Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Blizzard Of Ozz
1981 Diary Of A Madman
1982 Speak Of The Devil
  Speak Of The Devil
1983 Bark At The Moon
1986 The Ultimate Sin
1987 Tribute (to Randy Rhoads...
1988 No Rest For The Wicke...
1991 No More Tears
1993 Live & Loud
1995 Ozzmosis
2001 Down To Earth
2002 Live At Budokan
  Live At Budokan
2003 The Essential
2005 Under Cover
2007 Black Rain
  Ozzfest, 10ème Anniversa...
2010 Scream
2020 Ordinary Man
2022 Patient Number 9
 

- Membre : Ted Nugent, Whitesnake, Rainbow, Blue Öyster Cult, The Dead Daisies , Bill Ward , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Danzig
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (684)

Ozzy OSBOURNE - Patient Number 9 (2022)
Par ELK le 25 Septembre 2022          Consultée 1285 fois

Quel incroyable bonhomme que cet Ozzy ! Alors qu’il n’avait rien sorti sous son nom depuis 10 ans et qu’on le disait au plus mal, il réapparaît en 2020 avec Ordinary Man, album très intéressant qui ressemblait fort à un chant du Cygne. Que nenni ! Deux ans plus tard à peine, le revoici avec ce Patient N°9 rutilant comme sa pochette gothique à souhait.

On peut reprocher beaucoup de choses à Ozzy, mais certainement pas celui de mal choisir son entourage. On sait que le madman ne joue pas d’instrument et ne sait pas composer. Il a donc besoin autour de lui, à défaut d’un génie comme Randy Rhoads qu’on ne croise qu’une fois dans sa vie, de solides professionnels qui vont l’aider dans sa tâche. De plus, sa voix si particulière ne laisse place à aucun défaut de composition : il faut donc bétonner à tous les niveaux et c’est Andrew Watt, guitariste, compositeur et producteur qui s’y colle de nouveau. Il n’est pas seul dans l’aventure : Chad Smith, Duff Mckagan, Robert Trujillo, Chris Chaney et le regretté Taylor Hawkins (dont c’est le dernier enregistrement) apportent également leur talent et leur énergie à la réussite du projet. Et comme cela ne suffisait pas, la fine fleur des joyaux guitaristiques de la couronne vient poser ses notes magiques sur l’ouvrage : Jeff Beck, Eric Clapton et Tommy Iommi s’y collent à tour de rôle, rejoints par les ricains Mike McCready, Josh Homme et le fidèle entre tous Zakk Wylde sur 3 titres.

C’est donc un 'Blockbuster' du métal qui déboule et débute avec le titre éponyme, "Patient N°9", qui nous plonge d’emblée dans une ambiance typiquement 'Ozzyenne'. On ne sait pas s'il faut rire ou pleurer de ces voix d’aliénés magistralement interprétées par Ozzy, mais quand, à l’arpège intriguant, fait suite le riff entraînant puis le refrain entêtant, on sait que le titre est réussi. Le superbe solo de Jeff Beck ne fait évidemment que ponctuer cette brillante entame. Puisque nous en sommes aux réussites, citons "One of Those Days", power ballad illuminée par Clapton (superbe solo) avec un chant profond d’Ozzy et une belle ambiance générale. Dans un registre pas si éloigné, j’aime beaucoup "Nothing Feels Right" avec ses beaux arpèges d’intro, un des meilleurs refrains du disque, et un solo de Zakk presque parfait.
Venons-en aux morceaux événements, ceux sur lesquels figure Tommy Iommi. Le premier, "No Escape From Now" est sabbathien en diable. Il débute comme une ballade, se poursuit par un riff caractéristique de Iommi et finit avec une cavalcade typique de qui vous savez. Le solo de guitare est excellent, la basse évoque Geezer Butler, et certains passages me font même penser à la période Randy Rhoads. C’est pour moi le sommet de l’album avec le morceau titre. "Degradation Rules", morceau choisi comme second single, lorgne plus vers une ambiance type "Fairies wear boots" avec son harmonica bluesy et ses arabesques de basse. C’est moins impactant de mon point de vue, mais pas mal quand même. Les autres bons morceaux sont "Immortal" au riff entraînant (belle prestation de McCready), "A Thousand Shades", super refrain et solo de Beck, "Evil Shuffle" à l’ambiance orientale limite doom avant un refrain encore réussi, "God Only Knows" drivée par la guitare de Josh Homme (Queen of the stone age) et peut-être "Dead and Gone" qui évoque furieusement "Shot in the Dark". Il ne reste plus beaucoup de place pour les morceaux médiocres, "Parasite", "Mr Darkness" et surtout la pas terrible "Darkside Blues" relèvent de cette catégorie.

Que dire de plus, sinon s’incliner devant cette nouvelle belle réussite ? Le son est énorme et la production au top, chaque instrument est mis en valeur, et la voix remarquablement enregistrée. Bien entendu, l’usage intensif des 'Power ballads' et de certaines recettes un peu éculées fait sourire (on entend le fameux rire Ah Ah Ah de Ozzy sur pas moins de 5 morceaux). Tout est calibré pour plaire au plus grand nombre, on peut même parler de 'Metal mainstream', concept qui relevait autrefois franchement de l’oxymore, les temps changent.

Bravo ceci-dit à l’équipe car j’imagine que fournir à Ozzy un tel matériel, le faire écrire et chanter aussi bien (selon ses standards) relève désormais de l’exploit.
Et chapeau aussi à Ozzy pour ce qu’il parvient encore à transmettre et véhiculer, y compris dans ses textes. Et si après avoir incarné l’antéchrist, le madman, le loup garou et le vampire, il trouvait son meilleur rôle dans le personnage de l’immortel ? C’est tout ce qu’on peut lui (et nous) souhaiter.

A lire aussi en METAL par ELK :


IRON MAIDEN
Live After Death (1985)
Miracle à Long Beach

(+ 1 kro-express)



Bruce DICKINSON
Skunkworks (1996)
Dérapage bien contrôlé


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Andrew Watt (guitare tous titres)
- Jeff Beck, Zakk Wylde, Eric Clapton, Tom (invités guitare)
- Robert Trujillo (basse titres 1,3,4,6,7,9,12)
- Duff Mckagan (basse titres 2,5)
- Chris Chaney (basse titre 8)
- Chad Smith (batterie titres 1,2,4,6,8,11)
- Taylor Hawkins (batterie titres 3,7,12)
- James Poyser (orgue titres 5,7)


1. Patient Number 9 (featuring Jeff Beck)
2. Immortal (featuring Mike Mccready)
3. Parasite (featuring Zakk Wylde)
4. No Escape From Now (featuring Tommy Iommi)
5. One Of Those Days (featuring Eric Clapton)
6. A Thousand Shades (featuring Jeff Beck)
7. Mr Darkness (featuring Zakk Wylde)
8. Nothing Feels Right (featuring Zakk Wylde)
9. Evil Shuffle (featuring Zakk Wylde)
10. Dégradation Rules (featuring Tommy Iommi)
11. Dead And Gone
12. God Only Knows (featuring Josh Homme)
13. Darkside Blues



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod