Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO PUNK / INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Berurier Noir, Ludwig Von 88, Les Olivensteins
 

 Seventeen Records (262)
 Site Officiel (331)

METAL URBAIN - Crève Salope (2008)
Par RED ONE le 19 Octobre 2011          Consultée 1536 fois

Eh ben dis donc, ils sont réellement revenus aux affaires, METAL URBAIN, depuis qu'ils se sont reformés en 2003 ! Entre des tournées aux quatre coins du monde (même aux Etats Unis, qui l'aurait cru en 1977 ?) et un nouvel album studio flambant neuf en 2006 acclamé par la critique, METAL URBAIN peut haut et fort clamer qu'il tient enfin sa revanche sur les médias rock après des années de disgrâce et d'échecs artistiques sans fin. Le nouveau line-up, stable grâce à la présence de deux petits jeunes, Vott et Jérôme Solo, apporte enfin ce plus qui manquait à METAL URBAIN depuis ses débuts : le professionalisme. Dans ce contexte doré, la seule chose que les fans attendaient, c'était bien évidemment... que le groupe continue sur sa lancée.

En 2007, les fans sont donc ravis quand le groupe annonce qu'il va rentrer en studio afin d'enregistrer de nouveaux titres. Mais très vite, les "nouveaux titres" en question s'avèrent être en réalité de nouveaux enregistrements des anciens classiques du groupe... Oui, ces titres éculés que le groupe ressort sans cesse de son chapeau miteux depuis les années 1980 pour en faire d'éternels remixes sans intérêt : les "Panik", "Hystérie Connective" et autres "Lady Coca Cola"... Ouais, ouais, un sentiment de déjà vu n'est-ce pas ? Pourtant, très vite, quelques uns des nouveaux enregistrements de ces classiques intemporels sont publiés sur le Net et circulent sur les sites communautaires. La réaction est plutôt positive.

Le groupe annonce alors enfin son véritable projet : le successeur de l'album de 2006 sera bel et bien un album entièrement composé de nouvelles versions, mais ces versions seront enregistrés avec le son actuel du groupe, celui de "J'irai Chier Dans Ton Vomi" (gurgl, ce titre, je ne m'y ferai jamais). De plus, en guise de bonus, chaque chanson possèdera un clip vidéo réalisé par Ovidie, célèbre actrice/réalisatrice de films X. Ces clips seront inclus sur le CD en format DivX et l'album sera ainsi une oeuvre double, à la fois audio et vidéo. La volonté d'Eric Débris est évidente : revigorer ces anciens standards en les faisant bénéficier de la technologie multimédia actuelle. Une sorte d'oeuvre provocatrice totale, à la fois audio, vidéo et aussi textuelle, puisque les paroles sont toujours aussi immondes et que le titre choisi pour ce "recueil" ne peut laisser personne indifférent.

Ce projet va cependant rencontrer de vives critiques. Pas chez la communauté des fans, qui soutient bien évidemment le projet. Mais chez les responsables du management du groupe, qui vont s'indigner de certaines images des clips réalisés par Ovidie. Le disque, prévu pour la fin de l'année 2007, est alors retardé et sortira finalement dans le courant de l'année 2008 sur un obscur label québécois, quand à sa pochette, elle sera tout bonnement censurée chez les disquaires. Je me souviens encore quand j'ai acheté cet album, un énorme autocollant noir avec le nom du groupe barrait la pochette et il était impossible de lire le titre rouge haineux qui s'affichait en lettres énormes : Crève Salope. METAL URBAIN a bien évidemment été furieux de se voir encore et toujours censuré, surtout à ce stade de sa carrière, mais le groupe a judicieusement utilisé cette déconvenue comme promotion pour l'album, qui s'est relativement bien vendu.

Alors que nous réserve-t-il, ce vrai/faux nouvel album ? Eh bien je dois dire que même s'il est un peu agaçant d'entendre encore et toujours les mêmes chansons sur un album de METAL URBAIN, ces nouvelles versions sont survitaminées par rapport à leurs versions d'origine. Par ailleurs, nous avons enfin droit à des versions de ces chansons avec Eric Débris au chant, les anciennes versions étant celles avec le légendaire Clode Panik, chanteur originel du groupe. Est-ce que celà change vraiment grand chose ? Pas énormément, mais les chansons ont bel et bien gagné en agressivité. La nouvelle version de "Lady Coca Cola" est par ailleurs totalement inédite, puisque Hermann Schwartz l'a enfin dépouillée de ses effets électroniques insoutenables et les a remplacé par l'arrangement de guitare de l'ancien classique des METAL BOYS "Sweet Marilyn", ce qui la rend méchamment puissante. Ce disque fait donc du bien par où il passe, et permet à ceux qui ont découvert le groupe récemment via le nouvel album de 2006 de se rafraîchir la mémoire avec ces nouvelles versions gonflées à la dynamite.

Cet album de METAL URBAIN peut paraître extrêmement décevant quand on sait que le groupe a réussi un an plus tôt à composer de vrais nouveaux titres pêchus, mais au final on s'en fiche un peu. Entendre ces classiques avec le son actuel de METAL URBAIN est assez sympathique et ravive l'espoir d'un futur album entièrement original. "Crève Salope" est donc un album à la fois pour les fans et pour ceux qui veulent redécouvrir les standards du groupe avec un son entièrement neuf et puissant.

Et les clips d'Ovidie dans tout ça ? Je vous vois venir, petits coquins... Mais non, vous ne saurez rien, allons donc, ce site est un site respectable ! Allez faire un tour sur les sites de partages de vidéos à tout hasard, vous aurez la réponse, eh eh...

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


SAMHAIN
Unholy Passion (1985)
Glenn Danzig partouze avec ses succubes




Les WAMPAS
Les Wampas Vous Aiment (1990)
De l'amour plein les oreilles. Fabuleux.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Eric Débris (chant)
- Hermann Schwartz (guitare)
- Vott (guitare)
- Jérôme Solo (machines, synthétiseurs, programmation)
- Ovidie (clips immondes)


1. Hystérie Connective
2. Snuff Movie
3. Ultra Violence
4. Lady Coca Cola
5. Numéro Zéro
6. Ghetto
7. Crève Salope
8. Panik



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod