Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Eddy GRANT - Killer On The Rampage (1982)
Par ERWIN le 28 Décembre 2011          Consultée 822 fois

Il est toujours complexe d’aborder une discographie. Vous ne m’en voudrez pas trop de déroger à la sacro sainte règle de la chronologie pour débuter celle d’un des grands du Reggae, Mister Edmond Montague GRANT, plus connu sous le sobriquet d’Eddy.
Natif du Guyana, il est la seule star issue de ce petit pays d’Amérique du Sud, ancienne colonie britannique. Il émigre rapidement en Grande Bretagne ou il va assoir une réputation enviable de songwiter et de guitariste au sein de The EQUALS, le monde entier se souvient ainsi de la ritournelle de « Baby Come Back » en 1966 ? Arf, voilà qui ne nous rajeunit point ! A l’inverse de ses potes jamaïcains, Eddy GRANT est un modèle d’équilibre, avisé il monte dès les années 70 son propre studio d’enregistrement ainsi que sa maison de production, dans laquelle nous verrons défiler d’illustres compagnons de route tels STING, Mick JAGGER ou Elvis COSTELLO.

Ce Killer on the Rampage est donc son plus grand succès. J’en veux pour preuve les deux singles tirés de l’album.
Le premier est le supra classique « I Don’t Wanna Dance » qui va passer plusieurs semaines à la tête des charts anglais. Cette petite mélodie grand public, ce coté légèrement dance qui s’ignore est un vrai petit bonheur de bonne humeur à se mettre entre les oreilles.
Infiniment plus mémorable, « Electric Avenue » aura le mérite de faire les deuxièmes places des billboards anglais et US, ce qui n’est pas rien. Un superbe reggae revendicateur et vindicatif dans l’esprit. Nul doute qu’avec ses deux titres, GRANT a déjà laissé sa marque dans l’imaginaire collectif des eighties. C’est qualitatif et difficilement classable, donc original. D’ailleurs notre athlétique chanteur adore brouiller les pistes, matez donc ce titre coquin : « Funky Rock’n’roll », quand on est un artiste reggae, voila qui n’est pas habituel, d’autant que la boîte à rythmes du dit morceau est tout sauf rock’n’roll…ou funky… Vous noterez d’ailleurs les petits soli de guitare bien sympas qui émaillent l’album, comme sur le dansant « It’s All in You », preuve du talent du bonhomme à tous les niveaux.

Dieu chichon merci, le Rasta cool reprend ses droits avec « War Party » où la nonchalante guitare d’Eddy accompagne à merveille un petit refrain porteur d’intérêt pour tout fumeur de ganja qui se respecte. Vous trouverez aussi sur ce chemin tropical le titre éponyme « Killer on the Rampage », nanti d’une basse reaggae, mais d’une ambiance proche de celles d’un Lionel Richie dans ces mêmes années, c’est donc très qualitatif, et éminemment représentatif de l’époque. Pour moi un vrai régal. Il est toutefois possible que cela sonne un brin daté pour les jeunes pousses d’aujourd’hui. Le beat tressautant de « Too Young to Fall » est un vrai plaisir, carrément jouissif.
Nous entrons dans les influences « diverses et variées » de l’artiste avec « Latin Love Affair », on ne sait si on évolue au Brésil dans une veine bossa nova, dans une salsa caribéénne ou chez les funkeux américains des seventies… Qu’importe finalement tant la musique est agréable. La musique du sieur GRANT était déjà qualifiée par les critiques d’« adventurous », je ne peux qu’adhérer à cet adjectif.

Je suis un peu moins fan d’« Another Revolutionnary », « Drop Baby Drop » et « Funky Rock’n’Roll », mais l’album mérite indéniablement ses quatre étoiles. Un classique de la musique des eighties, par un artiste atypique et attachant.

A lire aussi en REGGAE :


Serge GAINSBOURG
Mauvaises Nouvelles Des Etoiles (1981)
Eh ouais, c'est moi, Gainsbarre




Bob MARLEY & THE WAILERS
Exodus (1977)
Trois petits oiseaux...


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Don’t Wanna Dance
2. Electric Avenue
3. It’s All In You
4. War Party
5. Funky Rock’n’roll
6. Too Young To Fall
7. Latin Love Affair
8. Another Revolutionnary
9. Drop Baby Drop
10. Killer On The Rampage



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod