Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


ALBUMS STUDIO

2020 Süeür

SINGLES

2020 Bad
2022 Faille

SÜEÜR - Faille (2022)
Par K-ZEN le 7 Juin 2022          Consultée 183 fois

C’est la nuit. Bien sûr. CLN. Comme le veut la formule à présent consacrée.

Un pied adossé contre un mur. Une tête sortant d’une ouverture murale. Un corps vêtu d’une blouse blanche, sans doute un professeur, un scientifique, quelque chose comme ça. Furtif coup d’œil à gauche, puis à droite. Le rêve pour les gens qui ne peuvent le vivre. Un volontaire pour une expérience.

Notre client boit un breuvage étrange dans lequel une capsule colorée a été diluée. Il est coiffé d’un casque par notre professeur. Sur les écrans, les images commencent à défiler. Des pieds sur des plages, des plages pleines de pieds, des maillots de bain, des bains. Visions idylliques. Des rêves ? Vraiment ? Plutôt des souvenirs peut-être, à vendre, à implanter dans des cerveaux vides, malades, en quête d’émotions perdues.

Dans le même temps, les premiers synthés arrivent. Ainsi que les mots initiaux. Comme de coutume, assez tranchants.

J’aiguise la vie, c’est un couteau. T’esquives l’ami sur un coup de traître. Jamais mis de coup dans le dos. Excuse-moi chien, c’est un coup de maître. (Ce sont ce que mes oreilles retranscrivent bien sûr, l’astérisque est absent physiquement mais bel et bien là…) Le prof donne sa substance, sa drogue à un jeune homme – qui n’est autre que Théo CHOLBI, chanteur et parolier de SÜEÜR, ayant lancé les hostilités – dans un souci de partage au plus grand nombre.

Partage tes coutumes, remets ton costume, moi je sors la plume. Et si tu m’allumes, je sors le marteau, je tape sur ton enclume. Mouais. Certaines lignes arborant ce style peuplaient « MTM (Sur Ma Vie) », incroyable tube illuminant le premier album publié par SÜEÜR, mais elle semble comme forcée ici, maladroite, presque gênante. Ou trop facile.

La scène-cadre se déroule dans une boîte de nuit, loin d’être sordide, plutôt classe, rideaux épais, salle immense, cosy. Notre héros rencontre une jeune fille, qu’il arrive à ramener dans sa voiture, au prix d’un baratin digne de celui de Poupon dans Le Deuxième Souffle. Va-t-il se passer la scène ornant cette fameuse pochette initiale ?… Elle a des faux airs de Bérénice Bejo, cette fille. Elle est canon. Je vous présente Noée Abita, récemment nommée aux César 2022 dans la catégorie meilleure espoir féminin.

Je ne crois pas qu’il faille faire marche arrière. Bien sûr que non, néanmoins… Peut-être ralentir. Avant le virage.

Ou continuer de rouler à tombeau ouvert. En picolant. Jusqu’à être pris en chasse par les flics. Une dispute éclate. La fille exige le volant, fracasse la tête de CHOLBI contre la fenêtre. Puis elle commence à raconter des bobards à l’agent : son petit ami a trop bu et s’est battu contre 5 mecs. Il s’est même vomi dessus… C’est vraisemblable, la fille est jolie et le racolage de qualité. Ça passe crème. Je vous laisse repartir, d’accord ? Vous dépassez pas les cinquante, et si ça va pas, vous vous arrêtez sur le côté.... Allez, merci monsieur l’agent.

Tout redevient calme. Elle lui caresse tendrement le visage avant de s’éclipser. Il s’éveillera bientôt au siège conducteur, comme s’il ne s’était rien passé. Sur la banquette arrière, l’étrange substance s’est déversée, produisant des volutes colorées et étranges.

Tout cela est-il réellement arrivé ? Ne se l’est-il pas imaginé dans sa voiture, une fois les vapeurs de rêves libérées ? A moins qu’il n’ait lui-même aucune existence véritable, simple matérialisation d’une vie jamais vécue. Quelle est la véritable histoire ? Quelle est la symbolique derrière tout ça ?

Côté musique, alors ? On note un refrain restant de qualité, même si l’instru est de moins bonne tenue, un peu décevante, où l’on distingue moins cet aspect rock, ces basses qui nous avaient interpelés. La gravité, la profondeur véhiculée par un titre comme « Peut-Être », la nostalgie, l’introspection derrière cet aspect sale gosse ont quelque peu disparu. Beaucoup d’effets résident dans la voix, un peu trop peut-être. Y-a-t’il eu un changement dans le line-up ? SÜEÜR serait-il devenu mainstream ? D’après les informations que j’aurais trouvé sur Internet, CHOLBI serait désormais seul aux commandes.

Ce n’est sans doute pas la sortie de l’année, j’en conviens. Mais je suis ce(s) mec(s) maintenant, depuis leur consistant premier album, et pour l’aspect historique, complétiste, voire purement pratique, je me devais d’en causer.

Si tu n’as pas de faille, par où passe ta lumière?. T’inquiète pas, mec. L’erreur est humaine, comme l’est le droit à l’excès : suivre le chemin pavé de peurs jusqu’à l’extase, ralentir ensuite et apprendre via l’erreur, la chance ou la fatalité.

Cependant, attention : de 4, nous voici à présent à 2. Gare à la prochaine sortie, aux séquences et aux pentes descendantes.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par K-ZEN :


ANGUISH [INTL]
Anguish (2018)
Le frisson de l'angoisse




SÜEÜR
Süeür (2020)
Musique urbaine, rap, punk, basse, animalité


Marquez et partagez





 
   K-ZEN

 
  N/A



- Théo Cholbi (flow, textes)
- Prinzly (prod)
- Sabbej (prod)


1. Faille



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod