Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Dandy Warhols , The Black Angels
- Membre : Black Rebel Motorcycle Club

The BRIAN JONESTOWN MASSACRE - Give It Back! (1997)
Par PINHEAD le 23 Octobre 2011          Consultée 1687 fois

Trois albums géniaux sortis la même année avaient non seulement suffi à promouvoir le BRIAN JONESTOWN MASSACRE comme le groupe le plus prolifique de son époque, et également comme le plus excitant. Elektra Records (maison de disque des STOOGES et des DOORS) est prête à allonger un contrat d'un million de dollars pour signer cette bande de hippie nostalgiques. Alors que le représentant de la maison de disque assiste au concert qui déterminera le futur du groupe, l'anticonformiste Anton Newcombe saborde volontairement le concert qui dégénère en bagarre où tous les membres du groupe s'en donnent à cœur joie pour envoyer un coup de poing soulageant au chanteur mégalomane. Adieu le beau million, mais la crédibilité est préservée. C'est finalement Bomp! Records qui finance l'album et la location du studio à Los Angeles pour sortir Give it Back! En octobre 1997.

Une grande maison non meublée. Seringues usagées et guitares désaccordées gisant sur le sol de chaque pièce. Pour l'occasion, Anton Newcombe rappelle son guitariste Jeff Davies qui interromps sa cure de désintox, et invite un autre gratteux aux influences différentes de celles du groupe du nom de Peter Hayes. Un joyeux bordel dans ce local pourri, entre sexe, drogues et rock'n'roll, le tout filmé par l'intrusive caméra d'Ondi Timoner.

Give it Back! Est en tous points la synthèse parfaite d'un groupe de psychedelic-revival à son apogée, qui va cette fois plus loin qu'il n'avait jamais été dans sa démarche. Tandis que chaque album du combo s’apparentait à un style presque exclusif (shoegaze, garage, folk...), ce cinquième album a la prétention de faire un patchwork des multiples influences du groupe. En effet, chaque membre semble cette fois avoir un poids égal dans les compositions. On retrouve évidement la patte garage-punk de Peter Hayes (qui partira fonder le BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB) dans des morceaux comme "Not If You Were The Last Dandy On Earth" (chanté par Matt Hollywood) ou même "Super-Sonic", déluge de sonorités qui alterne brillamment les guitares crunchy et le sitar complètement déjanté d'Anton Newcombe. Le leader ne monopolise plus le micro, ni la guitare, et la musique en gagne par conséquent en variété.
Sur "Servo" et "Satellite", la bande nous assène une leçon de riff folk simplissime, dont le charme réside également dans les arrangements parfaits et dans les pudiques touches électriques envoyées tout en finesse.

Les sitars si représentatifs de l'esprit éclectique du combo sont omniprésents: dans le morceau d'introduction et dans "Maela", ils en voleraient presque la vedette aux six-cordes.
En outre, le style de Peter Hayes (très influent dans l'écriture du LP) se mêle à merveille avec le folk-psyché du groupe. Ténébreux comme jamais sur le lancinant "Sue", agressif sur "Not If You Were..." (réponse véhémente à une chanson de leurs rivaux, les DANDY WARHOLS), ou carrément métronomique sur le shoegaze "Whoever You Are", le nouveau venu se fond dans une masse pourtant bien différente des rockeurs alternatifs qu'il côtoie dans l'underground Californien.

Les morceaux marquants se déclinent les uns après les autres sous des formes diverses et variées, en jonglant entre les genres. On touche ici à tous les styles : garage, punk, folk, space, expérimental, pop, shoegaze, musique traditionnelle indienne... De toutes les couleurs et pour tous les goûts. Mention spéciale aux réminiscences folk de "(You Better Love Me) Before I Am Gone" avec l'adorable voix de Miranda Lee Richards, et au jam incantatoire "#1 Hit Jam".
L'intriguant manifeste existentiel d'Anton Newcombe, "The Devil May Care (Mom & Dad Don't)", échapperait même à toute étiquette. Enregistrée avant les séances studio de Give it Back !, le titre permet à l'instable génie d'enregistrer chaque piste instrumentale (à savoir synthé, batterie, xylophone, guitare électrique, acoustique et chant) pour un résultat planant. Un étrange mais délicieux autoportrait teinté de regrets et de sonorités d'outre-tombe.

Sans avoir la fougue directe d'un Take It From The Man !, Give It Back ! s'avère néanmoins être l'album le plus abouti de la formation. A la croisée des genres et au delà de toute étiquette, Give it Back! pourrait être le meilleur album du BRIAN JONESTOWN MASSACRE. Quelques imperfections salissent cependant la galette (à la longueur cette fois raisonnable, puisqu'il ne dépasse pas une heure). Certains moments pop s'avèrent finalement assez fades et dispensables, ("This is Why You Love Me"), tout comme l'intermède au sitar "Salaam", et le collage expérimental "Their Satanic Majesties' Second Request (Enrique's Dream)" qui se trouve être une sorte de copie inaudible du morceau "Revolution 9" enregistré il y a 30 ans de cela par quatre scarabées en pleine gloire. Malheureusement, l'apogée signifie également un déclin imminent, et nous allons le constater amèrement au prochain chapitre de cette folle épopée.

4/5

Coup(s) de cœur: "Servo", "Satellite", "Not If You Were The Last Dandy On Earth"

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The DANDY WARHOLS
Thirteen Tales From Urban Bohemia (2000)
Le groupe le plus détestable des etats-unis




The Jimi HENDRIX EXPERIENCE
Axis: Bold As Love (1967)
Poésie, Technique, et L.S.D


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Anton Newcombe (chant, guitare, basse, batterie, claviers)
- Matt Hollywood (basse, chant, guitare)
- Peter Hayes (guitare)
- Jeff Davies (guitare)
- Joel Gion (tambourins, percussion)
- Miranda Richards (chant, guitare)
- Jussi Tegelman (batterie)


1. Super-sonic
2. This Is Why You Love Me
3. Satellite
4. Maela
5. Salaam
6. Whoever You Are
7. Sue
8. You Better Love Me) Before I Am Gone
9. Not If You Were The Last Dandy On Earth
10. #1 Hit Jam
11. Servo
12. The Devil May Care (mom & Dad Don't)
13. Their Satanic Majesties' Second Request (enrique's



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod