Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  B.O FILM/SERIE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2011 Ukulele Songs

B.O FILMS/SERIES

2007 2 Into The Wild
2021 Flag Day (Ost)
 

2011 Ukulele Songs
 

- Membre : Temple Of The Dog, Pearl Jam
- Style + Membre : Glen Hansard

Eddie VEDDER - Flag Day (ost) (2021)
Par GEGERS le 26 Novembre 2021          Consultée 531 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Sans être un inconditionnel de la carrière de Sean Penn, j’attribue au bonhomme deux de mes plus grandes émotions cinématographiques (il faut dire qu’en matière de septième art, je suis aisément émotif). La première en tant qu’interprète, incroyable qu’il fût dans le Mystic River de Clint Eastwood. La seconde comme réalisateur, impérial derrière la caméra pour le chef-d’œuvre Into The Wild dont les images autant que la bande-son résonnent avec une puissance intacte à chaque nouveau visionnage. Flag Day, son dernier long métrage en date, inclus dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2021, n’est peut-être pas son film le plus réussi. Œuvrant devant et derrière la caméra, Sean Penn dirige et donne la réplique à sa fille Dylan, transcrivant pour le cinéma la véritable histoire de l’escroc et faux-monnayeur américain John Vogel. Ce qui compte ici n’est pas tant la vie de criminel que cette admiration vaine vécue par une fille souffrant de l’absence de ce père aimant autant qu’absent, au lourd secret. Il y a là une réflexion sur la trahison des pères, sur la recherche de sens, et le sentiment d’un léger gâchis alors que la narration, finalement prétexte, prend le pas sur le symbolisme pour offrir un résultat intéressant, mais somme toute conventionnel dans sa mise en œuvre.

Tout autant que le film n’est pas une œuvre magistrale, sa bande originale n’est pas une réussite exceptionnelle. Pour la mise en son, Sean Penn a de nouveau fait appel à son ami Eddie Vedder (PEARL JAM), auteur de la formidable BO du film Into The Wild. Il faut dire qu’il y a dans la musique de cet artiste une puissance authentique, une sorte de ruralité tourmentée, qui donne de l’ampleur aux ambiances et paysages nord-américains. Pour l’épauler, l’Irlandais Glen Hansard, dont nous ne tarissons pas d’éloges en ces pages, vient apporter son talent d’auteur et d’interprète, générant très souvent des émotions intenses. A eux-deux, ils apportent huit chansons qui constituent l’essentiel de cette BO, à laquelle s’ajoute une reprise du morceau « Drive » de R.E.M. ainsi que quatre nouvelles compositions signées Cat POWER, dont le folk dépouillé connaît un beau succès aux USA depuis le milieu des années 90.

Malgré le prestige de tout ce petit monde, on écoute cette BO sans que, à quelque moment que ce soit, on se sente impliqué dans cette affaire ou de nouveau propulsé dans l’univers, somme toute passe-partout, du film. Il y a du charme, bien sûr, dans « My Father’s Daughter », chanson introductive qui poursuit dans la veine du lien père/fille puisque le morceau est interprété par Olivia Vedder, fille de son père. Le morceau est minimaliste, et reste charmant dans sa mise en œuvre. Pour trouver les morceaux les plus réussis, il faut néanmoins chercher du côté de Glen Hansard. En duo avec sieur Vedder, il propose « Tender Mercies », se faisant tout d’abord crooner sur un piano désabusé, proposant une montée en intensité et une explosion finale qui font de ce duo une splendeur. Un morceau expansif mais parfaitement maîtrisé de bout en bout, et des ambiances à la fois révoltées et désabusées que l’on retrouve sur « As You Did Before », cette fois porté par Glen Hansard seul et dont les ambiances résolument intimistes rappellent les travaux habituels de l’artiste.

La BO s’appesantit néanmoins parfois et se perd dans une contemplation ennuyeuse, certains morceaux tels que « Rather Be Home », « Wave » ou « I Will Follow », interludes sans réel intérêt, nous laissent circonspects. On retient ainsi essentiellement quelques pièces folk de qualité, à l’image de « I Think Of Angels », titre d’une pureté bouleversante signé Cat Power. Ce sera tout, et on se retrouve ainsi à retenir 3/4 morceaux réellement convaincants sur cette BO dont la qualité n’est pas égale à la somme des talents qui l’ont créée. Pour le plaisir d’entendre les voix entremêlées de Glen Hansard et Eddie Vedder, pour la sincérité de Cat Power, les amateurs de folk roots pourront jeter une oreille. Un film et un BO sympathiques, mais loin d’être impérissables.

2,5/5

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


The FALLEN BIRDS
The Fallen Birds (2018)
Spleen celtique.




Saoirse MHOR
Ghosts Of Tomorrow (2017)
Folk pour petits et grands bonheurs


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. My Father’s Daughter
2. 2. Flag Day
3. I Think Of Angels
4. Tender Mercies
5. Rather Be Home
6. I Am A Map
7. As You Did Before
8. There’s A Girl
9. I’ll Be Waiting
10. I Will Follow
11. Wave
12. Drive
13. Dream



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod