Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Babet
 

 Site Officiel (310)

Olivia RUIZ - J'aime Pas L'amour (2003)
Par MARCO STIVELL le 28 Août 2010          Consultée 2035 fois

Olivia RUIZ est, comme l'on s'en souvient, l'une des participantes de la première saison de la Star Academy, la célèbre émission de télé-réalité française dont la diffusion aura battu des records d'audience essentiellement durant la première moitié des années 2000. Olivia n'était cependant pas arrivée en finale mais avait déjà un potentiel intéressant qui, au contraire de nombreux autres prétendants à ce titre d'étoile, lui aura permis de se lancer dans une aventure solo et de réussir, bien que l'explosion à l'échelle nationale ne se produira réellement qu'avec son deuxième album.

Pour l'heure, ce premier essai savoureusement intutilé J'Aime Pas l'Amour nous permet de retrouver une jeune artiste en bonne forme et faisant déjà preuve d'un certain caractère, avec des chansons très différentes dans le ton mais assez représentatives. C'est un peu comme si Olivia, bien qu'ayant participé à l'écriture de ce disque de manière minime (elle n'a fait que co-écrire "La Dispute"), prenait sa revanche par rapport au célèbre télé-crochet qui ne lui aura permis de se lancer qu'à demi. Certains disent même qu'elle avait nettement plus de talent que JENIFER, la vraie gagnante, un pas que je n'oserais pas à franchir, appréciant les deux chanteuses.

Il faut au moins reconnaître que l'univers d'Olivia a de quoi séduire et se trouve bien souvent aux antipodes de la gentille variété de son ex-collègue staracadémicienne. La preuve avec une fusion de chansons rock puissantes et d'autres bien aiguisées, même si plus calmes. On commence avec "Qui Sommes Nous ?" emmené par l'accordéon de Roland ROMANELLI, un accompagnateur de longue date de Jean-Jacques GOLDMAN (ce dernier n'obtenant d'ailleurs pas la moindre parcelle d'admiration de la part de la jeune demoiselle), qui avec l'arrangement de scie musicale donne une atmosphère très "parisienne" à cette chanson, ce qui est amusant pour une pure native du sud (elle est du département de l'Aude). Dans la même lignée, on placera "Le Tango du Qui" lequel est, je vous le donne en mille, un... tango ! Bien rythmé toutefois, avec une base de subassophone (même famille que le tuba) et des séquences parlées, ce titre se révèle plutôt sympathique, entraînant et léger ce qu'il faut. Le meilleur reste sans doute "Les Vieux Amoureux" qui contient des arrangements un peu plus proche de la pop et ressemblerait presque à un slow, avec un accordéon qui n'est pas sans rappeler les chansons les plus délicates de RENAUD.

La facette la plus intéressante du disque est cependant à retrouver du côté de ce qui reste. En premier lieu il y a, même si ce n'est pas forcément la meilleure, la chanson qui donne son titre à l'album, oeuvre de la chanteuse JULIETTE, et qui fait office de tube, partagé entre ce côté "vieille France" et un savoureux décollage punk au moment du refrain. Titre réussi, malgré un saxophone peut-être trop timide, chose qui sera corrigée en live. En tête de liste, et dans la même galerie "tubes potentiels", les chansons comme "De l'Air", très pop bien appuyé par les choeurs, et "La Dispute" s'imposent comme étant les meilleures. Cette dernière en particulier, qui relate le genre de situation difficile dans une vie de couple de manière humoristique, ne manquera pas de passer pour une référence (merci Olivia pour le coup du "despote bien roulé" - en parlant d'elle-même bien sûr -, à mourir de rire !).

C'est encore dans un autre registre qu'Olivia excelle, du moins en tant qu'interprète, alors même que les chansons sont excellentes : celui de la tendresse. Cela concerne trois morceaux en particulier, à savoir "Pas Si Vieille", la très belle valse-ballade "Petite Fable", ainsi que "De Toi à Moi". Très particulière, cette dernière relate un moment de pure grâce, celui qui précède ce que l'on appelle "l'acte d'amour", de manière très poétique, avec pour musique des bruits qui soulignent la sensation de plaisir, des sonorités de claviers et de guitare envoûtantes. Magnifique. Pour finir, un peu plus de nuances entre ce doux piano et les intonations d'Olivia sur "L'Absente", encore un superbe morceau. Pour finir, ou presque... car après un petit silence, Olivia et son père Didier nous offrent une version guitare-chant de "Malagueña", chanson folklorique espagnole très agréable.

J'Aime Pas l'Amour marque ainsi un véritable départ on ne peut plus inespéré niveau qualité, le genre que beaucoup aimeraient avoir à leur actif. Dans le pasage français d'alors qui voit naître pas mal de jeunes chanteuses qui déclencheront aussi bien les passions que les anti-passions, que l'on s'appelle LORIE, DIAM'S ou bien Olivia RUIZ, c'est surtout cette dernière qui remportera les faveurs d'un certain public de plus en plus important, avec cet alliage pop-rock/chanson populaire au sens rétro. Il faut dire que ce disque en contient des chansons de très bonne facture, peut-être pas évidentes au départ, ni aussi séduisantes que celles de La Femme Chocolat surtout si l'on a (comme moi) abordé l'oeuvre d'Olivia par ce dernier. Cette chanteuse avec sa voix parfois typée petite fille devient rapidement attachante de même que la plupart de ses chansons des premières heures. Déjà une référence...

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Gilles SERVAT
La Douleur D'aimer (1985)
Spectacle totalement original




Johnny HALLYDAY
Johnny Hallyday Story - Palais Des Sports 76 (1976)
Dernier avec Rolling


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Olivia Ruiz (chant, choeurs, voix)
- Didier Blanc (chant, guitare, choeurs)
- Patrice Maktav (choeurs, voix)
- Yvonne Jones (choeurs)
- Ann Calvert (choeurs)
- Franck Montegari (batterie)
- Alexandre Goulec-bertrand (batterie)
- Iso Diop (guitares, guitare-synthé, claviers, basse, voix)
- Eric Kaija-guerrier (guitares)
- Alexandre Georges (guitares)
- Guy Marty (guitares)
- Olivier Daviaud (guitares)
- Christophe Charreire (claviers)
- Roland Romanelli (accordéon)
- Noël Assoolo (basse)
- Negrito (percussions)
- Jean-charles Viven (saxophone ténor)
- Raoul Lubo (trompette)
- Franck Georges (violoncelle)
- Denis Leonhardt (clarinettes)
- Simon Andrieux (subassophone)
- Pierre Payan (scie musicale)
- Manu Bachet (programmations)


1. Qui Sommes-nous ?
2. Enervé
3. Petite Fable
4. J'aime Pas L'amour
5. Pas Si Vieille
6. Le Tango Du Qui
7. De L'air
8. De Toi à Moi
9. La Dispute
10. Les Vieux Amoureux
11. L'absente
12. Malagueña (titre Caché)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod