Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Chairlift

Caroline POLACHEK - Desire, I Want To Turn Into You (2023)
Par WALTERSMOKE le 24 Mai 2023          Consultée 1029 fois

On devrait apprendre à compter en base 12. Tellement plus pratique, notamment pour les divisions. Imaginez à quel point il serait plus simple de prendre un tiers de lait, un sixième de kilo de farine, et ainsi de suite... Mais non, il a fallu qu’on ait 10 doigts [1], et que paresse oblige, on compte à partir de là. Après, bon, ce qui est fait est fait.

Pourquoi pareille interrogation ? C’est l’une des premières choses venues à l’esprit en écoutant Desire, I want to turn into you, le dernier album en date de Caroline POLACHEK. De manière étendue, cet opus possède des proportions que l’on peut estimer parfaites : 12 chansons, 45 minutes. Plus de chansons, c’est plus de chances de ne rien retenir ; plus long, et on peut déboucher sur des morceaux trop longs pour rien. Pour autant, hors de question d’accueillir Desire (oui on raccourcit) les bras ouverts : on ne se souvient que trop bien de la semi-déception Pang (2019), avec des morceaux peu aboutis et trop oubliables.

Alors, avait-on encore raison d’y croire ? Franchement, oui ! L’association avec les trublions du label PC Music a finalement bien profité à POLACHEK, qui sort un album bien plus rafraîchissant et abouti. Tout au long de Desire, POLACHEK déploie une écriture suffisamment catchy sans être putassière, le tout servi par une production moderne et clinquante, qui pourtant n’use et n'abuse en rien de gimmicks ou de clichés qui pourraient pourtant capter l’attention des masses. Bon, certes, rien d’étonnant là-dedans pour ceux qui ont le privilège d’avoir écouté Something (2012) de Chairlift, l’ex-groupe de la chanteuse, mais justement, quel plaisir de la voir au sommet du songwriting !

Tout au long des 12 pistes, Desire fait danser, surprend, et mieux, innove, le tout en même temps. "I Believe" se pose en exemple concret, avec comme seul défaut ses paroles, à la rigueur. Même un morceau aussi 'hors-sujet' que "Butterfly Net", car éloigné de l’hyperpop à la PC Music, offre une respiration qui aère le tout ; un morceau qui rend un peu inutile "Hopedrunk Everlasting", le maillon faible du groupe qui arrive pourtant à rappeler le talent de POLACHEK à proposer une palette de genres qu’elle saurait maitriser.

En fin de compte, Desire ressemble surtout à une chaine de montagnes, dont l’altitude la plus basse reste bien élevée ; alors, que dire de ses sommets ? "Bunny is a Rider", "Sunset", "I Believe"... autant de morceaux écrits par une femme capable de réinventer la roue pop, et je pèse mes mots. Surtout, il n’y a rien d’énervant ou de facile, à part peut-être le trio avec Grimes et Dido, "Fly to you" - et encore, personnellement, j’en suis friand. Il manque ceci étant une chose : un vrai grand tube. "So Hot you're hurting my Feelings" pouvait en être un, mais son côté « formulaic » l’a rendu peu marquant au final ; ici, il ne manque pas grand-chose pour y faire. Ce n’est qu’une question de temps cependant, temps qu’on lui consacrera avec grand plaisir pour le coup.

[1] : bon, après, les Mayas n'avaient pas 60 doigts, mais baste

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Sara BAREILLES
Kaleidoscope Heart (2010)
Un sommet majeur du XXIe siècle musical




Sara BAREILLES
Live From Gravity Tour (2009)
Un live acoustique. mais c'est bien quand même.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Welcome To My Island
2. Pretty In Possible
3. Bunny Is A Rider
4. Sunset
5. Crude Drawing Of An Angel
6. I Believe
7. Fly To You
8. Blood And Butter
9. Hopedrunk Everasking
10. Butterfly Net
11. Smoke
12. Billions



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod