Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Betty Davis , Earth Wind And Fire, Charles Bradley , Wilson Pickett , Sly & The Family Stone
- Style + Membre : The Blues Brothers , Bootsy Collins , Funkadelic, Maceo Parker

James BROWN - Soul On Top (1970)
Par MANIAC BLUES le 19 Mars 2012          Consultée 1256 fois

A la fin des années soixante, James Brown connait une période extrêmement faste. Alors que le funk bat son plein, il décide de réaliser un projet qui lui tient à cœur : enregistrer un disque avec un big band. Soul On Top fait suite à Gettin Down To It, album jazz plus intimiste enregistré avec le Felice Trio. Cet album fait figure de pause salvatrice avant le séisme provoqué par Sex Machine quelques mois plus tard. Allongé dans l’herbe, ivre de joie et serein, il recharge ses batteries pour mieux entamer les folles années soixante-dix.

Deux hommes vont aider James Brown dans cette entreprise. Le premier s’appelle Louie Bellson. Ce fameux batteur de jazz et son orchestre accompagnent avec brio le parrain de la Soul, qui cette fois-ci se passe de son groupe habituel. Toutefois, Maceo Parker, fidèle parmi les fidèles, ne manque pas à l’appel. Le second se dénomme Oliver Nelson. Il est à l’origine des arrangements bouillonnants des douze chansons de l’album. Parmi celles-ci, on retrouve des standards de la chanson populaire américaine composés aussi bien par James Brown lui-même que par Hank Williams (« You’re cheatin’ Heart »), Kurt Weill (« September Song ») ou Memphis Slim (« Everyday I Have The Blues »).

Enregistré à Hollywood les 10 et 11 novembre 1969, Soul On Top dévoile un James Brown dans une forme vocale resplendissante. Son chant, déchirant, poignant, sans fioritures, se marie à merveille avec une section de cuivres éclatante. Le résultat très chaleureux s’écoute avec beaucoup de plaisir. James Brown dynamite deux de ses plus fameux morceaux : la ballade « It’s a Man’s, Man’s, Man’s World » bénéficie d’arrangements du plus bel effet, et « Papa’s Got Brand New Bag », porté par un orchestre monstrueux est diablement funky.

L’album distille des atmosphères fiévreuses où les volutes de tabacs s’entremêlent aux vapeurs de whiskey. Sur « That’s My Desire », standard composé en 1931 et repris par des dizaines d’artistes d’horizons différents, James Brown se montre plus sensuel que jamais ; ses hurlements orgasmiques s’échappent d’un brasier de cuivres en fusion. Si aucun titre faible n’est à signaler, deux morceaux moins célèbres sortent tout de même du lot, en particulier le superbe « The Man In The Glass » et le swinguant « I Need Your Key (To Turn Me On) », composé par Louis Bellson. La reprise d’ « Every Day I Have The Blues » est un choix étonnant de la part du James Brown qui ne portait pas le blues dans son cœur. Cependant, l’interprétation de ce standard lorgne ici davantage vers le jazz que le blues brut.

Alors que bien des disques de James Brown dans les sixties donnent l’impression d’être bâclés, Soul On Top est très bien réalisé d’un bout à l’autre, même s’il ne comprend pas de hits révolutionnaires. Le parrain de la soul prouve une fois de plus sa soif de projets originaux et son envie de surprendre le public en œuvrant dans un style qui ne lui est pas familier.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Roberta FLACK
First Take (1969)
Comment ça, vous ne connaissez pas Roberta Flack?!




Charles BRADLEY
No Time For Dreaming (2011)
La révélation soul de l'année


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- James Brown (chant)
- Louis Bellson Orchestra (cuivres et section rythmique)
- Louis Bellson (batterie)
- Maceo Parker ( saxophone ténor)
- Oliver Neslon (arrangeur, chef d'orchestre)


1. That's My Desire
2. Your Cheatin' Heart
3. What Kind Of Fool Am I?
4. It's A Man's, Man's, Man's World
5. The Man In The Glass
6. It's Magic
7. September Song
8. For Once In My Life
9. Every Day I Have The Blues
10. I Need Your Key (to Turn Me On)
11. Papa's Got A Brand New Bag
12. There Was A Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod