cd (dix-sept minutes sur quarante), et deux autre titres vraiment réussi, « Lady Godiva’s Operation » et « I Heard Her Call My Name », on peut dire sans grande hésitation que ce disque est une bonne réussite pour la bande à Lou Reed, tout au moins sur le plan strictement musical, car il est vrai que les ventes n’ont pas suivi, et c’est regretable vu la qualité de l’objet, qui n’atteint certes pas les sommets comme certains albums de Rolling Stones ou des Doors, mais qui mérite néanmoins une attention particulière car l’avis qui s’en dégage est plutôt positif. Note finale : 3,5/5.

A lire aussi en ROCK par JEREMY :


COHEED AND CAMBRIA
In Keeping Secrets Of Silent Earth 3 (2004)
Emo-rock/prog/punk de très bonne qualité !




U2
War (1983)
Le plus connu des albums de rock !


Marquez et partagez





 
   JEREMY

 
   SEIJITSU

 
   (2 chroniques)



- Lou Reed (chant, guitare, claviers)
- John Cale (basse, piano, guitare, clavier)
- Sterling Morrison (basse, guitare)
- Maureen Tucker (basse, percussions, batterie)


1. White Light/white Heat
2. The Gift
3. Lady Godiva's Operation
4. Here She Comes Now
5. I Heard Her Call My Name
6. Sister Ray



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod