Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Survivor
- Style + Membre : Msg

Robin MCAULEY - Standing On The Edge (2021)
Par GEGERS le 19 Août 2021          Consultée 487 fois

Je ne saurais dire si c'est de la curiosité mal placée, mais j'aimerais beaucoup savoir comment vit un mec comme Robin McAuley. Le chanteur irlandais, dont la carrière a débuté à l'aube des années 80 avec son groupe GRAND PRIX, a quelques temps tutoyé les sommets, notamment lors d'une fructueuse collaboration entre 1986 et 1992 avec Michael Schenker (trois bons albums, dont l'essentiel Save Yourself en 1989). Et puis, le bonhomme s'est fait plus discret. Une réalisation en solo à la fin des années 90, une pige de courte durée au sein du groupe SURVIVOR, et quelques cachets alimentaires. Il est dingue que les groupes ne soient pas bousculés pour recruter ce chanteur à la voix puissante, au timbre à la voix pur et rugueux, et qui ne semble pas souffrir du passage du temps. C'est finalement depuis la fin des années 2010 que l'artiste semble vivre les meilleurs moments de sa carrière. Il y a tout d'abord eu les retrouvailles avec Michael Schenker (deux albums du Michael Schenker Fest) et puis cette signature sur le label Frontiers, qui s'est concrétisée par la sortie d'un album du projet BLACK SWAN en 2020.

Un an plus tard, Robin McAULEY nous revient ainsi avec ce qui se révèle être son deuxième album solo. Solo, façon de parler, puisqu'il s'agit là d'un pur produit Frontiers, chapeauté de A à Z par l'employée du mois Alessandro Del Vecchio, qui œuvre ici à la production, à la composition de la moitié des morceaux et à l'exécution des lignes de basse et de clavier. Robin, bien sûr, y est allé de sa touche, et a également appelé à la rescousse quelques camarades, parmi lesquels Phil Lanzon (ancien membre de GRAND PRIX et claviériste chez URIAH HEEP), ainsi que Howard Leese (BAD COMPANY, HEART) et Tommy Denander qui co-signent respectivement un et deux morceaux. Une fine équipe, pour un album empreint de nostalgie mais non dénué d'un touche de modernité.

Les nostalgiques des trois albums du McAULEY / SCHENKER GROUP seront aux anges. A 68 ans, Robin McAULEY a toujours la même voix de jeune homme, puissante et ferme, et se démène ici sur des compositions qui s'inscrivent directement dans cette veine hard rock mélodique des années 80. Les imposants claviers introductifs de "Thy Will Be Done" sont trompeurs : les guitares restent au centre des débats, mais de toute manière dès que ce bon Robin prend le micro, son charisme vocal inné devient le centre du système solaire que constitue l'album : tous les éléments entre en révolution autour de lui. Morceau le plus moderne et un des plus sombres de l'album, "Thy Will Be Done" n'est résolument pas le plus représentatif de l'album. La saveur globale est résolument tournée vers les années 80, en atteste le titre riff qui donne son nom à l'album, "Standing In The Edge". Il y a une pureté et un enthousiasme incroyable ici dans la voix de Robin, qui sans forcer délivre des parties de chant dantesques. Rares sont les chanteurs à maîtriser avec une telle précision leur organe.

Le chanteur s'avérant au sommet de son art, la clé de la réussite de l'album réside donc dans la qualité des compositions. Si la première moitié de l'album peut nous laisser une impression mi-figue mi-raisin (un titre tel que "Late December" se fait malheureusement un mid-tempo hard FM niais et mielleux), les morceaux s'affirment à mesure que l'album progresse. Hard rock brut et savoureux, agrémenté d'une belle touche mélodique sur le refrain, "Chosen Few" est du pur McAULEY période MSG, avec ce qu'il faut d'hédonisme et d'espièglerie. Dans le même registre, l'enlevé "Running Out Of Time", qui clôture l'album, est une véritable démonstration de force. Plus nuancé, "Supposed to Do Now", mid-tempo introspectif, se fait très réussi, de même que "Like a Ghost", auxquels d'imposants claviers et une belle musculature donnent des airs de Bruce SPRINGSTEEN version hard rock. Un grand moment, et sans doute le refrain le plus réussi de l'album.

C'est bien entendu la voix de Robin McAULEY qui fait la différence. Remplacez-la par une autre, et vous obtenez un album de hard rock FM sans grande envergure. Mais quel plaisir d'écouter la voix de ce chanteur qui aurait mérité mieux qu'un regain d'intérêt sur ses vieux jours. Plus encore que l'album de BLACK SWAN, voici ici l'opus qui permet au chanteur irlandais de remettre les pendules à l'heure et constituer la preuve d'une forme vocale impériale. Les novices, autant que les convaincus, apprécieront.

3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UFO
Phenomenon (1974)
L'effet papillon




SCORPIONS
The Other Side Of The Show (david Araujo) (2021)
Le Brésil, l'autre pays des scorpions


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Robin Mcauley (chant)
- Andrea Seveso (guitare)
- Alessandro Del Vecchio (basse, claviers)
- Nicholas Papappicco (batterie)


1. Thy Will Be Done
2. Standing On The Edge
3. Late December
4. Do You Remember
5. Say Goodbye
6. Chosen Few
7. Run Away
8. Supposed To Do Now
9. Wanna Take A Ride
10. Like A Ghost
11. Running Out Of Time



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod