Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The YOUNG GODS - Super Ready / Fragmenté (2007)
Par STREETCLEANER le 29 Mai 2011          Consultée 994 fois

Après l'album Second Nature (2000) il aura fallu près de sept années pour que le combo suisse nous ponde un vrai nouvel album studio (1), je mets de côté OST et travaux quelque peu différents sortis entre-temps. Ceux qui avaient apprécié le versant ambient et foncièrement électronique du précédent et excellent Second Nature seront sans doute un peu décontenancés avec Super Ready / Fragmenté (SR/F). Avec Roli Mosimann (SWANS) qui fait son retour à la production, les Suisses reviennent à leurs heures les plus rock et pêchues, celle de "TV Sky" notamment. SR/F se trouve donc être plutôt dans la veine des rares morceaux énergiques de Second Nature, à savoir "Lucidogen" et "Supersonic", la guitare et la batterie en plus. Mis de côté ce lien ténu, il faut reconnaître que SR/F n'a que peu de rapport avec Second Nature.

Les Suisses délaissent donc en bonne partie les passages plus ambients ou les nombreux passages à l'électronique technoïde pour revenir à l'agressivité des sons organiques. Il est aussi un fait que, comparé à Second Nature qui faisait figure d'album soigné et travaillé, SR/F choquera probablement aux premiers abords par ses allures de simplicité, et son apparente légèreté côté arrangements sonores. Légèreté en apparence seulement car en scrutant bien le travail proposé le mot adéquat serait plutôt "discrétion". Mais il est vrai que les compositions privilégient indéniablement l'efficacité et l'esprit d'urgence du rock aux introspections et recherches cérébrales de la pop ambiente.

Ainsi, dès "I'm The Drug", le ton est donné. Riffs de guitares électrique samplés, batterie qui éclipse les beats électroniques, c'est le retour du rock indus burné. C'est simple, direct, mécanique, sans fioritures, toujours dans un registre tribal ou martial, et absolument pas cérébral. Ca démarre bien sur les chapeaux de roues. Et on joue dans un format plus court, comme le confirme le second morceau "Freeze". Logique en somme puis que les YOUNG GODS ne cherchent pas à développer d'ambiances. Cependant, l'orientalisant et excellent "Stay With Us" avec ses sons de sitar tentera de nous envelopper dans ses brumes opiacées, à la façon d'une échappée hippie et psychédélique des années 70. Le seul autre titre atmosphérique -et bluesy- "Un Point c'est Tout" nous plongera pour sa part dans un décor nocturne et naturel, aux petits insectes pleins de vie. Ce titre termine l'album d'une belle façon.

Ces deux parenthèses plus atmosphériques mises de côté, et un peu solitaires, SR/F est plutôt fait d'un seul et même tenant, plutôt confectionné dans une seule et même forge. Le tout défile sans moments véritablement faibles (on mettra de côté tout de même le court et inutile "Machine Arrière") mais sans génie non plus, il faut le reconnaître. SR/F n'est pas l'album des coups d'éclats. Les YOUNG GODS font toujours ce qu'ils savaient faire dans le passé mais sans que rien ici ne soit vraiment transcendant. Et cela en devient quelque peu frustrant en l'absence de vraie surprise. Les Suisses étalent un peu vainement la confiture sur le long "Super Ready / Fragmenté" d'environ neuf minutes, un titre de bonne facture malgré tout. La légère folie qui se dégage de "Secret" emporte avec elle l'auditeur grâce à sa section rythmique plus sautillante et ses arrangement sonores recherchés qui semblent venir tout droit de l'album Second Nature. Et "About Time", "C'est Quoi c'est ça" ou "The Color Code" sont les exemples mêmes de ces compositions qui n'auraient pas été reniées par les CHEMICAL BROTHERS pour concocter leur formule magique d'un big beat dynamique et percussif. On appréciera également "El Magnifico", peut-être le titre le plus immédiatement évident de cet album.

Les YOUNG GODS disaient ne pas avoir abandonné le rock malgré l'électronique poussée de leur album Second Nature. Peut-être bien. Mais c'est avec Super Ready / Fragmenté que nous en sommes bien certains. Si les samples de guitares ne permettent pas toutes les extravagances du rock, l'auditeur qui recherche l'efficacité directe, sans détour, sera vraiment bien servi avec cet opus. Peut-être regrettera-t-il qu'il n'y ait pas sur cet album un ou quelques morceaux incontestablement incontournables. Toutefois SR/F tient bien la route et le chant en français, agréablement bien présent, n'est pas non plus éveiller en nous une certaine fierté. Oui, on peut faire du bon rock et chanter en français. Et ce sont ces Suisses qui nous montrent encore l'exemple.

Note réelle : 3.5/5.

(1) pour information, la composition de cet album a débuté en 2004

Titres préférés : I'm the Drug, C'est Quoi c'est ça, El Magnifico, Stay With Us, About Time, SR/F, Secret, Un Point c'est Tout

A lire aussi en INDUS par STREETCLEANER :


KILLING JOKE
Hosannas From The Basements Of Hell (2006)
Mystique, indus, tribal et très lourd ... génial !




KILLING JOKE
Pandemonium (1994)
Indus, égyptien, mystique, électronique et génial


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Franz Treichler (chant)
- Al Comet (claviers)
- Bernard Trontin (batterie)


1. I'm The Drug
2. Freeze
3. C'est Quoi C'est ça
4. El Magnifico
5. Stay With Us
6. About Time
7. Machine Arrière
8. The Color Code
9. Super Ready / Fragmenté
10. Secret
11. Everythere
12. Un Point C'est Tout



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod