Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The PRETTY RECKLESS - Light Me Up (2010)
Par MARCO STIVELL le 11 Février 2011          Consultée 1242 fois

Dans un monde exigeant et en perpétuel changement, la musique c'est le pouvoir, l'assurance même parfois, d'être efficace sans besoin d'un constant renouvellement. C'est ainsi, beaucoup de genres proposent des artistes qui ne feront pas avancer le schmilblick pour un sou et qui seront vite taxés du mot "inintéressant" pour ce simple fait. C'est un peu en cela que ce Light me Up, premier album du groupe The PRETTY RECKLESS, a eu un peu de chance d'être chroniqué par mes soins. Belle manière de se la péter, une fois n'est pas coutume...

La formule de ce énième nouveau groupe made in USA qui propose une musique rock pure et sans fioritures est, très justement (mais vous vous en doutiez), d'être un énième nouveau groupe made in USA qui propose une musique rock pure et sans fioritures. La différence par rapport aux autres, c'est qu'il compte dans ses rangs pour charmant protagoniste, ni plus ni moins qu'une actrice renommée. La blonde sulfureuse Taylor Momsen, alias Jenny "Little J" Humphrey dans la série Gossip Girl, car il s'agit bien d'elle, est à dix-sept ans la créatrice de ce combo qui, on pourrait s'en douter, mise beaucoup de son succès sur celui de l'actrice. Et encore, citons qu'elle n'a pas été retenue pour Hannah Montana. Quant à sa carrière remarquée de mannequin... Bref. A la base accompagnée d'amis qui ne faisaient, pour ainsi dire, pas vraiment l'affaire sur le plan technique, la native de Saint-Louis a fini par trouver des musiciens compétents. Après une petite série de singles publiés au cours de l'année 2010, c'est au tour de ce premier album complet de voir le jour en décembre.

En un paragraphe, vous avez toute la recette de ce qui gravite autour du nom The PRETTY RECKLESS. Une personnalité de feu, avec une frontwoman d'un grand charisme qui contrairement à ce que l'on pourrait croire, ne se limite pas à son physique (elle est une chanteuse somme toute honorable pour ce type de musique, sachant se faire virulente comme sensuelle) et des musiciens (très) compétents qui aideront à faire passer la pilule auprès des plus sceptiques, surtout ceux qui croient à une esbrouffe destinée à faire valoir une seule personne. La musique, quant à elle, c'est donc du bon rock des familles, non pas " 'n'roll" à la Elvis Presley, non pas alternatif, on lorgne ici plutôt du côté du "hard" gentil, pas celui d'AC/DC, on va dire une sorte de grunge pas trop "garagisé". Quelques guitares et une rythmique énervée, mais on est très loin des monstres du métal, ici tout sonne plus pop-variété-alternatif. On pense à du Sheryl Crow plus ou moins rentre-dedans notamment sur "Nothing Left to Lose" et "My Medicine", aux groupes de ska-punk sur "Miss Nothing", et Light me Up a contracté le syndrome de nombreux albums rock qui se terminent par un exercice ballade folk. Seul le single "Make me Wanna Die" se démarque en proposant un son vraiment heavy. Je mentais un peu en disant que tout se fait sans fioritures car beaucoup de groupes misent uniquement sur les guitares alors qu'ici la basse est très en avant et on a parfois droit à de sympathiques arrangements de cordes.

Là où, pour en revenir à mon propos de départ, les PRETTY RECKLESS font fort, c'est que parmi cette dizaine de chansons dont la plupart restent apparentées à du rock comme on en a entendu mille fois (surtout depuis Nirvana), aucune n'est dispensable et toutes arrivent à se hisser à un niveau tout à fait convenable sur le plan de l'efficacité, avec des mélodies qui font toujours mouche. Un couplet composé sur un parcours tellement connu qu'il en est devenu "banal" (jamais pour moi !), un refrain qui tue, la totalité des chansons contiennent au moins l'un de ces deux critères, quand elles n'ont pas les deux ("Just Tonight", coquine va !). Sans parler des sons, car cette grosse basse et une guitare parfois nuancée ne sauront trop passer inaperçues auprès des dignes amateurs de rock.

En gros une bonne expérience que ce Light me Up. The PRETTY RECKLESS propose une musique aussi surprenante qu'elle ne l'est pas. Comprendre que si ce genre a été entendu des milliers de fois, on se rend compte à quel point elle conserve une certaine fraîcheur et sa capacité à générer de bonnes chansons. Reste à voir concernant le groupe sur la longueur ce que cela donnera...

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


10,000 MANIACS
The Wishing Chair (1985)
Premier vrai album




LONE JUSTICE
Lone Justice (1985)
Avoir 20 ans en 1985 à Los Angeles.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Taylor Momsen (chant)
- Ben Phillips (guitares)
- Mark Damon (basse)
- Jamie Perkins (batterie)


1. My Medicine
2. Since You're Gone
3. Make Me Wanna Die
4. Light Me Up
5. Just Tonight
6. Miss Nothing
7. Goin' Down
8. Nothing Left To Lose
9. Factory Girl
10. You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod