Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kottak

GREEN DAY - Uno! (2012)
Par NESTOR le 4 Juillet 2021          Consultée 254 fois

Après deux albums présentés comme conceptuels, GREEN DAY nous revient avec le premier disque d’une ambitieuse trilogie : Uno!, qui sera suivi d’ici la fin de l’année 2012 par… Dos!, et... Trè!.
C'est comme si les co-responsables (avec The OFFSPRING) de la popularisation de ce que l’on a nommé le punk californien faisaient feu de tout bois pour essayer de retrouver leur énorme succès passé (Dookie -1994- s’est tout de même écoulé à plus de 15 millions d’exemplaires) en enchaînant les projets ambitieux.
Pourtant, si on ne peut leur reprocher leur immobilisme, force est de constater que le résultat n’est pas aussi excitant que nous aurions pu l’espérer. Et après le bon American Idiot (2004) et l’excellent 21st Century Breakdown (2009), ce Uno! est un peu décevant. Non que le contenu soit mauvais. L’enfilade de chansonnettes mi-Rock mi-Pop que l’on y trouve s’écoute aisément et pourrait sans problème être la bande-son d’un BBQ amical. En effet, hormis l’entraînant "Rusty James " et le popisant "Kill The DJ", tous les deux de bonnes surprises, très convaincants, le reste des morceaux présents est parfois non seulement prévisible, mais surtout dispensable.
Ainsi, si "Oh Love" de facture classique se révèle agréable, et que le dynamique "Let Yourself Go" rappelle un peu les débuts du groupe, il est bien difficile de s’enflammer devant "Feel For You" ou "Stay The Night", des titres qui proposent les mêmes accords basiques, le même chant passe-partout, les même rythmes et refrains dans lesquels la voix est légèrement doublée, la même profusion de 'Fuck' au titre de l'alibi rebelle. Rien que du conventionnel en somme.
Si certains loueront l’efficacité des titres présentés ici, d'autres seront certainement en droit d'être plus exigeants. Et ces derniers auront de quoi être inquiets à l'écoute de l'annonce du groupe qui clame alors qu'il est en mesure de sortir 70 chansons d’ici la fin 2012 et d'en commercialiser près de 40.
Une telle profusion fait planer sérieusement le risque d'être confronté à des titres interchangeables et banals. Et on se dit alors que le groupe aurait certainement été plus avisé de se recentrer et de ne proposer que le meilleur de cette trilogie annoncée.
L'avenir donnera-t-il raison à nous ou à eux ?

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


ANTHRAX
Among The Living (1987)
ANTHRAX enfin au sommet.




Yngwie MALMSTEEN
Odyssey (1988)
Quatrième chef-d'oeuvre du maître, son dernier


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Billie Joe Armstrong (chant, guitare)
- Mike Dirnt (basse)
- Tre Cool (batterie)


1. Nuclear Family
2. Stay The Night
3. Carpe Diem
4. Let Yourself Go
5. Kill The Dj
6. Fell For You
7. Loss Of Control
8. Troublemaker
9. Angel Blue
10. Sweet 16
11. Rusty James
12. Oh Love



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod