Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO PUNK  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Berurier Noir, Ludwig Von 88, Les Olivensteins
 

 Seventeen Records (257)
 Site Officiel (326)

METAL URBAIN - Hystérie Connective (1978)
Par RED ONE le 20 Septembre 2011          Consultée 1067 fois

L'indifférence totale avec laquelle est accueilli METAL URBAIN à son retour d'Angleterre en ce début d'année 1978 aurait pu conduire le groupe mené par Eric Débris au bord du split. Les médias du rock français ne digèrent pas le fait qu'un groupe qu'ils ont descendu en flèche dans leurs colonnes ait pu obtenir un succès considérable sur les terres de la Perfide Albion. Mais les choses sont alors ce qu'elles sont, et le groupe n'arrive toujours pas à percer en France. Dépité, le gang rock le plus nauséabond de la capitale repart pour Londres au début de l'été 1978 et écume les clubs, toujours avec le même succès.

Le label anglais Rough Trade, fondé grâce à METAL URBAIN, est encore à la peine. Mais un financement extérieur arrive opportunément et un nouveau single est enregistré par le groupe en juillet 1978 aux studios Olympic de Londres, dans des conditions encore une fois exceptionnelles et en moins de 24 heures, mixage compris.
Et ainsi sort en septembre le troisième 45 tours de METAL URBAIN : "Hystérie Connective". Troisième épisode d'une trilogie de singles historique pour le rock français. Troisième épisode mais également dernier disque publié par les membres du groupe sous l'appellation "METAL URBAIN" avant plusieurs années.

"Hystérie Connective" et sa face B "Pop Poubelle", quoique toujours dans l'esprit de ce que fait le groupe depuis ses débuts, à savoir un electro punk énervé et très agressif, sont deux titres qui reflètent bien la désillusion naissante des membres du groupe envers le contexte musical de l'époque. Les relents rockabilly que l'on peut entendre sur la face B "Pop Poubelle" sont déjà un signe avant-coureur de la future évolution musicale du combo et des expérimentations des METAL BOYS. En celà, ce single est déjà le début de la fin d'une ère, mais nous verrons pourquoi plus loin.

À la suite de la sortie du single, le groupe se lance dans une série de concerts censés marquer le deuxième anniversaire du groupe. Mais le 10 décembre 1978, exactement deux ans après le mythique concert houleux au Golfe Drouot, Clode Panik annonce son départ du groupe après un concert au Gibus. Le groupe s'apprêtait alors à enregistrer son premier album studio. Clode Panik estimait que la scène punk de l'époque était devenue une caricature et que la provocation alors de mise parmi les groupes alternatifs était devenue formatée, commerciale, au final exactement ce qu'elle critiquait. En celà, le départ de Clode Panik de METAL URBAIN est l'acte le plus punk de l'histoire du groupe.

Le groupe aurait là encore pu splitter suite à cet évènement. Mais le 31 décembre 1978, METAL U' refait son apparition sur scène sous la forme d'un trio lors d'un concert au Rose Bonbon. C'est désormais Eric Débris lui-même qui officie au chant, un poste qu'il occupe encore à l'heure actuel au sein du METAL URBAIN reformé en 2003. Avec le départ de Clode Panik se clôt la première ère historique de METAL URBAIN. La seconde, qui durera de 1979 à 1982, sera celle qui verra le groupe éclater en trois entités aux contours flous ...

La suite au prochain épisode.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


GBH
Perfume And Piss (2010)
GBH, plus massif que jamais...




BAD BRAINS
Rise (1993)
Les Brains, plus metal que jamais !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Eric Débris (programmation, machines)
- Pat Lüger (guitare)
- Hermann Schwartz (guitare)
- Clode Panik (chant)


1. Hystérie Connective
2. Pop Poubelle



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod