Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON FOLK FRANçAISE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Malicorne, Alan Stivell , Pierre De Grenoble

Gabriel YACOUB - Je Vois Venir... (2004)
Par MARCO STIVELL le 28 Mai 2012          Consultée 1034 fois

Le dernier d'album de Gabriel YACOUB date de 2001, pourtant ce n'est qu'en 2004 qu'il publie un live (son premier) lui permettant d'immortaliser cette période. Le concert a en fait été donné un an plus tôt, les 17 et 18 janvier 2003 au théâtre de Cornouaille à Quimper, donc de manière plutôt isolée par rapport aux tournées promotionnelles. Gabriel a sorti le grand jeu, tant au moment du concert où il a rassemblé quelques amis musiciens, que pour le disque lui-même qui est double et immortalise un show entier (bien que prélevé sur deux dates).

La première partie est réservée aux morceaux du dernier album, qui à ce moment-là sera presque entièrement joué (à l'exception de "Le Poids du Passé" et "You Stay Here"). Le livret est assez généreux en explications concernant ces chansons. Après une ouverture orchestrale citant le thème central des "Choses les Plus Simples", Gabriel enchaîne ces merveilles ayant toutes un sens profond pour lui. Pour "Mes Belles Anciennes Compagnes" c'est évident, ça l'est moins par exemple pour "Gris" où le chanteur dit être heureux de ressortir son vieux complice, le mandoloncelle, "Les Rues des Vieilles Capitales" où il confie sa peur des grandes villes dont la modernité contraint énormément les habitants, loin de la simplicité d'un tel artiste, ou encore "Je Vois Venir" choisi pour titre, destiné à tous les musiciens face à la situation économique du pays et qui explique mieux la création du label Le Roseau. Si l'album :Yacoub: pouvait paraître un peu froid ou trop technique dans certaines de ses réalisations, il convient de noter à quel point ce concert rend de la chaleur aux chansons. Gabriel chante merveilleusement bien tout le long, mais il y a aussi ces nombreuses musiques où violon et basson remplacent les cuivres solennels, avec un peu de piment façon guitare électrique, et ça c'est potentiellement énorme. Certaines sont largement revisitées comme "Si c'Etait", plus fouillée même sans les voix d'A Filetta, ou encore "Gris" avec sa guitare électrique et sa cornemuse... "Trahison" gagne une superbe partie de hautbois, "Pour une Joie au Loin" une autre de sax soprano, bref le vieil ami de Gabriel, Brian Gulland est très à l'honneur sur ces titres, tout comme Vincent Leutreau et Nicolas-Yvan Mingot. David Pouradier-Duteil n'est pas en reste avec un large choix de percussions dynamisant fortement les chansons. Et que dire de cet "Amour Marin" somptueux, de la partie instrumentale de "Je Vois Venir"... Soit une interprétation en tout points magnifique avec des arrangements que l'on doit grandement à Yannick Hardouin.

Cette fin de première partie et le début de la seconde sont l'occasion pour Gabriel de mettre en avant d'autres voix que la sienne. Alors que Ludo Vandeau ("une des plus grandes voix des musiques traditionnelles de cette partie du monde" selon Gabriel) interprète une chanson traditionnelle flamande, lui et sa compagne Sylvie Berger réalisent des choeurs en français (Gabriel dit qu'ils le font souvent et que c'est un vrai plaisir pour lui). Sylvie quant à elle, se réserve une "Chanson de Fol" (autre texte de Paul Fort, tout comme "L'Amour Marin") soutenue par les choeurs masculins assez splendide, et qu'elle a enregistré sur son album Ouvarosa, dont elle interprète aussi la chanson-titre. Une chanson plein de sens pour elle puisqu'elle rend hommage à sa grand-mère et qui bouleverse Gabriel tout autant que nous, simples auditeurs...

Dans la seconde partie, Gabriel vante largement les mérites de son superbe Babel, l'album précédent :Yacoub:, grâce notamment à ce magnifique "Rêves à-Demi" et ma préférée, "Pluie d'Elle" (accéléré), dont l'esprit tubesque est tout à fait bienvenu aux côtés des nouvelles chansons. "Les Choses les Plus Simples" semble être la seule chanson de Bel que Gabriel tient à jouer, mais quelle chanson encore une fois... "Beauté / Twelfth Song of the Thunder" du génial Quatre est encore très fort ici, grâce à la guitare électrique notamment. "Je Resterai Ici" est la première à sonner le retour des "vieilleries" et en ayant en tête tout le temps qu'il s'est écoulé depuis Les Cathédrales de l'Industrie, on ne peut qu'être conquis par la simplicité de cette version voix-piano, avec les choeurs en renfort à la fin. Un autre extrait de cet album, "Il Me Reste un Voyage à Faire" est interprété tout à la fin, mais pour le coup bien que l'arrangement soit dans le ton du concert, je trouve le tout moins plaisant que la version d'origine... Qu'importe, c'est largement méritoire, tout comme les clins d'oeil faits au vrai Malicorne (car rappelons que Les Cathédrales de l'Industrie n'étaient pas destinées à en être). "La Complainte du Coureur de Bois" n'est pas l'extrait auquel on s'attendait le plus mais il est superbement chanté (une polyphonie comme à la grande époque), de même que, après le "Carmin" solo et contemporain de Gilles Chabenat (l'autre grand complice de Gabriel), "Le Ballet des Coqs" fait ressortir l'élan médiéval de cette partie du concert. Et le tout se termine à nouveau de manière vocale avec "Ami : Âme : Amen", dédié à l'ami Jean-Pierre Arnoux, ancien batteur attitré de Gabriel, décédé quelques semaines avant ce concert auquel il devait participer. RIP Jean-Pierre... Ce disque aussi lui est dédié.

C'est le live somptueux qu'il manquait à la carrière de Gabriel, peut-être juste un peu désservi par la "froideur" du public. Un très très grand moment de chanson française, digne performance donnant encore plus de vie à des chansons merveilleuses et que le temps n'altèrera pas...

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Jacques DUTRONC
Jacques Dutronc (l'opportuniste) (1969)
Pop et rock français




SOUSBOCK
Lune Et L'autre (2010)
Quand les autres écrivent pour Sousbock...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Gabriel Yacoub (chant, guitare acoustique, mandoloncelle)
- Yannick Hardouin (basse acoustique, piano, choeurs, direction musica)
- Vincent Leutreau (violon, choeurs)
- Sylvie Berger (chant)
- Ludo Vandeau (chant)
- Nicolas-yvan Mingot (guitares électrique et acoustique, choeurs)
- Gilles Chabenat (vielle à roue)
- Ronan Le Bars (cornemuse et flûte basse irlandaises)
- Brian Gulland (basson, flûte à bec, hautbois, saxophone soprano, )
- David Pouradier-duteil (percussions)


- disc 1
1. Les Choses (ouverture) / Mes Belles Anciennes Comp
2. Gris
3. Pour Une Joie Au Loin
4. Si C'etait
5. Trahison
6. Les Rues Des Vieilles Capitales
7. Je Resterai Ici
8. Je Vois Venir
9. Die Nachtegaal Die Sanck Een Lied
10. L'amour Marin

- disc 2
1. Chanson De Fol
2. Ouvarosa
3. Dame : Petite Dame
4. Désir
5. Rêves à-demi
6. Beauté / Twelfth Song Of The Thunder
7. Pluie D'elle
8. La Complainte Du Coureur De Bois
9. Carmin / Le Ballet Des Coqs
10. Les Choses Les Plus Simples
11. Il Me Reste Un Voyage à Faire
12. Ami : Âme : Amen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod