Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The PRETTY RECKLESS - Death By Rock'n'roll (2021)
Par ERWIN le 24 Mars 2021          Consultée 603 fois

Je tombe sur la tof d'une blonde délurée sur FB et me voilà quelques instants plus tard à déposer le nom de son groupe dans la réserve de FP ! J'aime pas les blondes maigrichonnes, j'aime pas les enfants stars, j'aime pas les mannequins... Elle jouait dans... Heu... "Gossip Girl" ? Jamais entendu parler mais je parie une boite de caramels mous que mes belles filles connaissent sur le bout des doigts allez ! Ca débute bien non ? Au moins on sait que je pars sans le moindre à priori sur la musique de ce groupe catalogué entre rock et hard rock alternatif avec quelques soubresauts grunge. Bon, admettons ! Tiens, mon Marco a croqué leur premier album ? Moui... un 3, note sans saveur, on va bien voir de quoi il retourne. Ah, la donzelle est de Saint Louis, et moi le middle west, ça me parle ! Et elle compose ? Voila qui est bien !

J'ai donc débuté l' écoute de l'opus avec "25" de manière totalement innocente – vous me connaissez, une blondinette avec moi est aussi safe qu'un brocoli dans mon frigo – et là comment vous dire ? Première impression géniale, avec un goût de déjà entendu... Je réécoute : Oh la Stop ! Ce sont les notes du Gunbarrell de James Bond, le doute m'étreint je mate les crédits, bah non, c'est signé Momsen et son gratteux Ben Phillips, pourtant là, le couplet c'est ADELE, la fin du refrain c'est Sheryl CROWE... Oh !!! Et elle se permet de dire "Barrell Of A Gun" dans les lyrics. On se moque de nous ou quoi ? L'ensemble est super bien foutu mais tout ça est honteusement pompée... de manière certes intelligente mais il n'y a pas le moindre doute, allons ! Bref, c'est très joli mais à moins de créditer qui de droit et de faire partie de la BO du dernier 007 – le 25eme tiens ! - , le titre n'est pas viable ! Les critiques vont hurler au scandale ! On en reste là, la réalisation est géniale, et la video fort jolie.

Passons... il y a des singles : "Death By Rock'n'roll" nous plonge dans une ambiance typée eighties agressive à la MOTLEY CRUE avec un refrain plus alternatif. La voix de la miss passe fort bien et les interventions en soli sont mignonnes. Le suivant est "And So It Went", plutôt efficace même si on ne révolutionne rien. L'adjonction des choeurs enfantins sur le refrain est un vrai plus. Tom MORELLO de RAGE AGAINST THE MACHINE y passe assez inaperçu à mon sens mais l'ensemble sonne bien. La fine équipe restante de SOUNDGARDEN est venue prêter main forte à Tom sur "Only Love Can Save Me Now" et effectivement, on reconnaît les rythmiques et solos épileptiques de Kim Thayil ainsi que les parties de batterie de Matt Cameron – actuellement aux fûts chez les voisins de PEARL JAM. Une chanson assez réussie qui est vraiment grungy et nous replonge dans la grand bain des nineties.

"My Bones" plonge dans la tradition hard Rock classique des eighties. Imaginez que la donzelle est née en 93 ! Lancinance, refrain explosif, tout pour plaire et j'admet bien volontiers que si la donzelle ne m'inspire pas physiquement, sa voix tient remarquablement la route. D'ailleurs voyez donc comme "Witche's Burn" est drivé par un rythme d'une redoutable efficacité et se révèle très agréable. Pour sur, on nage dans le mainstream le plus absolu. On note l'intro psychédélique sur "Turning Gold" qui débouche sur un morceau que Billy Duffy de The CULT n'aurait pas renié, c'est donc de la chouette pop alternative avec un son Hard.

La miss Momsen a décidé que cet album devait aussi être le lieu d'une certaine débauche de slows. Voyons voir : "Got To High" me semble à première vue franchement dispensable, c'est doucereux, avec un petit aspect alternatif, à nouveau très nineties, un peu facile peut-être ? "Standing At The Wall" me semble à nouveau pas mal téléphoné avec sa gratte folk, elle se la joue carrément sur ce titre taillé pour les billboards, mais que je trouve peu original. Une harmonica sur "Harley Darling" nous transporte vers une ballade western type grand espaces qui s'écoute tranquillement, presque country rock. "Broomsticks" est un charmant petit intermède, une quasi contine très réussie dans une ambiance Harry Potter. Enfin, "Rock And Roll Heaven" nous renvoie vers les relents d'un "November rain", on est donc dans un slow Big rock matiné de GUNS N ROSES et de BON JOVI.

Il faut admettre que l'ex enfant star Taylor Momsen tire fort bien son épingle du jeu et chante juste clair et fort, il faudra la voir en live pour confirmer cette générale excellente impression. L'opus est d'une remarquable homogénéité d'un point de vue qualitatif et bénéficie de la présence d'un titre exceptionnel avec "25" qui pourrait être le plus grand titre crée pour un James Bond pourvu que John BARRY soit crédité, l'avenir nous le dira. On oscille en permanence entre des velléités alternatives et des ambiances franchement pop, ce qui fait que cette livraison est promise au plus grand nombre. Les billets verts risquent fort de s'empiler dans leur escarcelle. Allez soyons enthousiastes et prions pour que le plagiat soit entériné par qui de droit. Un 4 d'une grande efficacité.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Rod STEWART
Never A Dull Moment (1972)
Rod s'éclate




MIDNIGHT OIL
Capricornia (2002)
Au revoir marguerite


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Taylor Momsen (chant)
- Ben Phillips (guitare-claviers)
- Mark Damon (basse)
- Jamie Perkins (batterie)


1. Death By Rock'n'roll
2. Only Love Can Save Me Now
3. And So It Went
4. 25
5. My Bones
6. Got So High
7. Broomsticks
8. Witches Burn
9. Turning Gold
10. Rock And Roll Heaven
11. Harley Darling



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod