Recherche avancée       Liste groupes



      
ACID HOUSE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Phuture, Squarepusher, Luke Vibert , Ceephax, Bogdan Raczynski
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Aphex Twin
 

 Communauté Aphex Twin (676)
 Label Rephlex (625)

AFX - Analogue Bubblebath (1991)
Par SASKATCHEWAN le 4 Décembre 2007          Consultée 2849 fois

Gentils lecteurs, préparez-vous à entrer dans le monde du curieux et de l’incertain. Car c’est des débuts de l’énigmatique Richard D. James alias Aphex Twin ou AFX dont je vais vous entretenir dans la présente chronique. Tout d’abord, quelques faits : le tout jeune Richard, comprenez 20 ans en 1991, sort son tout premier EP Analogue Bubblebath chez Mighty Force Records, obscur label de Cornouailles. Cependant ledit EP obtient un certain succès dans les limites de son milieu underground, notamment grâce à la promotion de la radio pirate londonienne Kiss FM. Toutefois, avant de disséquer la musique que nous propose cet Analogue Bubblebath, un petit point sur la série éponyme s’impose :

- Analogue Bubblebath sort en Septembre 1991 et bien que la version originale soit aujourd'hui difficilement trouvable, la réédition de TVT Records permet aux petits budgets de l’acquérir dans sa version CD.
- Analog Bubblebath Vol. 2 sort trois mois plus tard, en Décembre. La chose, éditée à 1000 exemplaires en Grande-Bretagne, demande quelques recherches assidues avant de pouvoir mettre la main dessus. A noter que dans un premier temps, les deux premiers opus de la série sont sortis sous le pseudo d'APHEX TWIN.
- Analogue Bubblebath 3, contrairement à ses 2 prédécesseurs, a plutôt la longueur d’un LP, dans sa réédition CD en tout cas. Sorti en Février 1993, il a été plusieurs fois réédité depuis.
- Analogue Bubblebath 4 est un EP sorti en Août 1994, aisément trouvable encore aujourd’hui.
- Analogue Bubblebath 5, ou le vieux serpent de mer. Ce cinquième opus serait un LP préparé par le label Rephlex en 1995, qui aurait lancé quelques pressages de test avant d’être interrompu par un Richard D. James qui trouvait que ce dernier disque IDM ne cadrait pas avec le reste de la série. Reste que quelques chanceux auraient reçu gratuitement des exemplaires de l’Analogue Bubblebath 5 pour la sortie du 10e opus de la série Analord du même AFX.

On comprend mieux cette annulation de dernière minute quand on sait que la série des Analogue Bubblebath est presque toute entière dévouée à l’Acid House, sous-genre de la House populaire (tout est relatif) au début des années 90 aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, caractérisée par l'utilisation d'une boîte à rythme et d'un synthé/séquenceur (TR-606 et TB-303) aux possibilités sommaires. Le tempo est modéré, les morceaux sont souvent mélodieux, au contraire de l'Acid Techno qui est plus rythmée, plus agressive.
Le premier titre éponyme fait figure de cas d'école pour ceux qui distingueraient mal les propriétés de l'Acid House, avec toutefois un petit côté Ambient trompeur. On reconnaît le schéma typique qui fera le succès d’Aphex Twin sur le Selected Ambient Works 85-92 : des sons aqueux avec l’impression de parler à des dauphins sous acides, quelques réminiscences Techno et des mélodies entêtantes pour faire de beaux rêves.

Cependant, comme c’est le cas pour de nombreux EP du maître de la Braindance, une forte impression de fourre-tout se dégage de l’ensemble. Si Isopropophlex reste dans la continuité du premier titre avec néanmoins quelques sonorités un peu plus « dures », Entrance To Exit nous fait littéralement changer de monde. Et pour cause, apparaît ici pour la première et dernière fois un invité surprise : Tom Middleton alias Schizophrenia. Notre invité, complètement anonyme à l’époque, deviendra par la suite un nom assez important de l’Ambient Techno anglaise. Pour l’heure il se contente d’être complice d’un des pires morceaux d’AFX qu’il m’ait été donné d’écouter, avec dans l’ordre d’apparition des samples de sirène (comme je déteste les samples de sirène), une voix modifiée au vocodeur digne d’un animateur de Rave Party et surtout un rythme Trance répétitif pour un titre assez imbuvable selon moi. AFX2 fait lui aussi dans la répétition, avec toutefois quelques éléments sonores qui laisse entrevoir ce que deviendra Aphex Twin à partir de l’album I Care Because You Do.

Pour le féru d’histoire des musiques électroniques, pour le fan pur et dur de Richard D. James et pour votre étagère de collectionneur maniaque (je persiste à penser que les trois sont plus ou moins liés), ce CD revêt un intérêt certain. Toutefois, qualitativement, cet EP reste bien médiocre quand on le compare aux opus suivants de la série ou même aux premiers travaux de AFX sous les pseudos d’Aphex Twin et de Polygon Window cette fois.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


The BLOODY BEETROOTS
Best Of... Remixes (2011)
Pour un réveil en douceur...




Frank RIGGIO
Anamorphose (2008)
Album addictif


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Richard D. 'afx' James (tout)
- Tom 'schizophrenia' Middleton (invité)


1. Analogue Bubblebath
2. Isopropophlex
3. Entrance To Exit
4. Afx2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod