Recherche avancée       Liste groupes



      
POP PROGRESSIVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Angelo Branduardi

Cat STEVENS - Foreigner (1973)
Par GEGERS le 23 Octobre 2010          Consultée 2327 fois

Après le succès de Catch Bull at Four, Cat STEVENS est désorienté. En plein questionnement religieux (l'artiste est de plus en plus attiré par les spiritualités orientales), il décide de reprendre le contrôle total de sa musique en s'éloignant de ceux qui l'influencent et en s'établissant pour un temps en Jamaïque où, aidé de ses musiciens, il composera ce Foreigner, septième album d'une carrière fructueuse.

Foreigner sera donc l'album du changement. Changement visuel, puisque pour la première fois le visage de Cat STEVENS apparaît sur la pochette d'un de ses albums, en lieu et place de ses peintures sur les précédents opus. Souhaitant s'imposer à nouveau comme seul patron de sa musique, le chanteur se fait également producteur. Mais surtout, le changement s'effectue au niveau du style. S'éloignant de la pop-folk acoustique des débuts, Cat décide de voir grand et de faire preuve d'une véritable ambition. En effet, ce sont ici les choeurs, les cuivres, les pianos et synthétiseurs qui prennent le pouvoir, transformant la musique de l'artiste en un pop grandiloquante et pompeuse.

Symbole de cette évolution musicale : la « Foreigner Suite », pièce musicale de 18 minutes qui remplit à elle-seule la face A de l'album. Inspiré par les groupes progressifs de l'époque, ce morceau constitue sans doute le magnum opus de Cat STEVENS. Découpée en plusieurs mouvements cette mini-symphonie à tiroirs trouve néanmoins une cohérence grâce à la répétition de plusieurs thèmes accrocheurs. Vocalement, le bonhomme est en forme et mène de front, à la manière d'un chef d'orchestre, les ambiances distillées. Tantôt joyeuses et naïves, tantôt plus sombres et introspectives, elles montrent un artiste multi-facettes maîtrisant parfaitement son art. Les longs passages instrumentaux, faisant la part belle au piano et aux cuivres, le tout soutenu par d'imposants chœurs féminins, témoignent des immenses talents de compositeur de l'artiste. L'amour et le goût de la liberté sont évidemment les thèmes centraux de cette suite, qui offre à la guitare un espace d'expression plus conséquent en fin de morceau. Et si le son des claviers a eu du mal à passer l'épreuve du temps, on ne peut que rester admiratif devant cette œuvre d'une intensité et d'une beauté rares.

Naturellement, la face B de l'opus peine à tenir la comparaison. Offrant toujours une place de choix aux synthétiseurs et au piano, celle-ci se révèle pourtant honorable. Si « The hurt » est un titre assez classique et dans le plus pur style STEVENS, la ballade écorchée « How many times » vient cueillir l'auditeur à froid. L'amour déchu est au centre de ce titre piano/voix riche en émotion qui s'impose comme la plus belle réussite de cette deuxième partie d'album. Ce n'est qu'en fin d'album, sur la plus légère « 100 I dream », que les guitares font à nouveau leur véritable apparition et permettent d'établir un lien avec le passé musical de l'artiste, pour un résultat agréable sans être impérissable.

Malgré un succès commercial conséquent, la sortie de Foreigner ne sera suivie d'aucune tournée et l'album ne connaîtra pas le succès critique qu'il était en droit d'espérer, ne serait-ce que pour ce chef-d'œuvre que constitue « Foreigner Suite ». Un changement d'air néanmoins salvateur pour Cat STEVENS, qui ne tardera pas à revenir avec le surprenant Buddha & the Chocolate Box.

A lire aussi en POP par GEGERS :


Cat STEVENS
Majikat (1976)
Irrésistiblement live




EELS
Daisies Of The Galaxy (2000)
Le joli blues de Mr. E


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Cat Stevens (chant, claviers, basse, guitar)
- Jean Roussel (piano électrique, arrangements)
- Phil Upchurch (guitares, guitare électrique)
- Bernard Purdie (batterie)
- Gerry Conway (batterie, percussions)
- Paul Martinez (basse)
- Herbie Flowers (basse)
- Barbara Massey (chœurs)
- Tasha Thomas (choeurs)
- Patti Austin (choeurs)


1. Foreigner Suite
2. The Hurt
3. How Many Times
4. Later
5. 100 I Dream



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod