Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Bon Jovi
1985 7800° Fahrenheit
1986 Slippery When Wet
1988 New Jersey
1992 Keep The Faith
1994 Cross Road - The Best Of...
1995 These Days
2000 The Crush Tour
  Crush
2002 Bounce
2003 This Left Feels Right
2005 Have A Nice Day
2007 Lost Highway
2009 The Circle
2010 Greatest Hits
2013 What About Now
2015 Burning Bridges
2016 This House Is Not For...
 

- Style : Bonfire, Scorpions, Bruce Springsteen , Van Halen
 

 Site Officiel (759)

BON JOVI - Keep The Faith (1992)
Par GEGERS le 4 Juin 2014          Consultée 2415 fois

Il y a eu un moment, dans l'histoire de BON JOVI, où le groupe a cessé d'être une belle bande d'entertainers à la permanente impeccable pour devenir de véritables artistes, inspirés et convaincants. Ne serait-ce que le temps d'un album, ou deux. L'"imposture" BON JOVI, telle que décrite dans la chronique de Slippery When Wet par un estimé collègue, n'a plus cours au début des années 90, quatre ans après un New Jersey bancal. Les cheveux gominés et les pantalons moule-burnes remisés de force au placard, balayés par une vague grunge alors en pleine expansion, le groupe américain aurait tout aussi bien pu splitter, fort d'une poignée de tubes assurant à ses membres un revenu confortable pendant quelques décennies. Mais, revigorés par leurs projets solo respectifs (la BO de Young Guns II pour Jon, l'excellent album Stranger in This Town pour Richie), les deux têtes pensantes de BON JOVI décident de se remettre en selle et de proposer une musique moins vide de sens, plus mûre, écrite avec les sentiments plutôt qu'en jetant un oeil sur les chiffres de vente. Bienvenue dans l'âge adulte.

Keep The Faith réussit l'immense tour de force de se démarquer de ses prédécesseurs plus "légers" tout en en conservant certains codes, et à se faire l'album à la fois le plus ambitieux et inspiré du groupe américain. A quel autre moment, dans sa carrière, le groupe a-t-il eu l'audace de proposer un titre de 10 minutes, figure de proue d'un album qui brille par sa présence ? "Dry County", puisque c'est de ce titre dont il s'agit, est un chef-d'oeuvre qui mérite à lui seul de donner une chance à Keep The Faith. BON JOVI dépeint une Amérique rurale, frappée de plein fouet par le déclin de l'industrie pétrolière, sur cette ballade épique qui reprend tous les codes de l'exercice (introduction aux claviers, climax multiples) pour un résultat d'une très grande beauté. Seul un groupe complètement investi, et surtout extrêmement talentueux, pouvait se faire l'auteur d'un tel titre.

Ce cinquième album parvient néanmoins à ne pas reposer uniquement sur ce titre superbe, et offre son lots d'excellents moments. C'est le cas des deux titres composés en collaboration avec Desmond Child. Là où le nom du célèbre producteur peut être synonyme de superficialité, ce n'est pas le cas sur "Keep the Faith", rock énergique et porteur de "good vibrations", à la basse groovy à souhait et à la mélodie imparable. Voici bien le genre de morceau que le groupe aurait été incapable de composer quatre ans plus tôt. Si "I'll sleep when I'm dead" se fait plus traditionnel dans la forme, porté par la guitare bluesy de Richie Sambora, il n'en reste pas moins un excellent moment de rock'n'roll comme le groupe parviendra à en proposer d'autres sur cet album : "If I was your mother", volubile, aux couplets surprenants de lourdeur, "Fear", sans doute un des titres les plus agressifs du répertoire du groupe, ou encore l'enlevé "Woman in love" sont à ranger dans la catégories des réussites indéniables.

La force de Keep The Faith réside également dans ces titres plus posés, parfois typés "power-ballads", qui l'émaillent. La voix de Jon Bon Jovi, taillée pour l'exercice, fait des merveilles sur la très mélodique "In these arms", qui voit le groupe prendre le temps d'installer un refrain à la fois efficace et recherché, loin des facilités passées. De même, la splendide "Bed of Roses", ballade parmi les ballades, se fait solennelle et remplie d'émotions, portée par un tendre piano sur lequel vient se greffer la guitare plaintive de Richie, cette dernière se faisant plus musclée à l'approche du refrain. Une beauté pure.

Malgré ses immenses qualités artistiques, Keep The Faith ne connaîtra pas le succès de ses deux prédécesseurs aux Etats-Unis, se hissant à la cinquième place des charts, et marque le début du déclin commercial (néanmoins fortement mesuré) d'un groupe qui pourtant ne s'était jamais fait aussi séduisant. D'un hard rock pour lycéens, BON JOVI passe à un hard rock "instruit", dont il reprendra les codes sur l'album suivant. S'il ne fallait en choisir qu'un dans la discographie du groupe, par pitié, prenez celui-ci !

4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
World Wide Live (1985)
Les scorpions inventent le distributeur de tubes..




BONFIRE
Temple Of Lies (2018)
BONFIRE muscle son jeu.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Jon Bon Jovi (chant)
- Richie Sambora (guitare, chant)
- Alec John Such (basse, chant)
- David Bryan (claviers, chant)
- Tico Torres (batterie)


1. I Believe
2. Keep The Faith
3. I'll Sleep When I'm Dead
4. In These Arms
5. Bed Of Roses
6. If I Was Your Mother
7. Dry Country
8. Woman In Love
9. Fear
10. I Want You
11. Blame It On The Love Of Rock & Roll
12. Little Bit Of Soul



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod