Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bill Ward , Rainbow, Blue Öyster Cult, Danzig, The Dead Daisies , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Whitesnake
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (235)

Ozzy OSBOURNE - Scream (2010)
Par RED ONE le 25 Janvier 2013          Consultée 1513 fois

Ainsi donc, nous y voilà : Scream, le pire album d'Ozzy Osbourne. Comment un chanteur tel qu'Ozzy, connu pour avoir posé sa voix sur des pierres fondatrices du heavy metal telles que Paranoid (1970), Master Of Reality (1971) ou encore Sabotage (1975), également responsable d'albums solo de grande qualité dans les années 1980, tels que Diary Of A Madman (1981) ou encore The Ultimate Sin (1986), comment une aussi grande légende a-t-elle pu sombrer aussi bas et nous pondre CECI ???!!!

Allons donc, on retrouve notre calme, on boit frais, et on essaye de décortiquer la chose convenablement ...

Revenons tout d'abord un peu sur les évènements survenus entre 2006 et 2010. En 2006, Tony Iommi et Geezer Butler annoncent la reformation du line-up de BLACK SABBATH des années 1980-1982, et ce sous le nom HEAVEN & HELL afin d'éviter un procès. Ozzy ne bronche pas, mais précise quand même dans un communiqué de presse qu'il ne considère pas HEAVEN & HELL comme étant une véritable incarnation de BLACK SABBATH. Manque de bol, le succès rencontré par cette nouvelle reformation du line-up de l'ère Dio est considérable, et les tournées de 2007 et de 2008 sont un triomphe. The Devil You Know (2009), unique album studio de la formation sous le nom HEAVEN & HELL, est formidablement accueilli par la presse spécialisée et se voit déjà considéré par les fans comme étant le 19e album de BLACK SABBATH, malgré le changement de nom.

Ozzy ne pouvait donc pas rester là à se tourner les pouces, et se devait de retourner rapidement en studio pour laver cet affront. Il commence donc à réunir les troupes, mais seuls les fidèles Rob "Blasko" Nicholson (basse) et Adam Wakeman (claviers) répondront présents. Mike Bordin étant parti reformer FAITH NO MORE (grand bien lui en a pris), c'est le producteur Kevin Churko qui se chargera d'enregistrer la batterie, en attendant qu'un vrai batteur, en la personne de Tommy Clufetos, soit recruté juste avant la tournée. Précision utile : Tommy Clufetos est ici officiellement crédité, mais ne vous y trompez pas, il n'a absolument rien enregistré ici. Tiens tiens, ça ne vous rappelle pas l'affaire Diary Of A Madman, par hasard ?

Attendez un peu, où est passé Zakk Wylde, guitariste d'Ozzy depuis 1988 ? Viré, tout simplement ! En 2009, en effet, Ozzy annonce publiquement son intention de changer de guitariste afin, précise-t-il, d'éviter que ses prochains albums "ne ressemblent trop à du BLACK LABEL SOCIETY". Et toc. Zakk Wylde, malgré sa profonde amitié avec Ozzy, déclare quand même avoir été vexé par cette décision, mais bon nos deux phénomènes sont tout de même restés copains par la suite, donc tout est bien qui finit bien. Le choix du remplaçant de Zakk Wylde sera alors surprenant : Kostas Karamitroudis, alias "Gus G" (on se contentera de ce diminutif), jeune guitariste grec issu de la scène metal extrême et tête pensante du projet speed metal FIREWIND. Ce changement de guitariste augurait donc en théorie d'un profond renouveau dans le son du nouvel album d'Ozzy Osbourne.

Et bien force est d'admettre que c'est le cas, puisque les solos caricaturaux et le son de guitare gras du bide de l'époque Zakk Wylde sont ici relégués aux oubliettes. La guitare sonne plus claire, plus précise, bref mieux produite. Mais il n'empêche : malgré une volonté évidente de moderniser le son d'Ozzy Osbourne, qui s'empêtrait de plus en plus dans de l'industriel de bas étage depuis l'album Ozzmosis en 1995, Scream foire tout, et sur tous les tableaux. Le titre d'ouverture, "Let It Die", fait ainsi froid dans le dos : non, vous ne rêvez pas, Ozzy fait bien du RAP ! Je vous rassure, je n'ai rien contre le rap, mais écoutez donc un peu les paroles, d'un niveau de bêtise catastrophique, et vous comprendrez à quel point le degré zero est atteint.

La suite est tellement grotesque que je dois vraiment me forcer pour vous en parler : premier single de l'album, "Let Me Hear Your Scream" est ainsi un titre foncièrement abject, où Ozzy hurle plus qu'il ne chante réellement, sans réel souci de qualité. Bon sang que les années 1980 semblent lointaines ! "Soul Sucker", horreur sans nom aux sonorités doom/indus grossières, de même que "Crucify" ou encore "Fearless", sont tous autant de bousins atroces peu faciles à digérer. Idem également pour "I Want It More" et "Latimer's Mercy", tout bonnement insupportables. Des ballades, comme prévu, il y en a, et encore deux cette fois-ci (oh my God) : "Life Won't Wait" et "Time", qui ne relèvent pas le niveau du fait de leurs arrangements d'une mièvrerie sans nom. Ozzy n'a décidemment rien compris. Et je me fous qu'Ozzy nous répète à l'envie qu'ils nous aiment tous ("I Love You All", titre de fin merdique), ce disque est NUL.

J'ai vainement cherché des choses positives à dire sur cet album, mais non, il n'y en a pas. Allez, peut-être certains arrangements de "Diggin' Me Down" sont appréciables. Mais ça dure quoi, deux secondes ? Gus G, guitariste au talent évident, a du certainement faire ce qu'il a pu pour ne pas faire capoter ce disque, mais manque de pot, c'est rapé. Idem pour Adam Wakeman, le fils de Rick, dont c'est ici la première participation officielle à un album studio du Madman. Ozzy, dont la voix est très très retouchée sur cet album (désolé, ça s'entend à fond), n'est tout simplement plus au niveau, et lorsque l'on compare Scream avec l'album de HEAVEN & HELL sorti en 2009, la différence est abominablement cruelle pour le Madman ...

Heureusement qu'un an plus tard, après le tragique décès de Ronnie James Dio en 2010 et la fin logique du projet HEAVEN & HELL, Ozzy acceptera de participer une dernière fois à la réactivation du line-up original de BLACK SABBATH (enfin presque), car après un album aussi horrible que Scream, sa carrière solo semble alors radicalement dans l'impasse ...

Note finale : -1/5 donc, arrondi à 1/5 pour respecter le format Forces Parallèles.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


DANZIG
Danzig Ii : Lucifuge (1990)
Enlève ton t-shirt, voilà les filles en string...




BLACK SABBATH
Heaven And Hell (1980)
L'un des plus grands albums de tous les temps

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Gus G (guitare)
- Rob Nicholson (basse)
- Kevin Churko (batterie)
- Adam Wakeman (claviers)
- +
- Tommy Clufetos (crédits de batterie)


1. Let It Die
2. Let Me Hear You Scream
3. Soul Sucker
4. Life Won't Wait
5. Diggin' Me Down
6. Crucify
7. Fearless
8. Time
9. I Want It More
10. Latimer's Mercy
11. I Love You All



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod