Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bill Ward , Rainbow, Blue Öyster Cult, Danzig, The Dead Daisies , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Whitesnake
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (226)

Ozzy OSBOURNE - No More Tears (1991)
Par RED ONE le 4 Janvier 2013          Consultée 1777 fois

Au début des années 1990, Ozzy se remet encore difficilement de ses addictions diverses et variées, et continue de faire des bêtises. Le pire du pire est atteint en 1990 lorsqu'Ozzy, complètement bourré, tente de tuer sa femme Sharon. Publiquement humilié par ces évènements, Ozzy doit rebondir et publier un album fort, puissant, qui relancerait sa carrière et lui éviterait de couler commercialement, ce qui est alors le cas de certains de ses collègues du métier (comme Ronnie James Dio par exemple). C'est donc dans ce contexte tendu qu'est enregistré No More Tears, sixième effort solo du Madman, dôté d'une pochette assez sobre (ce qui est assez surprenant chez Ozzy) ...

L'arrivée de Geezer Butler, bassiste originel de BLACK SABBATH, au sein du backing band d'Ozzy Osbourne en 1989, laissait augurer des meilleurs espoirs pour la suite de la carrière solo du Britannique fou. Hélas ! La valse des bassistes semble se poursuivre chez Ozzy Osbourne, puisque Geezer Butler quittera le groupe une fois la tournée de l'album No Rest For The Wicked achevée, et s'en ira rejoindre ... BLACK SABBATH. Décidément ... Un nouveau venu lui succède alors en la personne de Mike Inez, futur membre d'ALICE IN CHAINS et de BLACK LABEL SOCIETY (futur groupe de Zakk Wylde). Mike Inez jouera lors de la tournée qui s'ensuivra et composera certaines parties de basse de l'album No More Tears, mais n'enregistrera curieusement aucune piste. Car oui, c'est ici encore et toujours cette bonne poire de Bob Daisley qui se verra confier l'enregistrement des basses du sixième album d'Ozzy. Comme j'ai l'habitude de le dire, être bassiste d'Ozzy OSBOURNE n'est pas un métier facile. Heureusement pour lui, No More Tears sera la dernière contribution de Bob Daisley à la discographie d'Ozzy Osbourne. Ces éternelles incohérences de line-ups liées au poste de bassiste mises à part, le reste du groupe d'Ozzy reste stable pour ce sixième effort d'Ozzy : Zakk Wylde (guitare) est toujours là et Randy Castillo (batterie) demeure fidèle au poste, de même que John Sinclair aux claviers.

No More Tears est, il convient de le mentionner, un album très apprécié par de nombreux fans purs et durs d'Ozzy Osbourne. Assez largement reconnu comme le chef-d'oeuvre de l'ère Zakk Wylde, il semble être également l'un des préférés d'Ozzy lui-même, qui le considère comme l'un de ses meilleurs disques en compagnie des deux albums enregistrés avec Randy Rhoads. On ne peut nier, c'est évident, l'importance de No More Tears dans la carrière solo d'Ozzy, son succès commercial ayant été considérable à l'époque. Ceci étant, je tiens quand même, dans le cadre de cette chronique, à relativiser très largement cet album : non, No More Tears n'est, selon moi, pas l'album le plus marquant d'Ozzy et il ne s'agit pas non plus d'un "bon" album, encore que ça dépend si on considère vos affinités ou non avec Zakk Wylde. Si vous n'êtes pas d'accord avec moi et que vous bondissez déjà sur votre chaise, laissez-moi vous expliquer mon point de vue ...

Cet album est un disque fatiguant, épuisant, qui ne semble pas avoir très bien passé l'épreuve du temps. Certes, il s'agit d'un album très bien enregistré, remarquablement bien produit, mais force est d'admettre que No More Tears est un disque beaucoup trop long et considérablement inégal. Les solos de Zakk Wylde, déjà très exagérés sur le précédent album, partent ici dans tous les sens, sans réelle cohérence, et Wylde ne peut toujours pas s'empêcher de nous gratifier de vibratos passablement insupportables, très mal agencés et pêchant toujours par excès (de bière probablement). Ozzy lui-même affirme avec le recul avoir eu du mal à accepter les penchants southern rock excessifs de son guitariste, très différents des anciennes influences néo-classiques de Randy Rhoads.

Un invité de marque s'est cependant glissé sur l'album : Lemmy Kilmister, alias Mr. MOTÖRHEAD, grand ami de longue date d'Ozzy, et qui signe ici les textes de quatre chansons : "Hellraiser", "Mama, I'm Coming Home", "I Don't Want To Change The World" et "Desire". Les textes de Lemmy sont assez remarquables, et tirent l'album vers le haut. Toutefois, il est regrettable que sur ces quatre titres, seuls deux soient réellement convaincants lorsqu'ils sont mis en musique par le groupe d'Ozzy : "Hellraiser" (sympathique chanson mid-tempo que MOTÖRHEAD a également enregistré et publié la même année sur l'album March Ör Die) et "Desire", où Zakk Wylde parodie assez grossièrement JUDAS PRIEST (mais ça reste sympathique).

Signe qui ne trompe pas, Ozzy déclarera en 1992 être totalement fatigué du métier de rockstar (tu parles d'un métier, toi) et souhaitera prendre sa retraite dans le but de se consacrer à sa famille. La tournée promotionnelle de cet album s'appellera ainsi "No More Tours", ce qui laissait explicitement penser qu'il n'y aurait plus jamais d'autre tournée d'Ozzy. À l'époque, No More Tears apparaissait donc comme l'ultime album solo d'Ozzy Osbourne. Un live tiré de cette tournée, Live & Loud, avec le line-up original de BLACK SABBATH en guise d'invité surprise, sera publié en 1993 et sera alors considéré comme le "testament" discographique d'Ozzy. Mais on aurait eu tort de prendre au sérieux les déclarations d'Ozzy Osbourne, car quelques années plus tard, Ozzy relancera sa carrière solo. Pas forcément en mieux, malheureusement, mais ça c'est une autre histoire ...

Note réelle : 2,5/5.

Chanson préférée : "Hellraiser" (dommage toutefois, la version par MOTÖRHEAD est meilleure)

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


DANZIG
Danzig Ii : Lucifuge (1990)
Enlève ton t-shirt, voilà les filles en string...




Tony IOMMI
Fused (2005)
Inclinez vous devant le Maître.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Zakk Wylde (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Randy Castillo (batterie)
- John Sinclair (claviers)
- +
- Mike Inez (basse, arrangements)


1. Mr. Tinkertrain
2. I Don't Want To Change The World
3. Mama, I'm Coming Home
4. Desire
5. No More Tears
6. Sin
7. Hellraiser
8. Time After Time
9. Zombie Stomp
10. A.v.h.
11. Road To Nowhere



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod