Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/REGGAE-POP/POP-REGGAE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Yannick NOAH - Hommage (2012)
Par MASTCARD le 29 Septembre 2012          Consultée 1638 fois

Avant de prendre la parole, je vous propose un petit condensé des remarques (véridiques) qui circulent parmi l’équipe de FP à propos du nouvel album de notre métis préféré :

« […] une horreur absolue, probablement le pire album de reprises que j’ai jamais écouté. »

« [...] ça sent le remake du 1er septembre 1939. »

« Je vais écouter juste pour rire. »

« […] houlala. »

Ça donne envie, hein ! J’en étais sûr.
Inutile de vous prévenir, vous avez déjà deviné : notre pauvre NOAH va se faire assassiner sur toute une page. Mais c’est le risque quand on s’attaque à une icône et qu’on se sent capable de faire aussi bien voire mieux qu’elle, car c’est ça l’intérêt pas vrai ? On a beau appeler un album de reprises « Hommage », si on fait un album de reprises, c’est qu’on s’attribue l’œuvre d’un autre, et alors nous incombe la responsabilité d’en faire quelque chose de convenable, comprenez au moins du même niveau, mais dans une orientation différente.

NOAH change bien d’orientation, mais se goure complètement, et ne parvient pas à convaincre. Les plus grandes chansons du plus grand représentant du reggae se voient « pop-isées » pour l’occasion, sans avoir rien demandé (oui, on peut appeler ça un viol), pour donner des chansons sans vraies identités, sans intérêt aussi… La faute à l’énorme travail effectué par les musiciens pour retirer à chaque chanson tout ce qui faisait son charme. Exit le groove de « Could You Be Loved » et la rythmique de « Buffalo Soldier », exit l’orgue en général, remplacé par un clavier moins agressif (bah ouais, c’est pas très pop, l’orgue), dites aussi au revoir à la guitare électrique, que vous n’entendrez pas souvent pendant les quarante minutes d’écoutes, et faites une ovation aux guitares acoustiques toutes gentillettes. Vraiment, quel cliché. C’est moisi.

Alors forcément, quand on fait s’accoupler des genres qui n’ont à priori rien à faire ensemble, ça donne des résultats fascinants. Parmi eux, « Redemption Song », ou comment réussir l’exploit de transformer, en l’espace d’une intro, un classique du reggae en chanson pour Special K (surprenant…), et l’ouverture « Burnin’ And Lootin’ », ou comment faire entièrement l’inverse ; c’est-à-dire réussir un quasi sans-faute pendant la première minute et tout gâcher en faisant entrer une rythmique douteuse, massacrant ainsi en une fraction de seconde toute l’ambiance qui aurait parfaitement fait l’affaire. Mais non, c’était sans doute trop triste, on va égayer ça avec un petit rythme mignonnet qui bouge un peu. Yannick NOAH a-t-il peur de choquer les mamies et leurs petits-enfants ? J’ai bien envie de dire que c’est dommage, mais je suis lassé.

Et pourtant ça s’écoute. Certes difficilement, si vous êtes fan de Bob MARLEY, mais ça s’écoute. Toutefois, ça ne s’apprécie pas, on attend un miracle, sans sourire, sans aucun plaisir, parce qu’il n’y pas d’originalité et que les versions proposées par NOAH n’ont pas grande valeur comparées aux modèles de l’homme-marijuana. Tout ça pour dire que c’est beau de faire des hommages, mais celui-là n’était pas bien utile ; Bob MARLEY a beau être mort, personne ne l’a oublié…


1,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Alain SOUCHON
Au Ras Des Pâquerettes (1999)
Pop française 24 carats.




SOUSBOCK
Et Puis ? (2014)
Pop-rock français


Marquez et partagez





 
   MASTCARD

 
  N/A



Non disponible


1. Burnin' And Lootin'
2. Easy Skankin
3. Redemption Song
4. Could You Be Loved
5. Jamming
6. War / No More Trouble
7. Buffalo Soldier
8. I Shot The Sheriff
9. Crazy Baldheads
10. Africa Unite
11. Natural Mystic



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod