Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FISHBACH - Avec Les Yeux (2022)
Par WALTERSMOKE le 23 Avril 2022          Consultée 294 fois

Les coups de coeur en musique posent bien souvent problème. En effet, ils ont beau être formidables et faire plaisir à court terme (au moins), ils génèrent d’autant plus d’attente et de frustration, surtout si l’artiste responsable d’un tel album en donne une suite. Dans le pire des cas, on est déçu mais on essaie de se voiler la face, de se dire que c’est pas si moche, qu’il faut du temps pour réellement apprécier l’oeuvre. La plupart du temps, tant de tergiversations ne servent à rien tant les faits sont têtus.

Application de l’étude de cas à FISHBACH : est-ce que son second opus, Avec les yeux, sera à la hauteur ? Le précédent album, À ta merci, montrait une chanteuse originale et nostalgique à la fois, invoquant les mânes des années 80 pour un résultat aussi déconcertant que rafraîchissant : bien que gardant un pied dans le passé, la musique de FISHBACH parvenait à convaincre et à nous faire dire Vindieu, que c’est bon! Cinq (!) ans plus tard, quid ? Je dirais bien qu’on prend les mêmes et qu’on recommence. Déjà, c’est faux en ce qui concerne les musiciens ici présents, et ensuite dire ça, c’est affirmer que Garou et Sabaton c’est tout pareil juste parce qu’il y a des guitares des deux côtés.

On peut quand même admettre une chose : Avec les yeux réaffirme le précarré de FISHBACH, et pas qu’un peu. Même voix grave, mêmes gimmicks et tendances aux paroles bizarres de temps à autres ("Téléportation", "Masque d’or"). La manière de s’en servir diffère quelque peu, de manière plus ou moins pondérée. Autrement dit, FISHBACH se distingue toujours autant rien qu’au chant, alors que la musique semble ici plus tendre vers un quilt musical tantôt funky ("Masque d’or"), tantôt clairement rock ("Tu es en vie") - rappelons à toutes fins utiles que FISHBACH est de base une métalleuse.

Hélas, trois fois hélas, l’attente au tournant a débouché sur une déception.

Relative, quand même. Disons que "Dans un fou rire", aux paroles sombres (qui a dit Farmer-core ?) est une ouverture pas forcément des mieux pensées, en tout cas du point de vue structurel, et surtout intéresse sans provoquer un engouement particulier. "Masque d’or" est déjà plus convaincant en plus d’être excellent pour se trémousser dessus, et reste avant tout LE morceau que l’on retiendra ici ; pour autant, il est loin d’être impérissable. Autre élément, et pas des moindres, qui aurait pu frapper fort, la sortie de la zone de confort. Ici, FISHBACH frappe très fort avec "De l’instinct", purement non-électronique et rappelant surtout une forme de variété française au rythme rapide et tirant plus vers les années 70 ; mais si ça ne suffit pas pour choquer, alors je vous présente "Quitter la ville", soit une ballade acoustique ! Oui oui, acoustique, avec une gratte débranchée ! Rien que pour oser un tel interlude, on ne pourra jamais accuser la chanteuse de sur-place, même si un tel geste n’est pas à saluer intrinsèquement.

Ce n’est pas rien de dire qu’Avec les yeux yeux a déçu. Mais c’est une belle déception : FISHBACH a évolué, sans se 'mettre à la page' (comprendre : se compromettre dans le moule musical actuel), et au moins tente des choses tout en gardant son identité. C’est pour ça que le 3 infligé à son dernier-né est à prendre comme un encouragement plus qu’une sanction.

Par contre, s’il faut attendre 2027, je vais gueuler.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


David BYRNE & ST.VINCENT
Brass Tactics (2013)
Toujours plus de grande musique




CHRISTOPHE
Intime (2014)
Une guitare, un piano, une voix... et c'est tout


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Fishbach (chant, un peu de tout)
- Arthur Azara (guitares, claviers)
- Roman Rappak (guitare, basse)
- Michael Declerck (guitare, basse, claviers)
- Simon Saymon Roger (batterie)
- Thomas Clairice (basse sur 1 et 4)
- Louis Delorme (batterie sur 1 et 4)
- Fred Leclercq (guitare solo sur 4)
- Visage Pâle (synthés sur 4)
- Léon Phat (saxophone sur 5)


1. Dans Un Fou Rire
2. De L'instinct
3. Masque D'or
4. Nocturne
5. Tu Es En Vie
6. Quitter La Ville
7. La Foudre
8. Téléportation
9. Démodé
10. Presque Beau
11. Arabesques



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod