Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTH POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Berurier Noir, Ludwig Von 88, Les Olivensteins
 

 Seventeen Records (279)
 Site Officiel (351)

METAL URBAIN - Psychedelic Desert (1980)
Par RED ONE le 4 Janvier 2012          Consultée 1110 fois

Nul ne sait combien de délires discographiques envisagés sous 50 milliards de noms différents trottaient dans la tête du sieur Débris durant la fin des années 1970 et le début des années 1980. L'homme n'a de toute façon jamais pu faire les choses comme il les entendait et l'oeuvre complète de METAL URBAIN et de ses deux side-projects METAL BOYS et DOCTOR MIX n'est qu'une infime partie de ce que planifiait réellement notre ami Eric. Toujours est-il que même avec la plus infîme des patiences de chroniqueur qui est la mienne, décortiquer, analyser et retracer de façon compréhensible la discographie intégrale de METAL URBAIN reste un véritable calvaire. Pourquoi me direz vous ? Allons donc. Ce petit EP de rien du tout, ce Psychedelic Desert signé DOCTOR MIX ne semble pas très compliqué à analyser de prime abord ! Sorti après l'album Tokio Airport de METAL BOYS, il semble logiquement faire suite au LP Wall Of Noise de DOCTOR MIX et prouve à tous leurs contradicteurs que les side-projects de METAL URBAIN sont bel et bien vivants et créatifs. La preuve, ils sortent des disques ! ... Réellement ?

Petit rappel des faits : en 1980, Eric Débris vit entre Londres et Paris, toujours accompagné de son fidèle lieutenant Charlie H, et écume les clubs new wave de la capitale britannique. En ce début de nouvelle décennie, Eric Débris doit tout réécrire : personne n'a rien compris à son projet de trilogie electro initié un an plus tôt, le premier volet de cette trilogie, l'infâme Wall Of Noise, ayant été un ratage complet. Les deux frères guitaristes Pat Lüger et Hermann Schwartz ont depuis longtemps mis les voiles, terrifiés par tant d'incohérence artistique. En 1980, le METAL URBAIN originel n'existe plus, seuls Eric Débris et Charlie H continuent de temps en temps à évoquer son fantôme en donnant des concerts bruitistes et synthétiques à Londres sous le nom de DOCTOR MIX & The REMIX, accompagnés d'un nouveau guitariste, Pat Vincent ... Mais qu'importe ! Le projet de trilogie verra le jour coûte que coûte ! Suivront donc le Tokio Airport de METAL BOYS, enregistré à l'arrache en 1980, et la compilation Les Hommes Morts Sont Dangereux, qui sortira l'année suivante sous le nom de METAL URBAIN et fera office d'album studio posthume pour le groupe originel d'Eric Débris ...

Dans tout ça, où se situe donc Psychedelic Desert, ce disque publié à la sauvette sous le nom de DOCTOR MIX ? Est-ce une suite à Wall Of Noise ? Dans ce cas il y aurait tout à craindre ... Non, non, rassurez vous. En fait, Psychedelic Desert est le petit frère caché de Tokio Airport. Le lien avec le projet initial DOCTOR MIX semble pourtant assuré lorsque l'on regarde la face A du EP, constituée de deux reprises de standards du rock'n'roll le plus sixties qui soit, "He Was A Man" et "Brand New Cadillac" (déjà reprise par les CLASH sur London Calling). Mais la face B n'a absolument plus rien à voir avec ce que proposait DOCTOR MIX un an plus tôt, et le son electro saturé à l'extrême de Wall Of Noise laisse ici la place à quelque chose de beaucoup plus lisse, beaucoup plus poli. On notera au passage qu'Eric Débris n'a toujours pas pris de cours d'anglais et prononce encore la langue de Shakespeare avec l'accent reluisant d'un vendeur de patates des Halles de Rungis ... Ils devaient bien se marrer les Anglais, n'empêche, quand ils écoutaient les vinyls de DOCTOR MIX.

Nous venons de le dire, DOCTOR MIX était essentiellement un projet musical anglophone basé sur des reprises. Mais que font donc alors ces deux compositions originales chantées en français sur la face B, dont en particulier la première, sorte de poème jazzy surréaliste aux paroles impossibles parlant de hamburgers et de mathématiques, le tout saupoudré d'un rythme synthétique ? La seconde piste pour sa part, "Ile Déserte", de par ses paroles ironiques, préfigure des années en avance ce qui constituera le répertoire délirant des LUDWIG VON 88, un mélange hargneux de rock électronique agrémenté de paroles stupides en français. La ressemblance est pour ainsi dire troublante. Et au final, tout celà fait quand même furieusement penser à Tokio Airport sorti quelques mois plus tôt et à ses poèmes classieux et irréverencieux, animés de beats saccadés et de guitares psychotiques ...

En fait, Psychedelic Desert aurait pû très logiquement être un disque des METAL BOYS. Oui mais voilà, nul ne sait ce qui est passé par la tête d'Eric Débris. Peut être dans un ultime sursaut délirant a-t-il voulu racheter le désastre de Wall Of Noise et repenser le projet DOCTOR MIX, dans le but d'en faire quelque chose de plus rock et de moins synthétique, plus conforme à l'esprit originel de METAL URBAIN ? Psychedelic Desert, étrangement publié sous le nom de DOCTOR MIX, peut selon moi légitimement être considéré comme un opus des METAL BOYS, une sorte de EP bonus issu des mêmes sessions que Tokio Airport. Et si dans le fond, il s'agissait réellement de ça ? Nul ne le saura jamais. Au final, il nous reste un bon EP de new wave française, rock'n'roll dans l'âme, glacée et sophistiquée dans la forme, pas vraiment mauvaise parce qu'avant-gardiste mais quand même toujours aussi étrange et dérangeante par certains aspects.

De nos jours, Psychedelic Desert a été réédité sous la forme de bonus tracks ajoutés à la version américaine de l'album Wall Of Noise de DOCTOR MIX. La preuve que malgré le temps, Eric Débris le considère encore comme un pan bien délimité de son oeuvre et aux contours bien définis.

A lire aussi en NEW-WAVE :


SOME BIZZARE RECORDS
Some Bizzare Album (1981)
Un échantillon plein de promesses !




SIMPLE MINDS
New Gold Dream (81-82-83-84) (1982)
Un des chefs-d'oeuvre de la new wave.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Eric Débris (chant, programmation)
- Pat Vincent (guitares)
- Charlie H (claviers, programmation)


1. He Was A Man
2. Brand New Cadillac
3. In The Plastic Motel Bar At The Edge Of The Desert
4. Ile Déserte



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod