Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SOFT CELL - Happiness Not Included (2022)
Par WALTERSMOKE le 31 Mai 2022          Consultée 544 fois

Des groupes qui s’en vont et qui reviennent, c’est tellement monnaie courante que ça ne vaut absolument rien de faire semblant de s’en étonner. Mais des groupes qui s’arrêtent et reviennent comme SOFT CELL, c’est déjà plus rare. En effet, le duo de new-wave/synthpop, au faîte de sa gloire dans la première moitié des années 80, s’était arrêté en 1984, avant de revenir par la petite porte et un Cruelty without Beauty de faible facture en 2002. Et ensuite ? Ensuite, plus rien, au moins en terme de sorties inédites. Jusqu’en 2018 où Marc Almond et David Ball se retrouvant encore une fois se décident finalement à sortir du bois, avec Happiness not Included. Sans aucune surprise, ce 5ème ou 6ème album, 20 ans après le dernier effort duo, est unanimement salué, et l’on se gargarise du retour de SOFT CELL, groupe culte s’il en est.

Dans les faits, est-ce un retour réussi ?

Tout dépend de nos exigences et de la qualité intrinsèque de ce qu’on nous propose. Dans le cas de Happiness not Included, une seule écoute suffit d’emblée à ne pas en faire le pire album de SOFT CELL. Déjà, Cruelty without Beauty reste avant tout un sacré plantage difficile à égaler ; ensuite, retrouver un Marc Almond toujours aussi magnétique, notamment lorsqu’on n’a pas suivi sa carrière solo, injecter toujours autant de paroles vénéneuses sur les rythmiques froides et cyniques de Dave Ball est fort appréciable. Malgré le poids de l’âge et l’évolution technologique, il est même perturbant de réaliser à quel point SOFT CELL fait du SOFT CELL. Je sais, c’est con dit comme ça, mais pensez-y un instant : parmi les groupes de new-wave, ou plus généralement de pop, qui sont revenus 20-30 ans après leur heure de gloire, combien ont gardé leur identité à proprement parler ?

Les écoutes successives le confirment : Happiness not Included est un bon album de synthpop, et un bon album de SOFT CELL. Les sonorités électro et techno sont bien assimilées, dès "Happy Happy Happy", l’ouverture de l’album. En fait, on dirait du PET SHOP BOYS mais en plus sombre et au chant plus singulier. Je ne dis pas cela par hasard : plus loin, c’est avec le fameux duo que SOFT CELL enregistre "Purple Zone", une chanson qui pour le coup nous sort un peu du reste tant elle paraît lumineuse. Est-elle mauvaise pour autant ? Pas vraiment, ne serait-ce que par la voix d’Almond ; sans rire, ce type pourrait réciter en rythme la recette du kouign-amann que ça serait plus qu’agréable à écouter. En fait, Happiness not Included pèche par des longueurs disséminées ça et là, mineures mais bien présentes : le final "New Eden", en plus d’être lénifiant, est 2 minutes trop long. Si le dynamique "Nighthawks" convainc malgré un refrain tarte, il s’étale lui aussi un peu trop. Du reste, il faut faire son marché : personnellement, "Polaroid" et "Bruises on my Illusions" font le café, de même que la nonchalance décadente de "I’m not a friend of God".

Exagérer le retour d’un groupe culte est forcément un mauvais calcul, surtout en 2022. SOFT CELL était, comme tant d’autres, attendu au tournant, tout en étant adulé par des mélomanes déjà convaincus - ce qui est problématique, mais ceci est un autre débat. Résultat des courses ? On n’ira pas jusqu’à le mettre au niveau des opus des années 80, mais tout de même, quelle réussite, quelle performance ! Almond et Ball ont tellement réussi leur retour qu’on en redemande. Et qu’on est prêt à les suivre de nouveau.

Et ça, c’est beau.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


The B-52'S
Wild Planet (1980)
Plus court, plus tubesque




KOTO
Masterpieces (1989)
LE F.U.T.U.R.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Marc Almond (chant, guitares)
- Dave Ball (claviers, synthés, choeurs)
- +
- Gary Barnacle (saxophones, flutes)
- Louise Marshall (choeurs)
- Bryan Chambers (choeurs)
- Simone King (choeurs)
- Frederick Larsen (guitare sur 6)
- Martin Mccarrick (violoncelle sur 10)
- Kimberlee Mccarrick (violon sur 10)


1. Happy Happy Happy
2. Polaroid
3. Bruises On My Illusions
4. Purple Zone
5. Heart Like Chernobyl
6. Light Sleepers
7. Happiness Not Included
8. Nostalgia Machine
9. Nighthawks
10. I'm Not A Friend Of God
11. Tranquiliser
12. New Eden



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod